Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Alex Blanchard, 18 ans, s’en va rejoindre son frère Maxime à la ligne bleue du Phoenix de Sherbrooke. Il était chez les Nats de Rockland junior A cette saison.
Alex Blanchard, 18 ans, s’en va rejoindre son frère Maxime à la ligne bleue du Phoenix de Sherbrooke. Il était chez les Nats de Rockland junior A cette saison.

Alex Blanchard et Jakob Robillard s’ajoutent à la filière franco-ontarienne du Phoenix

Jean-François Plante
Jean-François Plante
Le Droit
Article réservé aux abonnés
La filière franco-ontarienne du Phoenix de Sherbrooke vient de prendre de l’expansion.

En début de saison, l’équipe de la LHJMQ était venue puiser chez les Colts de Cornwall dans la Ligue centrale junior A (CCHL) pour récupérer le défenseur de 19 ans Maxime Blanchard. En fin de semaine, elle est allée chercher son frère de 18 ans. Alex est aussi un défenseur. Il était membre des Nats de Rockland. Les frères Blanchard sont natifs de Welland dans la péninsule du Niagara, mais ils se trouvaient tous les deux dans la région d’Ottawa pour évoluer dans la CCHL.

Ce n’est pas tout. Profitant d’une séance de recrutement par vidéo où le Phœnix évaluait son espoir William-Charles Bishop chez les Colts de Cornwall, l’œil de Jocelyn Thibault a été attiré vers un gardien de 18 ans. Plus la séance avançait, plus le vice-président du Phoenix était séduit par le jeu de Jakob Robillard.

«Je regardais le match avec Stéphane Julien (entraîneur-chef et directeur général) et mon attention n’arrêtait pas de se diriger vers Robillard. Je me disais: “Il est bien bon ce gardien-là!” J’ai donc fait des recherches. Comme il avait 18 ans et qu’il était doté d’un bon gabarit, je me disais qu’on pouvait lui tendre une perche parce qu’une équipe n’a jamais assez de bons gardiens.»

Aujourd’hui, le gardien de Wendover se retrouve à Sherbrooke où il doit compléter une quarantaine de 14 jours après quoi, il devrait être l’adjoint de Samuel Hlavaj, de retour avec le Phoenix après le Championnat mondial junior.

Les trois Franco-Ontariens viennent ajouter de la profondeur au Phœnix dans une saison où la direction a fait le choix de monnayer quelques-uns de ses meilleurs éléments afin d’accélérer sa transition qui devait originalement commencer seulement l’année prochaine.

Jakob Robillard, 18 ans, passe des Colts de Cornwall de la Ligue centrale junior A au Phoenix de Sherbrooke dans la LHJMQ. Le gardien de Wendover sera l’adjoint de Samuel Hlavaj à Sherbrooke.

«Il y a de très bons joueurs dans la CCHL. L’Ontario a une banque de joueurs plus imposante qu’au Québec. Nous voulons toujours donner la chance à nos joueurs locaux ou nos joueurs du Québec, mais il y a beaucoup de bons joueurs franco-ontariens dans la CCHL. Je trouve que ça peut faciliter leur transition à notre ligue du Québec.»

Dans l’Est ontarien, Jakob Robillard est un bon ami de Vincent Labelle, une autre recrue franco-ontarienne qui retient l’attention chez les Wildcats de Moncton cette saison. Choix de 13e ronde des Colts de Barrie dans la Ligue de l’Ontario en 2018, Robillard avait surtout envisagé la route des collèges américains jusqu’ici, mais l’appel du Phœnix tombait à point.

Appel inespéré

«C’est un peu un appel inespéré. C’est sorti de nulle part. J’avais encore en tête d’aller jouer dans la NCAA, mais avec tout ce qui se passe aux États-Unis en ce moment avec la COVID-19, cette option devenait plus difficile. Le Phoenix m’a offert une généreuse bourse d’études et c’est tout un honneur d’apprendre que tu as été recruté par un gardien légendaire comme Jocelyn Thibault. Je ne pouvais pas refuser cette offre», a dit celui dont le père, Carl, est entraîneur-chef des Glens d’Alexandria dans la Ligue junior B de l’Est ontarien.

À 6’3’’ et 195 livres, Robillard a le physique de l’emploi en plus d’avoir des jambes rapides selon Thibault.

«Il a beaucoup de rapidité et il se déplace bien devant son filet. Il est dynamique. Il a un bon sens du jeu. Il est combatif avec la rondelle. Je ne veux pas lui mettre de pression supplémentaire, mais je vois beaucoup de Samuel Hlavaj en lui.»

Les Colts de Cornwall sont comme toutes les autres équipes de la CCHL. Ils n’ont pas joué un match officiel encore cette saison, mais ils ont affronté les Braves de Brockville à une dizaine de reprises dans des matches hors-concours. Ces matches auront ouvert la voie à la LHJMQ au jeune Robillard. À Sherbrooke, le Phœnix aurait l’intention de le jumeler à Hlavaj (s’il n’est pas échangé) pour le reste de la saison.

«Ils m’ont dit que je formerais un duo avec Hlavaj pour l’instant. Il a une dernière année à jouer dans la ligue. Le plan, c’est de me donner la chance de devenir le numéro un l’année prochaine», a conclu le nouveau portier du Phoenix.