La candidate conservatrice dans Gatineau, Sylvie Goneau.

6e pont: Goneau accuse MacKinnon de manquer de respect envers les villes

Le dérapage entourant le retrait de l’appel d’offres de la Commission de la capitale nationale (CCN) pour la réalisation d’une nouvelle planification intégré de transport dans la région de la capitale fédérale qui incluait un 6e pont est, selon la candidate conservatrice dans Gatineau, Sylvie Goneau, une autre preuve de la volonté des libéraux de faire «cavalier seul» et d’ignorer l’avis des partenaires municipaux dans ce dossier.

«Ce sont les libéraux de la région qui ont mal géré ce projet, a-t-elle lancé. C’est à cause d’eux que le projet retarde aujourd’hui et ce sont encore les citoyens de Gatineau qui écopent. À ce que je sache, les maires de Gatineau et d’Ottawa se disent prêts à collaborer pour travailler sur un système de transport intégré. C’est une ouverture ça. Mais Steven MacKinnon a préféré mettre les maires de côté en donnant une commande politique à la CCN.»

À LIRE AUSSI: Planification d'un 6e pont: MacKinnon surpris de l’opposition des maires d’Ottawa et Gatineau

«Une solution magique pour gagner des élections», dit Pedneaud-Jobin

Boudrias réclame un débat au conseil

«Le pont de la discorde», la chronique de Patrick Duquette

Selon Mme Goneau, il revenait d’abord au député libéral sortant de Gatineau de s’assurer que la CCN travaille étroitement avec les villes et les différents paliers de gouvernement dans la rédaction de l’appel d’offres qui a été retiré mercredi. «Ce qui se passe encore c’est un manque de respect du gouvernement libéral pour les compétences de ses partenaires. On le voit dans plusieurs dossiers au Québec et on le voit aujourd’hui localement.»

AbonnezvousBarometre

La candidate conservatrice assure que si elle est élue lundi prochain et que son parti prend le pouvoir, le travail pour accoucher de ce 6e pont et d’un réseau de transport intégré dans la région va se faire en collaboration et que seuls les conservateurs peuvent offrir cette assurance aux électeurs. 

«Le Bloc et le NPD ont déjà dit qu’ils ne voulaient rien savoir de ce 6e pont, a noté Mme Goneau. Les libéraux le veulent, mais ils se sont aussi dits prêts à former une coalition avec le NPD. Avec une telle coalition, ce pont ne verra jamais le jour. Les conservateurs sont les seuls qui seront en mesure de pousser ce projet mardi prochain.»