Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le duo d’Alexei Prokopenko et d’Evgeny Kashnikov sera fort probablement de retour chez les Olympiques de Gatineau la saison prochaine.
Le duo d’Alexei Prokopenko et d’Evgeny Kashnikov sera fort probablement de retour chez les Olympiques de Gatineau la saison prochaine.

Les Russes vont passer l’été au Canada

Jean-François Plante
Jean-François Plante
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Louis Robitaille et son équipe de recruteurs n’auront pas trop à se casser la tête au prochain repêchage européen.

Evgeny Kashnikov et Alexei Prokopenko ont l’intention de passer l’été au Canada afin d’éviter le stress de se faire bloquer aux douanes encore une fois. En raison de la pandémie, les deux Russes des Olympiques de Gatineau ont dû attendre de nombreux mois avant de finalement pouvoir rejoindre l’équipe au mois de février.

Le défenseur Kashnikov a eu l’avantage de pouvoir jouer près de chez lui en étant prêté à une équipe junior, mais Prokopenko n’a pas eu la même chance. Son club junior exigeait un engagement de trois saisons pour le faire jouer. Il a donc passé des mois sans pouvoir toucher à la patinoire.

Débarqué à Gatineau en février sans avoir pu toucher à une patinoire en Russie, Alexei Prokopenko n’a pas eu la chance de prendre son rythme, mais il a quand même inscrit sept buts en 16 matches.

Cette longue période d’inactivité a paru quand il a finalement été inséré dans l’alignement à la mi-février. Doté d’un tir foudroyant et un sens inné du jeu, il n’a jamais été capable d’établir son rythme. Il avait trop de retard sur les autres. À 17 ans, il a été efficace en marquant sept buts en 16 matches de saison et des séries, le même nombre qu’Antonin Verreault, co-meilleur marqueur du club, mais l’attaquant de 16 ans a inscrit sept buts en 35 matches.

En restant sur la patinoire tout l’été, Louis Robitaille pense que Prokopenko sera un rouage important de son attaque la saison prochaine.

«C’est un franc-tireur. Un poison autour du filet adverse. Il a un gros été d’entraînement devant lui. Je n’ai aucune crainte. Il va produire beaucoup plus l’an prochain. Nous avons besoin de joueurs qui se rendent au filet comme lui. Il devra améliorer son rythme dans le jeu et son intensité. Ce sera son plus gros défi. Son expérience acquise le rendra plus confiant la saison prochaine.»

Louis Robitaille pense aussi conserver les services de Kashnikov à la défensive. Les Olympiques vont perdre les vétérans Kyle Havlena et possiblement Gabriel Jackson la saison prochaine. Kashnikov aura 19 ans. Aux yeux de Robitaille, il s’est avéré une révélation. Il ne croyait pas le faire jouer autant à son arrivée tardive en février.

«Trouvez-moi des défenseurs de 6’6’’ dans la ligue. Il est robuste. Il connaît notre équipe et il est heureux à Gatineau. Nous savons exactement ce que nous avons avec lui et il ne faut pas oublier comment il a été bon pour l’adaptation de Prokopenko. Au repêchage européen, des fois, c’est difficile de savoir ce que nous achetons réellement. Kashnikov va nous rendre de précieux services dans une année où nous aurons encore plusieurs jeunes joueurs.»