La capacité d’adaptation de Daniel Renaud l’aura aussi bien servi en cette année marquée par la COVID-19. «On n’a pas le choix de se renouveler, car il n’y a aucun fichier d’ordinateur qui pouvait nous rendre prêts à ce qu’on vit cette saison.
La capacité d’adaptation de Daniel Renaud l’aura aussi bien servi en cette année marquée par la COVID-19. «On n’a pas le choix de se renouveler, car il n’y a aucun fichier d’ordinateur qui pouvait nous rendre prêts à ce qu’on vit cette saison.

Daniel Renaud n’est plus «un secret bien gardé»!

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Alors qu’il était l’adjoint de Philippe Boucher avec les Remparts en 2016, Daniel Renaud avait vu ce dernier déclarer qu’il était «le secret le mieux gardé de la LHJMQ». Cinq ans plus tard, aux commandes des Foreurs de Val-d’Or, l’équipe ayant le plus de points du circuit, on peut certainement dire que le secret s’est ébruité.