Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Les Olympiques de Gatineau ont terminé avec le centre Robert-Guertin ou l’aréna Baribeau. Leur prochain camp d’entraînement se déroulera au nouveau Centre Slush Puppie au mois d’août.
Les Olympiques de Gatineau ont terminé avec le centre Robert-Guertin ou l’aréna Baribeau. Leur prochain camp d’entraînement se déroulera au nouveau Centre Slush Puppie au mois d’août.

Les Olympiques toujours solides financièrement

Jean-François Plante
Jean-François Plante
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Un par un, les joueurs des Olympiques de Gatineau ont quitté l’aréna Baribeau dans les derniers jours.

Une vingtaine de joueurs de l’édition 2020-21 sont admissibles à un retour la saison prochaine. Lorsqu’ils reviendront en Outaouais en août, ils n’auront plus à remettre les pieds dans leur «domicile» temporaire. Ils franchiront désormais les portes d’un amphithéâtre tout neuf au Centre Slush Puppie.

L’engouement est palpable chez les joueurs autant que chez les partisans. L’équipe a plus que triplé ses abonnements saisonniers depuis sa dernière année au centre Robert-Guertin pour dépasser la barre des 700 détenteurs de «billets de saison». Les 39 loges sont déjà vendues et la section V.I.P. est vendue à 80 % (total de 120 places).

Si l’avenir financier du club semble assuré avec ce déménagement, la dernière année à jouer derrière des portes closes a coûté cher aux équipes de la LHJMQ. Les 12 équipes québécoises du circuit Courteau ont cependant bénéficié de l’aide du gouvernement provincial. On parle d’un montant de 1,5 million $ par équipe qui leur aura permis de garder la tête hors de l’eau. Chez les Olympiques, l’actionnaire et président du conseil d’administration François Beaudry a indiqué que son club allait s’en sortir pas trop mal.

«Les bases financières de l’équipe sont encore solides. Nous avons un bon groupe de propriétaires qui se tient. Il faut que je souligne le travail du commissaire Gilles Courteau et de la LHJMQ. Ses pourparlers avec le gouvernement nous ont permis d’obtenir un important appui financier. Ça nous a donné un gros coup de main pour au moins éponger certaines pertes. L’année n’a pas été évidente. Les environnements protégés de la LHJMQ ont coûté très cher. Nous avons hâte d’arriver au Centre Slush Puppie pour retrouver nos partisans et connaître une belle saison en 2021-22.»

Les Olympiques n’ont disputé que deux matches à «domicile» cette saison à l’aréna Baribeau pendant que le centre Robert-Guertin est occupé par les itinérants. Ils ont également été les hôtes d’une bulle de la LHJMQ au Complexe Branchaud-Brière. Le reste du temps, l’équipe était sur la route. Il fallait loger et nourrir tout le monde à l’hôtel en plus d’avoir la responsabilité des tests COVID-19. Les joueurs et les membres de l’organisation ont été testés à plusieurs reprises avant, pendant et après les environnements protégés. À 162 $ du test pour environ 1000 tests, la facture a grimpé rapidement (autour de 162 000 $).

Coupe Memorial à Gatineau?

Le Centre Slush Puppie permettra à tout le monde de connaître un nouveau départ et comme la LHJMQ sera l’hôtesse du tournoi de la coupe Memorial en 2022, les Olympiques auraient pu être tentés d’accueillir de la visite pour célébrer son ouverture. L’idée a souvent été évoquée au cours des dernières années, notamment à l’ère d’Alain Sear, mais François Beaudry a tempéré les attentes lors du bilan de fin de saison des Olympiques jeudi.

D’ailleurs, dans la même journée, les Remparts de Québec ont affiché leurs intentions de présenter le tournoi en juin 2022.


« «Nous n’avons pas encore discuté de la possibilité de préparer une soumission pour accueillir le tournoi de la coupe Memorial au conseil d’administration. J’aurais tendance à dire qu’il va nous manquer de temps pour organiser ça l’année prochaine. Il y aurait des discussions avec la Ville et notre partenaire VMSO à avoir pour monter un cahier de charge. C’est un peu tôt pour nous. Après la COVID, nous allons être en meilleure posture pour revenir à la charge» »
François Beaudry

Sur le plan hockey, les Olympiques ne seront pas encore à maturité la saison prochaine. Leur saison phare demeure celle de 2022-23. Les Remparts de Québec seront parmi les meilleurs clubs de la LHJMQ l’an prochain. Les Sea Dogs de Saint-Jean avaient manifesté de l’intérêt pour le tournoi de 2022, mais leur équipe n’a pas obtenu les résultats escomptés sur la patinoire cette année. Ils pourraient ainsi laisser la voie libre aux Remparts.