Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Après trois saisons avec les Olympiques de Gatineau, Pier-Olivier Roy (#11) ira jouer plus près de la maison alors qu’il sera échangé aux Remparts de Québec.
Après trois saisons avec les Olympiques de Gatineau, Pier-Olivier Roy (#11) ira jouer plus près de la maison alors qu’il sera échangé aux Remparts de Québec.

Des échanges avant le repêchage chez les Olympiques

Jean-François Plante
Jean-François Plante
Le Droit
Article réservé aux abonnés
La période des transactions est fermée jusqu’au premier jour de la séance de sélection de la LHJMQ le 25 juin prochain, mais déjà, certaines transactions commencent à être ébruitées.

Chez les Olympiques de Gatineau, l’entraîneur-chef et directeur général Louis Robitaille a déjà conclu au moins deux marchés. Comme les transactions ne sont pas encore officielles, il n’est pas en mesure de les confirmer et encore moins les commenter. Toutefois, selon nos informations, les trois joueurs impliqués dans les deux marchés sont au courant de leur sort.

L’échange qui fera le plus parler est celui de Pier-Olivier Roy qui prendra le chemin de Québec contre Cole Cormier. Les deux attaquants auront 19 ans la saison prochaine. Le choix de première ronde des Olympiques en 2018 aura l’occasion de profiter d’un nouveau départ plus près de la maison, lui qui a joué son hockey midget AAA avec les Chevaliers de Lévis.

En trois saisons à Gatineau, il n’a jamais pu prendre son réel envol. Il a marqué 19 buts et totalisé 73 points en 135 matches. Même s’il a toujours eu une place sur l’une des deux unités de l’avantage numérique, il a été limité à un but et 13 points en 31 matches cette saison.

Il avait été sélectionné au neuvième rang de la première ronde en 2018 après avoir récolté 50 points en 40 matches avec les Chevaliers de Lévis à 15 ans.

Cole Cormier (#20) sera le joueur des Rempart de Québec à prendre le chemin de Gatineau dans la transaction de Pier-Olivier Roy.

Cole Cormier était dans une situation similaire à Québec. Après une saison intéressante à 17 ans chez l’Océanic de Rimouski et les Remparts de Québec où il avait amassé 41 points en 64 matches, il n’a pas augmenté la cadence cette saison. En 32 matches, il a inscrit sept buts et totalisé 18 points.

Deux fois champion de la Ligue de hockey midget AAA du Nouveau-Brunswick/Île-du-Prince-Édouard avec les Flyers de Moncton en 2018 et 2019, il avait aussi mené la ligue avec 34 buts en 32 matches en 2018-19. De plus, il avait été élu le joueur le plus utile du circuit à 16 ans.

Choix de troisième ronde de l’Océanic en 2018, il avait rapidement sacrifié et envoyé aux Remparts de Québec avec un choix de première ronde pour permettre à Rimouski d’aller chercher Andrew Coxhead l’année dernière alors que l’équipe d’Alexis Lafrenière visait le championnat.

À 5’10’’ et 178 livres, il a sensiblement le même gabarit que Pier-Olivier Roy. Les deux joueurs ont bonne réputation. Dans les deux cas, Remparts et Olympiques ont l’impression qu’ils arriveront à jouer à leur plein potentiel à 19 et 20 ans.

Champion de la coupe du Président avec les Tigres de Victoriaville, Nicolas Kingsbury-Fournier (#85) sera échangé aux Olympiques contre un choix au repêchage.

Dans l’autre transaction qui a été coulée dans les médias, les Olympiques vont faire l’acquisition de l’attaquant Nicolas Kingsbury-Fournier. Lui aussi âgé de 19 ans, il vient de remporter la coupe du Président avec les Tigres de Victoriaville dans un rôle de soutien. Choix de deuxième ronde des Wildcats de Moncton en 2018, il a déjà fait partie du programme national des moins de 17 ans, mais l’année prochaine, les Olympiques seront déjà sa cinquième équipe dans la LHJMQ. En 111 matches à Moncton, Québec, Bathurst et Victoriaville, il a récolté huit buts et 20 points.

Joueur de caractère doté d’un bon gabarit de 6’0’’ et 190 livres, il viendra ajouter de la robustesse, de l’expérience ainsi que de la profondeur dans les deux derniers trios des Olympiques. À Victoriaville, il n’a pas amassé de point dans les 16 matches des Tigres en séries, mais il a amené un échec avant soutenu dans un troisième ou quatrième trio et il a été efficace en désavantage numérique.

Les Tigres vont recevoir un choix au repêchage dans ce troc avec les Olympiques.