Le Droit
«On ne peut pas encore déterminer son plafond»

Hockey junior

«On ne peut pas encore déterminer son plafond»

Steve Turcotte
Steve Turcotte
Le Nouvelliste
Les trois équipes rivales des Cataractes au tournoi de la Coupe Memorial sont armées jusqu’aux dents. Autour d’espoirs de grande qualité pour la LNH, gravitent des vétérans de 18, 19 et 20 ans. Quand on affronte la crème au pays dans le junior avec à l’enjeu l’un des plus prestigieux trophées, tous sports collectifs confondus, on veut compter sur un maximum de maturité.
Coupe Memorial: peu de choses à ajuster chez les Cataractes

Cataractes

Coupe Memorial: peu de choses à ajuster chez les Cataractes

Steve Turcotte
Steve Turcotte
Le Nouvelliste
Au lendemain de leur impressionnante victoire aux dépens des Oil Kings d’Edmonton, les Cataractes avaient peu de choses à ajuster en vue de leur rendez-vous avec les Bulldogs d’Hamilton jeudi soir au Harbour Station de Saint-John. À part aux cercles de mise en jeu, Daniel Renaud était pleinement satisfait du boulot accompli.
Steve Turcotte
Le Nouvelliste
Steve Turcotte
Les Sea Dogs ne voulaient pas avoir de regrets

Steve Turcotte

Les Sea Dogs ne voulaient pas avoir de regrets

CHRONIQUE /  Après quelques événements mondains durant le week-end pour se mettre en appétit, il est temps de passer aux choses sérieuses à Saint-John. L’équipe locale, les Sea Dogs, ouvre le tournoi de la coupe Memorial face aux puissants Bulldogs d’Hamilton de l’ex-défenseur Jay Mckee.
«Penses-tu qu’à Edmonton c’est comme ça?»

Sports

«Penses-tu qu’à Edmonton c’est comme ça?»

Sébastien Houle
Sébastien Houle
Le Nouvelliste
Rien ne prédisposait les Koene-Henderson à porter le jaune shawiniganais. Mississauga, d’où ils viennent, ville sertie dans la vaste banlieue torontoise, héberge une équipe de hockey mineur comme on abrite une usine de chaussures. C’est pratique, mais côté passion, c’est plutôt mince. Arrivés à Shawinigan il y a sept ans, la fièvre des Cataractes les a gagnés. Au point de faire les 10 heures de route pour aller assister au match #5 à Charlottetown. Mercredi, leurs yeux de partisans brillaient toujours d’une flamme inconditionnelle.
Shawinigan embrasse ses champions [VIDÉO]

Sports

Shawinigan embrasse ses champions [VIDÉO]

Sébastien Houle
Sébastien Houle
Le Nouvelliste
Une demi-douzaine de Mustang décapotables et une poignée de Ford Bronco circulant à basse vitesse ont causé une congestion monstre mercredi après-midi durant l’heure de pointe à Shawinigan. Il aurait toutefois fallu chercher longtemps pour trouver quelqu’un qui voulait s’en plaindre. La ville s’est arrêtée de bouger, le temps d’un défilé, le temps de dire, de chanter, de scander toute son admiration à sa bande de champions. «Go Cats, go!», comme une immense vague d’amour.
Les Islanders forcent la tenue d’un match numéro 5 [VIDÉO]

Hockey junior

Les Islanders forcent la tenue d’un match numéro 5 [VIDÉO]

Mikaël Lalancette
Mikaël Lalancette
Le Soleil
La coupe du Président, que les Cataractes convoitent depuis 1969, est restée dans son coffre jeudi soir. Les Islanders de Charlottetown ont brisé le rêve de l’équipe locale, lui infligeant un humiliant revers de 7 à 0 devant une salle comble de 5422 spectateurs au Centre Gervais Auto. Shawinigan mène la finale de la LHJMQ 3 à 1.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Ça sent la coupe!

Paule Vermot-Desroches

Ça sent la coupe!

CHRONIQUE / Ça ne peut être plus réel que ça! Je vous le dis mes amis, ça sent la coupe à Shawinigan! Et en ce mercredi soir où les Cataractes ont pris les devants 3-0 dans cette finale de la Coupe du Président, je peux vous jurer qu’il y a bien des coeurs qui ont failli ne pas tenir le coup au Centre Gervais Auto de Shawinigan.
Les Cataractes à une victoire d'une première coupe du Président [VIDÉO]

Hockey junior

Les Cataractes à une victoire d'une première coupe du Président [VIDÉO]

Mikaël Lalancette
Mikaël Lalancette
Le Soleil
En avance 3 à 0 en finale, les Cataractes de Shawinigan auront la chance de soulever la tant attendue première coupe du Président de leur histoire, jeudi soir, devant leurs partisans. Dominés pendant une bonne partie du match numéro trois de la série contre Charlottetown, les hommes de Daniel Renaud ont joué de chance, en prolongation, lorsque les Islanders ont marqué dans leur propre filet, un but chanceux qui leur procurait une victoire de 5 à 4.
Les Cataractes quittent Charlottetown en avance 2-0

Cataractes

Les Cataractes quittent Charlottetown en avance 2-0

Steve Turcotte
Steve Turcotte
Le Nouvelliste
Les Cataractes ont réussi un petit vol à Charlottetown dimanche. Un but de Xavier Bourgault, inscrit au début de la période de prolongation, a permis aux Shawiniganais de s’imposer 4-3 face aux Islanders dans ce deuxième match de la finale de la LHJMQ. Ils prennent ainsi une avance de 2-0 dans cette finale. Cataractes et Islanders avaient dû faire du temps supplémentaire, à égalité 3-3 après 60 minutes.
Le premier match de la finale aux Cataractes

Cataractes

Le premier match de la finale aux Cataractes

Steve Turcotte
Steve Turcotte
Le Nouvelliste
Les Cataractes ont déjà volé l’avantage de la glace aux Islanders de Charlottetown. Grâce à une poussée de trois buts en deuxième période, les hommes de Daniel Renaud ont gagné le premier match de la finale de la LHJMQ par la marque de 5-1.
La foule au rendez-vous et gâtée!

Hockey junior

La foule au rendez-vous et gâtée!

Matthew Vachon
Matthew Vachon
Le Nouvelliste
Après une salle comble de 4512 spectateurs un dimanche après-midi, la mission d’attirer les amateurs de hockey un lundi soir au Centre Gervais Auto alors que les Cataractes de Shawinigan faisaient face à l’élimination s’annonçait périlleuse. Il est cependant possible de dire que, pour une deuxième fois en autant de jours, les amateurs de hockey junior de la région ont répondu à l’appel.
Les Cataractes forcent la tenue d’un match ultime à Québec

Hockey junior

Les Cataractes forcent la tenue d’un match ultime à Québec

Carl Tardif
Carl Tardif
Le Soleil
Réservez votre soirée de mercredi, le Centre Vidéotron sera le théâtre du plus important match de hockey junior majeur disputé à Québec depuis 2015. À la suite d’une victoire de 3-2 en prolongation contre les Remparts, lundi au Centre Gervais Auto, les Cataractes de Shawinigan ont évité l’élimination et forcé la tenue d’un ultime duel dans la capitale.
Coulombe de retour devant le filet

Hockey

Coulombe de retour devant le filet

Steve Turcotte
Steve Turcotte
Le Nouvelliste
Pour ce match sans lendemain lundi soir au Centre Gervais Auto, Daniel Renaud revient avec la même formation qu’au match 3 de la série face aux Remparts de Québec. C’est donc dire que le gardien sera confié à Antoine Coulombe, qui en sera à un cinquième départ d’affilée.
10. La fin d’un chapitre [VIDÉO]

DOSSIER COUPE MEMORIAL 2012

10. La fin d’un chapitre [VIDÉO]

Steve Turcotte
Steve Turcotte
Le Nouvelliste
Le 27 mai 2012, la structure du centre Bionest a été testée. Après plus de 43 ans d’attente, Shawinigan célébrait son premier championnat de hockey junior avec cette conquête de la coupe Memorial. Un trophée aussi prestigieux, le plus dur à mériter tous sports collectifs confondus en Amérique du Nord, ça ne se mérite pas en une soirée. C’est le fruit d’un travail de plusieurs années qui mène à une telle conquête. Dix ans après cette soirée magique, Le Nouvelliste vous propose de revisiter la route qui a mené à ce rendez-vous avec l’histoire.
7. Les défis du comité organisateur [VIDÉO]

DOSSIER COUPE MEMORIAL 2012

7. Les défis du comité organisateur [VIDÉO]

Steve Turcotte
Steve Turcotte
Le Nouvelliste
Le 27 mai 2012, la structure du centre Bionest a été testée. Après plus de 43 ans d’attente, Shawinigan célébrait son premier championnat de hockey junior avec cette conquête de la coupe Memorial. Un trophée aussi prestigieux, le plus dur à mériter tous sports collectifs confondus en Amérique du Nord, ça ne se mérite pas en une soirée. C’est le fruit d’un travail de plusieurs années qui mène à une telle conquête. Dix ans après cette soirée magique, Le Nouvelliste vous propose de revisiter la route qui a mené à ce rendez-vous avec l’histoire.