La candidate néo-démocrate dans la circonscription d’Ottawa-Vanier, Lyra Evans

Surprise dans Ottawa-Vanier ?

CHRONIQUE / Lyra Evans marquera-t-elle l’histoire une deuxième fois ?

Cette jeune femme de 25 ans a écrit une page d’histoire, le mois dernier, en devenant la première personne transgenre choisie pour représenter un parti politique principal aux élections provinciales. Elle est depuis la candidate néo-démocrate dans la circonscription d’Ottawa-Vanier aux élections qui se tiendront jeudi.

Et Lyra Evans pourrait réécrire l’histoire dans deux jours en devenant la première députée néo-démocrate à représenter les électeurs d’Ottawa-Vanier. Jamais dans l’histoire de cette circonscription n’a-t-on élu le candidat du Nouveau Parti démocratique (NPD) de l’Ontario.

En fait, Ottawa-Vanier est rouge libéral depuis 1971. Avant ça, le conservateur Jules Morin a régné dans ce comté de 1951 à 1971. (Sauf entre 1963 et 1967). Mais le libéral Albert Roy — le grand-père de la Loi 8 — a été élu en 1971. Puis se sont succédé après lui les libéraux Bernard Grandmaître (le père de la Loi 8), (feue) Claudette Boyer, Madeleine Meilleur et Nathalie Des Rosiers.

La circonscription d’Ottawa-Vanier restera-t-elle « rouge » jeudi ? Pas sûr. Pas sûr pantoute. Les sondages donneraient même Mme Evans et Mme Des Rosiers ex aequo à deux jours du scrutin. Du jamais vu.

Et l’annonce surprise, ce week-end, de la première ministre sortante, Kathleen Wynne, qui a reconnu sa défaite imminente aux élections de jeudi, n’aidera en rien la candidate Des Rosiers. Pauvre elle, qui doit se présenter aux portes en disant aux gens : « ma chef a abdiqué, je ne serai pas au pouvoir et probablement pas dans l’opposition officielle non plus, mais votez quand même pour moi s’il vous plaît ». Pas facile.

Et j’ai remarqué une chose dans Ottawa-Vanier au cours des derniers jours et des dernières semaines. C’est un détail, direz-vous, mais c’est tout de même un indicateur. Jamais dans les 40 dernières années ai-je vu autant d’affiches électorales du NPD sur les pelouses des résidences de Vanier et des environs. Et comme vous le savez, pour qu’une affiche soit plantée sur une propriété privée, il faut d’abord que le candidat obtienne la permission du propriétaire de ce terrain. Et à en juger par le nombre d’affiches du NPD qui « poussent » ici et là depuis quelques semaines, j’en conclus que plusieurs ont dit à Lyra Evans : « vas-y, affiche-toi ici, je t’appuie ».

Les libéraux seront-ils défaits dans Ottawa-Vanier pour une première fois en 47 ans ? Si oui, s’ils perdent ce château fort, je prédis une disparition quasi totale du Parti libéral à Queen’s Park.

Disons qu’à compter de vendredi, une Lada comptera peut-être plus de sièges que les libéraux en compteront à l’Assemblée législative…

La Grotte de Lourdes
On reste à Vanier, mais dans un tout autre ordre d’idée…

La Grotte de Notre-Dame-de-Lourdes a besoin de vous. La Grotte de Lourdes est unique dans la région. Il s’agit d’une petite oasis de paix en plein cœur de Vanier où les gens vont se recueillir, ou vont y allumer un lampion pour obtenir une faveur du Ciel, ou encore s’y rendent pour s’évader des bruits de la ville. Et l’été, on y célèbre la messe dominicale. Une cathédrale de verdure, quoi.

Eh bien la Grotte aura besoin de travaux importants en septembre. Et une campagne de financement pour réaliser ces travaux sera lancée le dimanche 10 juin, à 15 h, à l’occasion d’un concert bénéfique qui se tiendra à l’église Notre-Dame-de-Lourdes, au 435 du chemin de Montréal.

La jeune Gatinoise Rose Lebeau-Sabourin, qui a participé cette année à l’émission Virtuose, animée par Gregory Charles et diffusée à Radio-Canada, offrira une prestation lors de ce concert bénéfique.

Pour plus renseignements : Mariette Langlois, 819-243-1447 ou langloismariette@gmail.com.