Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Louis Robitaille est prêt à diriger sa première série en carrière comme entraîneur-chef des Olympiques de Gatineau.
Louis Robitaille est prêt à diriger sa première série en carrière comme entraîneur-chef des Olympiques de Gatineau.

Olympiques: un premier succès en cinq ans?

Jean-François Plante
Jean-François Plante
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Pour la première fois depuis le 29 mars 2019, les Olympiques de Gatineau sont de retour en séries éliminatoires de la LHJMQ.

Cette année-là, ils s’étaient inclinés en cinq matches contre la puissante machine des Voltigeurs de Drummondville. Les Gatinois n’ont pas gagné une série depuis 2016 contre les Remparts de Québec.

En 2015, ils avaient aussi gagné une série chaudement disputée contre l’Armada de Blainville-Boisbriand. Les protégés de Benoît Groulx avaient surpris ceux de Joël Bouchard en six matches grâce à une prestation magistrale de François Brassard devant le filet.

Les deux clubs s’affronteront à nouveau à compter de mercredi, mais dans une série 3-de-5, disputée à Shawinigan sans spectateurs. Encore une fois, l’Armada sera l’équipe favorite, mais à ses premières séries en carrière derrière le banc des Olympiques, Louis Robitaille pourra-t-il répéter les exploits de Benoît Groulx en surprenant la formation mieux classée de Bruce Richardson?

Robitaille sait que les Olympiques n’ont pas gagné depuis longtemps. Quand il était avec les Tigres de Victoriaville, il avait expédié les Olympiques en vacances en profitant notamment de son acquisition de Vitaly Abramov.


« Nous ne voulons pas commencer à nous rappeler de mauvais souvenirs des dernières années. »
Louis Robitaille

«L’année dernière, il n’y a même pas eu de séries. Je sais que nous avons des vétérans qui n’ont jamais eu la chance de gagner une ronde éliminatoire. Les Olympiques ont été un club vendeur depuis quelque temps. Cette année, nous n’avons pas fait de vente de feu. En fait, on s’est amélioré et nous avons connu une bonne deuxième moitié de saison. Nos joueurs croient enfin à leurs chances réelles de l’emporter», a expliqué Robitaille.

Armada et Olympiques ont croisé le fer cinq fois en saison régulière, dont quatre fois dans les cinq derniers matches de l’année. La troupe de Bruce Richardson a eu un léger avantage durant la saison, mais dans les séries éliminatoires, tout change et Louis Robitaille pense que cette série va se jouer sur les ajustements.

«Nous savons que l’Armada a une des meilleures attaques de notre ligue. Il faudra être aux aguets, jouer dans notre identité et surtout être intelligent sans la rondelle. Il faudra faire les ajustements appropriés parce que les deux clubs auront sûrement l’intention de faire des choses différentes en séries.»

L’héritage de Joël Bouchard

L’Armada est une équipe à maturité cette saison et Louis Robitaille reconnaît même le travail qui a été entamé par Joël Bouchard avant son départ pour le Rocket de Laval.

«Cette équipe a été élevée dans un environnement gagnant. Leurs joueurs sont là depuis quelques années. Ils ont six défenseurs d’expérience et trois bons gardiens. Ils ont une force de frappe indéniable avec les Luke Henman, Mathias Laferrière et Simon Pinard. Ils vont ravoir Yaroslav Likhachev. Benjamin Corbeil et Alexis Gendron sont des menaces. Ils ont également de l’attaque qui arrive de l’arrière avec leurs défenseurs Miguël Tourigny et Christopher Mérisier-Ortiz. Dans les deux derniers matches de l’année, le trio Blake Richardson a aussi compté de gros buts. Nous n’aurons pas qu’un trio à surveiller.»

Pour connaître du succès contre une équipe plus mature, Louis Robitaille voudra que son club joue dans son identité.

«Nous avons des gars qui travaillent sans relâche et qui jouent un style physique. Nous jouons sur les 200 pieds de la patinoire. Nous avons du talent. Nous jouons avec vitesse. Nous avons de la profondeur à toutes les positions. Nous aimons nos chances. Nous allons prendre les matches un à la fois sans nous projeter trop loin. Les séries sont différentes de la saison. Nous allons nous ajuster de match en match.»

Les Olympiques s’attendent à des matches serrés. Dans les matches qui décident par la marge d’un but, chaque action compte.

«Nous nous attendons à une longue série avec des hauts et des bas. Je sais qu’il y a une rivalité de proximité entre les deux clubs. Nous croyons tous les deux en nos chances. Ils nous connaissent. Nous les connaissons. Nous avons de jeunes joueurs qui vont disputer leurs premières séries dans cette ligue. Nous avons des objectifs à long terme, mais nous voulons aussi gagner maintenant et apprendre dès maintenant.»