Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Les Américains célèbrent leur victoire.
Les Américains célèbrent leur victoire.

Les États-Unis blanchissent le Canada et remportent l'or [VIDÉO]

La Presse Canadienne
Article réservé aux abonnés
EDMONTON - Trevor Zegras a ajouté deux points à sa faste récolte, Spencer Knight a bloqué 34 tirs et les États-Unis ont mérité l’or au championnat mondial de hockey junior en battant le Canada 2-0, mardi.

Zegras a amassé une passe au premier vingt et un but au deuxième tiers.

L’espoir des Ducks d’Anaheim a dominé le tournoi avec 18 points, dont sept buts.

Knight a récolté son troisième jeu blanc du tournoi, aidant les États-Unis à signer un cinquième triomphe.

Knight a été repêché par les Panthers de la Floride en 2019.

Le pays de l’oncle Sam avait été couronné le plus récemment en 2017.

Alex Turcotte a été l’autre buteur aux dépens du Canada, qui était le champion en titre de la compétition.

À ses trois matchs précédents, l’unifolié avait inscrit en moyenne quatre buts par rencontre.

Le Canada a chèrement vendu sa peau, s’imposant 15-1 pour les tirs en troisième période.

Les États-Unis ont pris les devants 1-0 à 13:25 au premier tiers.

Du coin de la glace, Zegras a refilé à la ligne bleue à Drew Helleson dont le tir a été dévié par Turcotte, le premier choix des Kings de Los Angeles cette année.

Pour la première fois dans le tournoi, ce n’était pas le Canada qui marquait en premier.

Les joueurs canadiens étaient abattus après la défaite.

Après trois minutes de jeu dans le match, Helleson avait cafouillé dans sa zone et cela aurait pu mal tourner pour les États-Unis, mais il n’y a pas eu de dommages.

En milieu d’engagement, Dylan Cozens a tenté de rejoindre Jakob Pelletier devant le but, mais le disque a échappé à Cozens, un espoir des Sabres.

Peu après, une mauvaise passe de Jake Sanderson aurait pu nuire aux États-Unis, qui ont toutefois repris le contrôle du disque, dans leur zone.

Quelques instants plus tard, les Américains ont obtenu leur première vraie chance, un tir de l’enclave de Matthew Boldy, à découvert.

La séquence a débuté un bourdonnement qui a culminé avec le filet de Turcotte.

Bobby Brink a été puni pour avoir fait trébucher en fin de premier vingt, mais les États-Unis s’en sont tirés indemnes.

Après 20 minutes, les Américains avaient l’avantage 13-9 pour les tirs.

La troupe de Nate Leaman a ensuite doublé son coussin après 32 secondes de jeu en période médiane.

Justin Barron n’a pas réussi à dégager et Arthur Kaliyev en a profité pour décocher de la pointe, hors cible.

Le gardien Devon Levi a cru que la rondelle était rendue à sa gauche, mais elle a plutôt donné contre l’arrière droit du filet.

Zegras a saisi le disque et l’a vite glissé à la droite de Levi.

Le Canada s'est buté au gardien américain Spencer Knight qui a récolté son troisième jeu blanc du tournoi.

Le Canada n’a tiré que deux fois en première moitié de deuxième tiers et à 10:03, Pelletier a été puni pour avoir accroché.

En début de sanction, Kaliyev a menacé avec deux tirs en quelques secondes.

Le groupe d’André Tourigny a failli réduire l’écart en désavantage : Cozens a repéré Barron dans l’enclave, mais le tir du revers a touché le poteau gauche.

Avec trois minutes à disputer au deuxième vingt, Brett Berard a intercepté une passe en milieu de glace et a pris un bon tir de l’enclave, mais Levi a résisté.

Deux espoirs du Canadien de Montréal: Kaiden Guhle et Cole Caufield

Une minute plus tard, Connor Zary a été frustré par Knight, de courte distance.

Au terme de 40 minutes, le tableau des tirs indiquait 20-19 en faveur des Américains.

Le Canada a bien organisé l’attaque lors de deux passages à mi-chemin en dernière période, sans succès.

Une poussée a pris fin avec un tir de loin largement hors cible, l’autre quand Connor McMichael n’a pas pu rejoindre Ryan Suzuki, près du but.

Choisi 15e au total par le CH en 2019, Cole Caufield a eu une belle chance de marquer avec un peu plus de cinq minutes à écouler, suite à une brillante passe de Matthew Beniers.

Levi a quitté son but en faveur d’un attaquant de plus avec 1:34 au cadran, mais le score est resté le même. Levi a fait 19 arrêts.

La Finlande mérite le bronze 

Les Finlandais ont marqué quatre buts sans riposte.

La Finlande a remporté la médaille de bronze au Championnat mondial de hockey junior, mardi à Edmonton, grâce à une victoire de 4-1 contre la Russie.

Dominés pendant la première moitié de l’engagement initial, les Finlandais ont marqué quatre buts sans riposte après avoir permis à leurs rivaux d’ouvrir la marque pendant le premier vingt.

Capitaine de son équipe, Anton Lundell a dirigé l’offensive finlandaise avec un doublé.

Il a d’abord créé l’égalité pendant la sixième minute de jeu de la deuxième période. Il a ajouté le filet d’assurance dans un filet désert alors qu’il restait 88 secondes au cadran.

Mikko Petman a réussi le but gagnant à 1:13 de la troisième période face au gardien Yaroslav Askarov.

Juuso Parssinen a complété en logeant, à son tour, le disque dans une cage déserte avec 12,6 secondes à écouler dans le match.

Ilya Safonov a été le seul à déjouer Kari Piiroinen à 6:03 de la première période.

Les Russes ont dirigé les huit premiers tirs du match, mais les Finlandais les ont rattrapés au point de dominer, au final, 32-29.

Pour la Finlande, il s’agit d’une 16médaille au Championnat mondial de hockey junior.

À leurs trois dernières présences sur le podium, les Finlandais avaient gravi la plus haute marche, en 2014, 2016 et 2019.

Ce n’est que la deuxième fois en 11 tournois que la Russie est exclue du podium.