Un cas de COVID-19 d’un membre du personnel des Saguenéens de Chicoutimi, qui a visité le Colisée Financière Sun Life de Rimouski mardi, a forcé l’annulation du match de samedi opposant l’Océanic au Drakkar de Baie-Comeau.
Un cas de COVID-19 d’un membre du personnel des Saguenéens de Chicoutimi, qui a visité le Colisée Financière Sun Life de Rimouski mardi, a forcé l’annulation du match de samedi opposant l’Océanic au Drakkar de Baie-Comeau.

Océanic/Drakkar: match annulé en raison de la COVID-19

Johanne Fournier
Johanne Fournier
Collaboration spéciale
RIMOUSKI — Coup de théâtre au Colisée Financière Sun Life de Rimouski, samedi, en tout début du deuxième match consécutif opposant l’Océanic au Drakkar de Baie-Comeau. Un cas de COVID-19 d’un membre du personnel des Saguenéens de Chicoutimi, qui a visité l’endroit mardi, venait d’être communiqué auprès des deux organisations. Par mesure préventive, la Ligue a ordonné le report de la rencontre.

Les dernières notes de l’hymne national venaient de se faire entendre et la rondelle était à peine tombée sur la glace lorsqu’un officiel a apporté le combiné de téléphone à l’entraîneur-chef local. Personne dans l’amphithéâtre, pas plus que les commentateurs du match, ne comprenait ce qui se passait. En raccrochant, Serge Beausoleil a immédiatement fait retraiter ses joueurs au vestiaire. Son homologue, Jean-François Grégoire, en a fait autant. L’information a vite commencé à circuler: tout était arrêté en raison d’un membre du personnel des Sags qui avait reçu un résultat positif à un test de dépistage. Il n’y aurait cependant pas de propagation au sein de l’alignement. «Par mesure préventive, la LHJMQ a décidé de remettre à une date ultérieure la rencontre qui opposait l’Océanic de Rimouski au Drakkar de Baie-Comeau.»

Déception

Du côté de l’Océanic, c’était la stupéfaction, d’autant plus que les deux mêmes formations avaient joué la veille. «Les gars, autant de notre côté que du côté de Baie-Comeau, voulaient tous jouer au hockey aujourd’hui, a indiqué Beausoleil, plutôt déçu. On comprend la situation. C’est une mesure préventive par la Ligue. Mais, il faut se rappeler qu’on jouait contre Baie-Comeau hier soir [vendredi]! Ça ne s’est pas propagé entre nous entre-temps!»

Est-ce que la personne infectée du côté de Chicoutimi venait tout juste de recevoir son résultat positif? Ne le savait-elle pas vendredi avant que la partie n’ait lieu? «Je n’en sais pas plus, a répondu le pilote de Rimouski. On m’a juste dit de remettre le match. C’est ce qu’on a fait. Mais honnêtement, les joueurs sont très déçus parce qu’ils ne comprennent pas pourquoi on ne peut pas jouer contre Baie-Comeau, contre qui on a joué hier soir [vendredi]. J’ai beaucoup de difficulté à répondre à la question. Mais, on va suivre la directive de la Ligue. C’est juste que, ultimement, j’aurais aimé que ce soit fait avant parce que Baie-Comeau a 9 heures de route à faire et la rondelle était tombée sur la glace.»

L’Océanic n’a-t-il pas joué avec le feu en acceptant de jouer contre les hommes de Yannick Jean, mardi, alors que le Saguenay basculait en zone rouge quelques heures après le match? «Tout le monde est très au fait qu’il y a des risques partout, fait pour réponse Serge Beausoleil. Regardez ce qui se passe à Matane, en ce moment. Ça pourrait être ici. Le joueurs font extrêmement attention, limitent les contacts, respectent la distanciation sociale, on porte le masque constamment. Si vous trouvez un endroit où il n’y a pas de risque, en ce moment, je vais vouloir y aller! Ce sont des choses qui peuvent arriver et on a des protocoles pour gérer ça.»

Du côté des Saguenéens, la LHJMQ a demandé à l’équipe de suspendre ses activités. En vertu du protocole à suivre, la Ligue a exigé, de la part des dirigeants de l’organisation de Chicoutimi, que tous les joueurs et le personnel hockey soient isolés et testés. De plus, une communication a été établie entre la direction de la santé publique du Saguenay-Lac-Saint-Jean et le club. «L'organisme étatique évalue la nature des contacts entre les joueurs et le personnel, précise la Ligue. Tous les résultats de l'enquête seront partagés avec l'équipe ainsi que la LHJMQ.»