Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Les travaux avancent rondement au Centre Slush Puppie de Gatineau, là où les Olympiques disputeront un premier match de saison régulière le 2 octobre prochain.
Les travaux avancent rondement au Centre Slush Puppie de Gatineau, là où les Olympiques disputeront un premier match de saison régulière le 2 octobre prochain.

Le Centre Slush Puppie sera inauguré le 2 octobre

Jean-François Plante
Jean-François Plante
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Encerclez la date. Si la pandémie est résorbée dans les prochains mois, les Olympiques de Gatineau vont inaugurer le nouveau Centre Slush Puppie le 2 octobre prochain.

La veille, ils lanceront leur saison 2021-22 à Blainville-Boisbriand où ils affronteront l’Armada. Le lendemain, leurs rivaux à l’autre bout de l’autoroute 50 seront les visiteurs pour prendre part à ce match historique.

La LHJMQ a dévoilé son calendrier pour la saison 2021-22 jeudi. En gros, c’est le retour d’une saison de 68 matches avec des duels entre les 18 équipes du circuit Courteau. En lançant ses activités le 1er octobre, la LHJMQ commencera sa saison deux semaines plus tard qu’à l’habitude pour terminer aussi deux semaines plus tard le 2 avril.

«Je suis content du calendrier en général. Je pense que nous aurons un peu moins de séquences de trois matches en trois jours que d’autres équipes parce que nous allons jouer quelques programmes doubles contre les Remparts de Québec, le Drakkar de Baie-Comeau et l’Océanic de Rimouski. Je suis aussi ravi de voir que nous allons effectuer notre plus long voyage de la saison à l’Île-du-Prince-Édouard et au Cap-Breton au mois d’octobre pendant que la température sera encore clémente. Ce n’est pas évident de voyager là-bas durant les tempêtes de neige», a expliqué l’entraîneur-chef et directeur général, Louis Robitaille.

Les Olympiques joueront à Charlottetown, Halifax et Sydney les 28, 29 et 31 octobre. Le deuxième séjour dans les Maritimes est prévu quelques jours après la date limite des transactions avec une séquence de trois matches en trois jours à Saint-Jean, Moncton et Bathurst entre les 21 et 23 janvier.

Aucun match contre les 67’s d’Ottawa n’est au programme de la prochaine saison. Les Olympiques joueront donc des matches supplémentaires contre les Cataractes de Shawinigan qu’ils vont affronter six fois au lieu de quatre. Ils auront aussi cinq matches contre les Remparts de Québec, toujours au lieu de quatre.

Dans leur division, les Olympiques vont croiser le fer huit fois contre l’Armada de Blainville-Boisbriand, sept fois contre les Foreurs de Val-d’Or et six fois contre les Huskies de Rouyn-Noranda. Quatre matches sont à l’horaire contre les autres clubs du Québec. Les Gatinois vont se frotter aux six équipes des Maritimes à deux reprises.

«Nous allons essayer d’avoir des matches hors-concours contre les 67’s d’Ottawa. J’ai parlé brièvement à leur directeur général James Boyd cette semaine, mais il avait d’autres chats à fouetter avec le repêchage de la Ligue de l’Ontario en fin de semaine. Nous allons nous reparler la semaine prochaine. Je ne pense pas que nous allons pouvoir jouer des matches inter-ligue durant la saison régulière l’année prochaine puisque le calendrier de la LHJMQ est final», a ajouté Robitaille.

Enfin, Robitaille s’est montré satisfait d’effectuer son dernier long voyage de la saison à Chicoutimi et Baie-Comeau dès la mi-février. Le club n’aura donc pas à se taper de longs kilomètres dans les six dernières semaines avant les séries éliminatoires.

«Nous serons beaucoup sur la route entre la mi-décembre et la mi-janvier. Ça va être la séquence la plus éreintante de la saison, mais nous aurons surtout des petits voyages à faire par la suite.»

Les Olympiques ont disputé 31 matches et quatre autres durant les séries éliminatoires en cette saison marquée par la COVID-19.