Le candidat libéral et député sortant dans Gatineau, Steven MacKinnon.

Planification d'un 6e pont: MacKinnon surpris de l’opposition des maires d’Ottawa et Gatineau

Le député libéral sortant de Gatineau et principal défenseur jusqu’à maintenant d’un sixième pont entre Gatineau et Ottawa, Steven MacKinnon, affirme ne pas comprendre comment les maires de Gatineau et d’Ottawa peuvent s’opposer, comme ils l’ont fait dans les dernières heures, à la réalisation d’une planification à long terme qui améliorerait la fluidité des liens interprovinciaux dans la région de la capitale fédérale en incluant un sixième pont.

«Je ne peux pas imaginer qu’une telle démarche puisse être controversée, a-t-il lancé de son bureau de campagne, jeudi matin. J’ignore quelle est la nature de leurs objections, mais je ne peux pas imaginer qu’ils sont contre cette vertu-là.»

À LIRE AUSSI: 6e pont: Goneau accuse McKinnon de manquer de respect envers les villes

«Une solution magique pour gagner des élections», dit Pedneaud-Jobin

Boudrias réclame un débat au conseil

«Le pont de la discorde», la chronique de Patrick Duquette

Quant à l’opposition du maire Maxime Pedneaud-Jobin concernant la réalisation d’un sixième pont à l’est, le député sortant a eu cette réflexion: «J’aimerais mieux me sentir plus épauler par mon propre maire dans ce dossier, a-t-il lancé. Mais envoyez-moi à Ottawa et vous aurez un député qui va travailler pour ce sixième lien. Ça, c’est très clair. Je ne pense pas que tout était aussi clair pour les gens du secteur Gatineau lors des dernières élections municipales. […] Je rappellerai à tout le monde que ce sixième lien est inscrit dans le schéma d’aménagement adopté par la Ville de Gatineau, ce qui est très révélateur.»

Le Droit a révélé, dans son édition de jeudi, que la Commission de la capitale nationale (CCN) était sur le point d’accorder un contrat à une firme professionnelle pour la planification d’un réseau intégré de transport entre Ottawa et Gatineau. Cette planification devait inclure, entre autres, ce sixième pont. Mis au fait de ces informations par Le Droit, le cabinet du maire de Gatineau a fait des pressions politiques auprès du bureau du premier dirigeant de la CCN pour que ce dernier retire l’appel d’offres public. Le cabinet du maire d’Ottawa, Jim Watson, a fait la même chose. La CCN a obtempéré en milieu de journée, mercredi. 

Depuis, c’est silence radio au cabinet du maire de Gatineau. M. Pedneaud-Jobin a fait savoir qu’il n’accorderait aucune entrevue sur le sujet. Il n’est donc pas possible, à l’heure actuelle, de savoir quelles sont les inquiétudes qui ont été formulées à la CCN pour que cette dernière décide de retirer l’appel d’offres pour la planification d’un réseau de transport intégré. 

AbonnezvousBarometre

Cavalier seul?

Le député sortant de Gatineau a rappelé à plusieurs reprises, lors de sa mêlée de presse, que le transport interprovincial entre Ottawa et Gatineau était de juridiction entièrement fédérale. De là à affirmer que le fédéral pourrait décider d’imposer la construction d’un sixième pont sans l’accord des villes d’Ottawa et Gatineau, il y a un pas que M. MacKinnon n’a pas voulu franchir. 

«C’est une question hypothétique, mais notre démarche va comprendre une collaboration continue avec les villes. Un consensus très large dans ma communauté se dégage. On a besoin d’une autre traverse à l’est de la rivière Gatineau. C’est très clair pour les électeurs de Gatineau […]. La Chambre de commerce d’Ottawa le revendique, celle de Gatineau aussi. J’entends des leaders de la communauté et les électeurs.»