Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Zachary Bolduc n’aurait jamais exprimé le désir d’évoluer au sein d’une autre équipe.
Zachary Bolduc n’aurait jamais exprimé le désir d’évoluer au sein d’une autre équipe.

Beausoleil nie les rumeurs voulant que Bolduc puisse changer d’adresse

Johanne Fournier
Johanne Fournier
Collaboration spéciale
Article réservé aux abonnés
Le directeur général de l’Océanic de Rimouski nie catégoriquement les rumeurs laissant entendre que Zachary Bolduc pourrait quitter Rimouski dans les prochains jours. Après avoir échangé Justin Bergeron, Zachary Massicotte et Isaac Belliveau, Serge Beausoleil précise qu’il est très heureux de la restructuration de son équipe et que Bolduc est au centre de cette réorganisation.

«Je n’ai pas l’habitude de commenter les rumeurs qui viennent souvent des mêmes endroits dans la ligue. Honnêtement, je ne prendrai pas le téléphone pour commenter des choses qui sont complètement à côté de la plaque. C’est vraiment contreproductif. On va travailler sur des choses qui fonctionnent.» Selon lui, celui qui est considéré comme le meilleur espoir québécois en vue du repêchage 2021 de la LNH n’a pas non plus exprimé le désir d’évoluer sous d’autres cieux.

Le pilote bas-laurentien reconnaît quand même que des discussions entre directeurs généraux d’organisations mènent parfois à des transactions de joueurs qui n’étaient pas prévues. «C’est comme ça qu’on a bougé [Isaac] Belliveau», admet-il. Il avoue que quand l’offre devient plus que raisonnable, de nouvelles décisions peuvent être envisagées. «C’est notre devoir de le faire.»

S’il assure que Bolduc n’est pas sur le marché, il est cependant bien conscient que «plusieurs équipes seraient intéressées à acquérir ses services». Beausoleil estime que l’attaquant de 17 ans natif de Bécancour est «dans une situation extrêmement intéressante». «Il a joué sept matchs avant son appendicectomie et avant d’être blessé. Il a trois buts et une passe. Il est répertorié comme meilleur espoir du hockey junior majeur du Québec. Il ne peut pas être en meilleure position en ce moment. Je pense que la situation est gratifiante et très tonifiante.»

Plus dangereux offensivement

L’entraîneur-chef voit très bien Xavier Cormier, dont il vient d’obtenir les droits auprès des Cataractes, jouer dans le même trio que Bolduc. «Xavier Cormier jouait sur le troisième trio à Shawinigan, derrière des choix de première ronde. Je vois un talent éclore. C’est un passeur hors pair, il patine très bien et il comprend très bien le jeu. On aime beaucoup ce qu’il fait.»

Beausoleil mise donc sur l’attaquant de 19 ans ainsi que sur Adam Raska et sur Alex Drover pour jouer sur les deux premiers trios. Raska et Drover n’ont pas encore intégré l’alignement puisqu’ils sont en quarantaine jusqu’à dimanche. «Des gars comme Cormier, Bolduc, Raska et Drover sont des joueurs intelligents, mais surtout très talentueux, qui vont amener beaucoup d’offensive. On risque d’être beaucoup plus dangereux offensivement.» Il nuance cependant que défensivement, la troupe aura du travail à faire.

Le directeur général de l’Océanic de Rimouski nie catégoriquement les rumeurs laissant entendre que Zachary Bolduc pourrait quitter Rimouski dans les prochains jours.

Beausoleil fonde aussi beaucoup d’espoir en Tyson Hinds, un autre nouveau venu acquis de l’organisation de la Mauricie. «C’est un défenseur qui est épié par les recruteurs de la ligue nationale. C’est un gros bonhomme de 6 pieds 3 pouces avec des pieds. Il a beaucoup de choses à apprendre, mais il est assoiffé; il veut être sur la glace tout le temps et il est dans le gym tout le temps. C’est un joueur de hockey dont on est fiers de ce qu’il fait en ce moment.»

Il est tout aussi satisfait du gardien de but Gabriel Boissonneault, qui provient des Olympiques de Gatineau. «Ça fait longtemps qu’il n’avait pas reçu de rondelles, depuis la bulle à Québec. On a vraiment vu une progression dans la dernière semaine et il a 17 ans!» Devant le filet, la recrue fera partie d’un ménage à trois avec Raphaël Audet et Jonathan Labrie. Aussi, de l’avis de l’entraîneur-chef, Labrie «fait très bonne figure pour seconder Audet». Selon lui, Audet mène d’ailleurs la barque de belle façon. Beausoleil confirme qu’il gardera les trois cerbères.

Le pilote de l’Océanic indique qu’une autre de ses dernières acquisitions, «le gros arrière» Darick Louis-Jean, compose un duo redoutable à la défense avec Antony D’Amours. «C’est une paire de 20 ans qui n’est pas commode! Ils sont d’ardents défenseurs. C’est vraiment intéressant.»

Impatient d’accueillir son joueur russe

Le patron hockey est impatient de pouvoir accueillir son deuxième joueur européen, le Russe Alexander Lazarev. Pour lui, les développements ne vont pas assez vite à son goût. «Tous les papiers sont réglés. Il ne manque qu’une lettre qu’on appelle NIL [lettre d’intérêt national], qui doit être délivrée par le gouvernement fédéral et qui permettrait à Lazarev d’être là deux jours plus tard. On est beaucoup d’équipes à attendre cette lettre-là.»

Lors d’un point de presse téléphonique, Serge Beausoleil avait bien hâte de pouvoir voir son ancien capitaine et joueur étoile Alexis Lafrenière donner ses premiers coups de lame, jeudi soir, dans l’uniforme des Rangers. «On est très contents pour lui. Ça fait très longtemps qu’il attend de jouer ce match-là. Il a été happé de plein fouet par cette crise-là. Son repêchage a été repoussé. Il a été dans l’incertitude tout le long. Ça fait longtemps qu’il n’a pas joué un match régulier. C’est au début mars qu’il a joué la dernière fois. Mais, je ne suis pas inquiet pour lui!»