Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Foudroyés par la Covid-19, 21 des 25 joueurs des Olympiques de Gatineau ont pu reprendre l’entraînement sur glace lundi. L’équipe a préparé un plan de retour au jeu en sept étapes avec la LHJMQ et la Santé publique.
Foudroyés par la Covid-19, 21 des 25 joueurs des Olympiques de Gatineau ont pu reprendre l’entraînement sur glace lundi. L’équipe a préparé un plan de retour au jeu en sept étapes avec la LHJMQ et la Santé publique.

21 joueurs des Olympiques de retour sur la glace

Jean-François Plante
Jean-François Plante
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Les Olympiques de Gatineau ont vu la lumière au bout du tunnel lundi.

Un peu plus de deux semaines après l’apparition d’un premier cas de Covid-19 dans leur vestiaire, 21 des 25 joueurs de la formation ont pu renouer avec la patinoire de l’aréna Baribeau.

Ces joueurs ont tous obtenu le feu vert des médecins à la suite d’une série d’examens médicaux effectués dimanche. Trois joueurs sont toujours incommodés par le virus de la Covid-19. L’autre joueur récupère d’une fracture de la main.

«Tout le monde prend du mieux. Ce sont de très bonnes nouvelles. Avec la ligue et la Santé publique, nous avons prévu un retour au jeu en sept étapes. Nous en sommes à la première étape aujourd’hui», a expliqué l’entraîneur-chef Louis Robitaille, qui a lui aussi été sévèrement touché par le virus.

Au total, 20 des 25 joueurs des Olympiques ont été foudroyés par un variant du virus de la Covid-19. En tenant compte des entraîneurs et du personnel, ce sont 24 membres du club qui ont été incommodés par le virus. Les cinq joueurs qui ont eu la chance d’éviter la contagion ont pu sauter sur la patinoire dimanche, une journée avant les autres.

Vingt joueurs sur 25 ont testé positivement à la Covid-19 après la déclaration d’un premier cas chez les Olympiques de Gatineau le 3 avril dernier.

«Nous avons eu des joueurs asymptomatiques et des cas beaucoup plus graves qui ont nécessité une assistance particulière. Trois joueurs ont besoin de passer des tests supplémentaires avant d’obtenir la permission de nous rejoindre sur la patinoire», a ajouté Louis Robitaille.

Lundi, les joueurs se sont livrés à des exercices pour mesurer leurs réactions par rapport aux efforts physiques, notamment au niveau cardiaque. Louis Robitaille espère pouvoir tenir ses premiers véritables entraînements en vue des séries éliminatoires de la LHJMQ vers la fin de la semaine ou pendant la fin de semaine. Les Olympiques ont obtenu quelques journées supplémentaires avant de déclencher leurs séries éliminatoires. Ils affronteront l’Armada de Blainville-Boisbriand à compter du 28 avril.

«Nous effectuons un retour au jeu progressif. Nous allons y aller une journée à la fois. Le volet hockey n’était pas notre priorité dans les deux dernières semaines. La santé de nos joueurs et de leurs environnements familiaux occupait toutes nos pensées, mais j’ai vu plusieurs joueurs heureux de retourner sur la patinoire aujourd’hui. Les derniers jours ont permis de remettre plusieurs choses en question. Les joueurs réalisent que ce qu’ils aiment le plus au monde, c’est de pouvoir jouer au hockey. Nous sommes tous reconnaissants d’avoir une chance de pouvoir reprendre nos activités», a ajouté Louis Robitaille.

Selon ce dernier, chaque joueur doit suivre son propre protocole de retour au jeu. Vingt et un joueurs ont pu patiner lundi. Deux autres devraient être libérés du protocole mardi.

«Essentiellement, tout le monde récupère bien, mais les joueurs ne sont pas tous à la même place. Il n’y a que deux joueurs qui auront besoin de quelques journées de plus. Ce sont les deux joueurs qui ont été les plus durement touchés, mais ils sont hors de danger.»

Économie de tests

En essayant de chercher des côtés positifs à l’éclosion qui a affligé son club, Louis Robitaille a expliqué que la très vaste majorité du club n’aura plus à se soumettre aux nombreux tests de Covid-19 d’ici la fin de la saison.

«Les joueurs qui ont récupéré du virus ont une immunité pendant trois mois. Ça va nous éviter toute la batterie de tests. J’ai maintenant hâte de voir si tout le monde pourra être à 100 % d’ici notre premier match éliminatoire. Il est encore trop tôt pour le dire.»