Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Xavier Cormier a contribué à la victoire de l’Océanic avec deux buts.
Xavier Cormier a contribué à la victoire de l’Océanic avec deux buts.

Rimouski 3/Voltigeurs 2: une victoire de l’Océanic à la mémoire de Maurice Tanguay

Johanne Fournier
Johanne Fournier
Collaboration spéciale
Article réservé aux abonnés
À l’issue d’une cérémonie présentée en ouverture du match de samedi à la mémoire du père fondateur du club l’Océanic, c’est dans une ambiance empreinte de beaucoup d’émotion que «ses petits gars», comme Maurice Tanguay les appelait affectueusement, ont signé une victoire à sa mémoire par la marque de 3 à 2 sur les Voltigeurs de Drummondville dans le nouvel environnement protégé du Colisée Financière Sun Life de Rimouski.

«C’était de toute beauté, au début du match, a commenté l’entraîneur-chef rimouskois, Serge Beausoleil, en parlant de l’hommage à M. Tanguay décédé jeudi à l’âge de 87 ans. Même si on regorge de nouveaux joueurs qui n’étaient pas là l’an passé, qui ne l’ont même peut-être pas croisé, je peux dire que sa mémoire est présente pour tout le monde, même pour les plus jeunes. C’était un match important.»

L’oeil bienveillant de Maurice Tanguay

Tirant de l’arrière par deux buts après vingt minutes, les «petits gars» ont tout fait pour ne pas décevoir M. Tanguay en relevant leur jeu d’un cran lors des deux autres périodes. «Si on ne peut jamais garantir une victoire, on peut s’assurer qu’on ne baissera jamais les bras, peu importe la situation, a soutenu Beausoleil. Les gars ont travaillé très fort et lui ont rendu hommage de belle façon à la fin du match en apportant ces deux gros points-là.»

Pour Xavier Cormier, qui a été l’auteur de deux buts, la marque de 2 à 0 après la première période était inacceptable. «Je n’ai pas eu la chance de connaître M. Tanguay. Mais, on voulait jouer une grosse «game» pour lui et on s’est dit qu’on n’avait pas le choix de faire un peu plus pour aller chercher cette «game».» Le centre originaire de Pont-Rouge croit que M. Tanguay les a aidés. «D’après ce que j’ai entendu, c’était un monsieur très impliqué et son équipe lui tenait vraiment à coeur. On voulait sortir fort!»

Une cérémonie empreinte de beaucoup d’émotion a été présentée en ouverture du match à la mémoire du père fondateur de l’Océanic, Maurice Tanguay.

«Je ne pense pas qu’il y ait de hasard là-dedans, a ajouté le pilote de Rimouski. Il devait nous regarder avec un œil bienveillant. C’était bienvenu. On est contents de ces deux points-là!» Comme autre hommage, les joueurs bas-laurentiens portaient un autocollant sur leur casque représentant un «M» supportant le logo de l’Océanic.

Description du match

Tout juste libéré d’une pénalité, Luke Woodworth (2e) a ouvert la marque en avantage numérique après un peu plus de 3 minutes de jeu. Sur une passe précise de Jérémy Lapointe, après un tic-tac-toe en entrée de zone, le numéro 19 des Voltigeurs n’a eu tout simplement qu’à pousser le disque pour surprendre Raphaël Audet. Puis, à 13:34 de la première période, le capitaine Xavier Simoneau a saisi la rondelle pour la remettre à Drew Maddigan qui, d’un bon tir des poignets, a réussi à marquer son premier but en carrière dans le Circuit Courteau, doublant ainsi l’avance de Drummondville. «La première a été difficile, confirme Beausoleil. Il faut donner le crédit aux Voltigeurs; ils sortent très bien la rondelle de leur zone.»

Xavier Cormier (5e) a profité d’un rebond sur la baie vitrée pour marquer le seul but du deuxième tiers et pour rétrécir le déficit quelques secondes après s’être fait voler un but par Francesco Lapenna. Semblant avoir été blessé par une collision avec le joueur, le gardien de but s’est effondré sur la patinoire, puis s’est relevé difficilement. Après une courte discussion avec le soigneur des Voltigeurs, il a décidé de demeurer devant la cage. «Je pense qu’on était sur la rondelle en deuxième période, où on a fait quelques ajustements, a observé Beausoleil. Les gars avaient plus d’acuité en zone adverse.»

Xavier Cormier a contribué à la victoire de l’Océanic avec deux buts.

À six contre cinq, Cormier (6e) a inscrit son deuxième du match à 1:16 à faire au dernier vingt, nivelant ainsi le pointage sur un tir qui a dévié devant Lapenna, forçant par conséquent la tenue d’une période de prolongation. Puis, à 2:57 en temps supplémentaire, Tyson Hinds a donné la victoire à l’Océanic sur une rondelle qui a dévié sur le poteau et qui s’est dirigée dans un espace du filet laissé vacant. Zachary Bolduc a obtenu une mention d’assistance sur les trois buts. 

La résilience a contribué au gain

Le pilote du club vainqueur a aimé la façon avec laquelle ses hommes ont su revenir dans le match après une première période décevante. Il a salué leur résilience. «J’ai beaucoup aimé le travail de Nathan Ouellet en défensive, qui a pris de bonnes décisions avec la rondelle. À l’attaque, notre premier trio a été vraiment une figure marquante de cette victoire-là.»

Serge Beausoleil a aussi souligné la performance d’Audet, qui a repoussé 26 des 28 tirs. «C’est indéniable que sans Raphaël, on n’aurait pas remporté le match. Il a offert un très, très fort match!»