Marie-France Lalonde a été confirmée comme étant la candidate libérale dans la circonscription d’Orléans pour l’élection fédérale du 21 octobre.

Lalonde peut se lancer dans la course

C’est l’ancienne ministre des Affaires francophones de l’Ontario et députée provinciale d’Orléans, Marie-France Lalonde, qui représentera le Parti libéral du Canada dans la circonscription d’Orléans.

Près de 2100 personnes se sont déplacées pour voter à l’assemblée d’investiture libérale jeudi au Centre des arts Shenkman, à Ottawa. Malgré tout, plusieurs personnes ont indiqué qu’ils s’étaient fait refuser le droit au vote durant l’assemblée.

Mme Lalonde, qui a décidé au printemps dernier de faire le saut en politique fédérale, a profité de l’occasion pour remercier ses collaborateurs et partenaires.

« Une investiture, ça se fait en famille. Une famille de libéraux. C’est un honneur pour moi d’être votre candidate libérale pour l’élection d’octobre. J’aimerais remercier une équipe extraordinaire de volontaire qui ont travaillé fort pour que je puisse me tenir devant vous ce soir. »

https://www.barometreelections.ca/?utm_source=webSite&utm_medium=bannerArticle&utm_campaign=barometre2019">AbonnezvousBarometre

Mme Lalonde était la députée fédérale provinciale dans Orléans à Queen’s Park depuis 2014.

Une autre candidate, la comptable agréée et femme d’affaires, Khatera Akbari, se trouve quant à elle en terrain connu après cette défaite.

Elle avait perdu la course à l’investiture libérale fédérale dans Ottawa-Vanier contre Mona Fortier, lors des élections partielles de 2017.

Khatera Akbari

Mme Akbari avait terminé au deuxième rang sur les huit candidats qui s’étaient présentés. Il avait d’ailleurs fallu sept tours de scrutin afin d’identifier le candidat gagnant.

« J’aimerais remercier tous les gens qui se sont déplacés et qui ont voté en grand nombre. Même dans la défaite, nous allons appuyer Marie-France aux élections du mois prochain. »

L’autre candidat qui s’est présenté à l’investiture libérale dans Orléans est Jean-Claude Dubuisson. Il a d’ailleurs affirmé qu’il supportait la décision des électeurs et qu’ensemble ils « continueront de faire avancer la bannière libérale ».

Rappelons que le député sortant, Andrew Leslie, avait annoncé le 1er mai dernier qu’il ne serait pas candidat aux présentes élections.

L’ex-lieutenant-général des Forces armées canadiennes avait alors indiqué qu’il était temps pour lui de « s’ouvrir à de nouvelles perspectives ». M. Leslie était d’ailleurs présent à l’assemblée pour assister au couronnement de son nouveau successeur.

« Nous avons choisi une championne qui nous permettra de rester rouges et fiers dans Orléans », a lancé M. Leslie devant un rassemblement de militants libéraux.

Mme Lalonde croisera le fer avec les autres candidats du comté, soit David Bertchi (Parti conservateur), Jacqueline Wiens (Nouveau parti démocrate), Michelle Petersen (Parti vert) et Roger Saint-Fleur (Parti populaire du Canada).

Le député fédéral élu dans la circonscription d’Orléans a été membre du parti vainqueur à la Chambre des communes au cours des 25 dernières années.

Les élections fédérales auront lieu dans un mois, le 21 octobre.