Jakob Pelletier avoue que l’idée de jouer à Québec, surtout avec des spectateurs dans les gradins à partir du second match, le réjouit beaucoup. «C’est un scénario inespéré que ça ce passe comme ça à Québec devant les membres de ma famille qui n’ont pas pu venir voir nos matchs cette année», indique-t-il.
Jakob Pelletier avoue que l’idée de jouer à Québec, surtout avec des spectateurs dans les gradins à partir du second match, le réjouit beaucoup. «C’est un scénario inespéré que ça ce passe comme ça à Québec devant les membres de ma famille qui n’ont pas pu venir voir nos matchs cette année», indique-t-il.

Foreurs et Tigres prêts à en découdre

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Les uns sont reposés après avoir disposé des Saguenéens de Chicoutimi en trois matchs, les autres sont encore sur l’adrénaline d’avoir éliminé en cinq matchs les champions du calendrier régulier, les Islanders de Charlottetown. Les Foreurs de Val-d’Or et les Tigres de Victoriaville sont maintenant prêts à en découdre dès jeudi au Centre Vidéotron de Québec en grande finale de la Coupe du président.