Mike Duggan (Parti conservateur), Greg Fergus (Parti libéral), Josée Poirier Defoy, (Parti vert), Geneviève Nadeau (Bloc québécois) et Nicolas Thibodeau (NPD) ont participé jeudi soir à l’Université du Québec en Outaouais à un débat des candidats sur les questions environnementales.

Transport en Outaouais: les libéraux manquent de cohésion, selon le Bloc

Le Bloc québécois accuse les libéraux fédéraux en Outaouais de «manquer de cohésion» en matière de développement du transport dans la région.

Lors d’un débat sur les questions environnementales réunissant des candidats aux élections fédérales de la circonscription de Hull-Aylmer jeudi soir, la candidate bloquiste dans Gatineau, Geneviève Nadeau, a signalé que le député sortant et candidat libéral dans Hull-Aylmer, Greg Fergus, se range derrière le projet de train léger dans l’ouest de Gatineau alors que son voisin de circonscription, Steven MacKinnon, voudrait voir un nouveau pont reliant Gatineau et Ottawa. Mme Nadeau était présente au débat pour remplacer au pied levé la candidate Joanie Riopel, indisposée.

«La ligne des libéraux que je comprends en Outaouais est que l’on veut un pont et un train. S’il n’y a de l’argent que pour un seul projet, lequel sera-t-il ?», a demandé Mme Nadeau à M. Fergus lors du débat organisé par Action climat Outaouais.

«Je vais toujours me prononcer pour mes concitoyens. Dans l’ouest de la ville, nous n’avons pas un système qui est structurant encore, alors c’est sûr que je vais me prononcer pour le train léger dans Hull-Aylmer, ça va de soi», a répondu M. Fergus, tout en concédant qu’il y a peut-être un besoin d’avoir un sixième lien avec la capitale fédérale.

«Ça pourrait ne pas forcément être un pont pour les automobiles. Peut-être que ce sera un pont vert, un pont pour transporter les gens avec, j’espère, un système sur rail pour permettre aux deux systèmes, à Gatineau et à Ottawa, de s’arrimer», a ajouté M. Fergus.

Le candidat conservateur dans Hull-Aylmer, Mike Duggan, a tenu à préciser que ce sera à la Ville de Gatineau, et non au fédéral, de choisir les options retenues entre un tramway, un système rapide par autobus ou un système hybride dans l’ouest de la ville.

«La STO (Société de transport de l’Outaouais) est en train de faire une étude pour démontrer quels corridors on devrait utiliser et, en conséquence, quelle technologie sera appropriée», a indiqué M. Duggan, qui semble favoriser un système par autobus.

«Les autobus feraient bien notre affaire avec l’achalandage et la densité de population», a-t-il lancé.