Cédrick Andrée piaffe d’impatience à l’idée de retrouver ses coéquipiers des 67’s d’Ottawa pour le début de leur camp d’entraînement fixé au 15 novembre, mais demeure nerveux en raison de la recrudescence de cas de coronavirus à Ottawa et dans la province.
Cédrick Andrée piaffe d’impatience à l’idée de retrouver ses coéquipiers des 67’s d’Ottawa pour le début de leur camp d’entraînement fixé au 15 novembre, mais demeure nerveux en raison de la recrudescence de cas de coronavirus à Ottawa et dans la province.

Ligue de l’Ontario: joueurs fébriles, mais nerveux

Jean-François Plante
Jean-François Plante
Le Droit
Cédrick Andrée était excité quand la Ligue de l’Ontario (LHO) a dévoilé certaines dates importantes en prévision de la reprise de ses activités la semaine dernière.