Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Sylvain St-Laurent
Le Droit
Sylvain St-Laurent
Vitaly Abramov
Vitaly Abramov

Une saison d'opportunités

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Vous avez plein de questions, pressantes. Des questions fondamentales.

Vous voulez savoir si les Sénateurs d’Ottawa pourront jouer des matches au Centre Canadian Tire, cette saison. 

Vous voulez savoir si on laissera les autocars circuler, librement, sur l’autoroute 417 durant l’hiver. Les Sens et le Canadien de Montréal devront s’affronter entre huit et 10 fois d’ici le mois de mai.

Nous n’avons pas de réponses à vous donner.

Désolé.

On attendait impatiemment la conférence de presse du premier ministre ontarien, Doug Ford, lundi après-midi. 

On est restés sur notre appétit.

D’abord, pour la plate – et trop courte – réponse offerte aux résidants d’Ottawa, qui sont fâchés de retourner en confinement même si la situation est tout, sauf catastrophique, chez eux.

Les Québécois ont le dos très large. Leur faire porter l’odieux de sa décision, c’est très maladroit.

Mais je m’éloigne.

M. Ford a été encore plus maladroit quand on lui a demandé des nouvelles des Sénateurs et des Maple Leafs de Toronto.

«Ces questions sont à l’étude du côté de la santé publique et je n’ai rien à dire là-dessus», a-t-il répondu, sèchement, sans considération pour tous les fans qui vivent d’espoir.

On va s’occuper d’eux.

Les dirigeants de la LNH ont quand même laissé filtrer quelques détails importants, dans les dernières heures. Des détails à partir desquels on peut commencer à spéculer.

Et c’est pour ça, au fond, qu’on aime le hockey. On aime ça, spéculer sur ce qui s’en vient.

***

On pourrait vous dire, par exemple, qu’une belle porte devrait s’ouvrir devant Vitaly Abramov.

L’ancien pilier des Olympiques de Gatineau s’est imposé un petit sacrifice, cet automne. Il a fait ses valises pour la Finlande. Il s’est installé à Mikkeli, une petite ville universitaire d’environ 50 000 habitants, qui n’apparaît pas trop souvent dans les publications touristiques.

Ça lui a permis de jouer quelques matches dans une ligue de hockey compétitive. Et d’y connaître un certain succès.

Ça lui donnera un petit avantage compétitif, quand le camp débutera, et qu’il devra se mesurer à des joueurs qui n’auront pas joué depuis neuf mois et demi.

En plus, on parle de plus en plus de la création d’«escouades volantes». Des groupes de quatre à six joueurs, touchant un salaire de la Ligue américaine, accompagneront les clubs de la LNH dans tous leurs déplacements. Ils seront appelés à remplacer les joueurs blessés et/ou malades.

À 22 ans, après avoir disputé 125 parties dans la Ligue américaine, Abramov devrait faire partie de celle d’Ottawa.

L’hiver 2021 devrait être celui où il aura une «vraie» première opportunité de se faire valoir au plus haut niveau.

***

Il n’y a pas si longtemps, quand les équipes de la division Nord de l’ECHL ont annulé leur saison, on s’inquiétait.

Les Sénateurs devaient prêter quelques joueurs au Beast de Brampton. Le gardien Kevin Mandolese devait faire partie du groupe. Et le développement de «Mando» est important, parce qu’il a le potentiel de jouer, un jour, dans la LNH.

Il fallait, coûte que coûte, lui trouver un endroit où jouer.

Kevin Mandolese

Il envisageait même un retour dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, à titre de joueur de 20 ans.

Eh bien, on sait maintenant que toutes les équipes de la LNH devront traîner trois gardiens en tout temps, durant l’hiver. C’est une décision prudente.

Les Sénateurs n’auront finalement pas trop de leurs cinq gardiens, sous contrat, pour survivre aux prochains mois.

Mando n’aura pas trop de mal à se trouver un filet, quelque part.

***

D’autres équipes auront, en revanche, besoin d’aide devant le filet. On pense notamment au Wild du Minnesota ainsi qu’aux Capitals de Washington.

Le Wild a encaissé un coup dur quand son fiable gardien numéro deux, Alex Stalock, a fait savoir qu’il devra s’absenter pour une période indéterminée.

C’est encore pire pour les Caps. Ils savent déjà qu’ils devront se passer de leur vétéran Lundqvist pour toute la saison.

Des postes sont disponibles. On pense donc à quelques vétérans, qui complètent l’année 2020 sans contrats.

Ailleurs, on parle de Ryan Miller et de Jimmy Howard. On devrait logiquement ajouter celui de Craig Anderson.

Craig Anderson

L’ancien des Sénateurs n’a pas encore, officiellement, accroché ses patins. Quand il a quitté Ottawa, il était convaincu qu’il était capable de prolonger – un peu – sa carrière.

On doutait.

On pense désormais qu’il a une petite chance.