Éco-logique

Rafale d’adaptation

CHRONIQUE / Vous connaissez Rafale, l’ami des petits et des grands?

Non? J’avoue, je ne l’avais jamais remarqué non plus jusqu’à la semaine dernière, et pourtant, Rafale est bien visible dans un coin de la page d’accueil du site du ministère de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques du gouvernement du Québec.

Éco-logique

Des gants, des pinces et de l’action citoyenne

CHRONIQUE / Je ne sais pas si vous avez déjà fait ça vous aussi, mais quand j’étais floune, avec des amis, on « faisait les fossés » pour ramasser les bouteilles de bière et de liqueur vides et aller les revendre au dépanneur. Si t’étais dans un bon spot pis que t’avais des bonnes bottes, tu pouvais quasiment te payer un bicycle neuf à la fin de la journée, un BMX dans tes rêves les plus fous.

J’exagère à peine, et de toute façon, vous me direz que c’est une histoire du bon vieux temps, parce que de nos jours, on ne trouve à peu près plus rien dans les fossés.

Éco-logique

Ami, lève ton verre!

CHRONIQUE / Pas la meilleure semaine pour parler d’eau, me direz-vous, alors qu’un paquet de nos concitoyens en ont jusqu’au pompon, victimes une fois encore ou en grande première de ces crues printanières qui vont souvent mourir dans les inondations estivales ou automnales causées par des pluies torrentielles.

Je sais, mais en même temps.

Éco-logique

Se réparer les patentes et la bienveillance

CHRONIQUE / Ma mère, ma grand-mère et mes tantes, jouquées comme des poules de l’année, une guenille dans chaque main, des chansons sur le bout de la langue et de grands fous rires malgré la tâche. Y a des torchons qui se rincent dans la chaudière, des tapis et des rideaux qui se font battre à l’air frais, la moppe qui se fait aller, les vitres des fenêtres qui couinent sous les essuie-tout et le Windex.

Vous dites ménage du printemps, c’est la première image qui me vient en tête, une image sexiste et sépia des années 70/80, mais avec du son et de la récurrence.

Éco-logique

Jour(s) de la Terre

CHRONIQUE / C’est pas d’hier, ce Jour de la Terre.

Presque un demi-siècle chez nos voisins du sud où le mouvement a pris forme en 1970, une trentaine d’années tout autour de la planète, chaque année le mouvement gagne encore son lot d’adeptes; nouveaux pays, nouveaux humains aussi, c’est sûr que David St-Jacques va pogner quelque chose lundi en regardant ça aller des hauteurs de sa station spatiale.

Éco-logique

Le poids réel des poules

CHRONIQUE / Chaque matin, pour me rendre à la grange et faire le (petit) train, je passe près du poulailler.

Habituellement, je m’occupe des poules sur le chemin du retour, histoire de ne pas casser les œufs du jour dans mes poches de manteau, parce que c’est un peu dégueu à nettoyer pis que c’est du gaspille.

Éco-logique

Consigne et crème glacée

CHRONIQUE / J’aurais tendance à pencher pour le sundae au caramel, le smoothie sans banane ou plus probablement encore le yaourt glacé aux petits fruits. Mais peut-être préférez-vous le banana split, l’avalanche ou un autre de ces desserts où le soleil, la canicule et la crème glacée collante sur le menton frayent ensemble sur une terrasse bondée, au bord de l’eau ou d’un boulevard asphalté et très passant.

Peu importe, de façon assez générale, on essaie de prendre suffisamment son temps pour bien savourer, mais tout en se pressant quand même un peu, histoire que ça ne coule pas en fondant jusque sous les aisselles, ce qui nous priverait d’une certaine liberté d’action.

Éco-logique

Obsolescence royale

CHRONIQUE / C’est une Royal noire, le modèle portatif qui pourrait dater de 1930 environ, on va être très honnête, je n’ai jamais cherché à le savoir.

Un jour, dans une vente de garage, elle traînait sous une table dans une valise tout aussi noire, probablement, peut-on l’imaginer avec un certain romantisme, entre une pile de vinyles et une horloge coucou avec le coucou encore dedans.

Éco-logique

La ronde du roundup

CHRONIQUE / C’est l’avantage des culs-de-sac dans le fin fond de la campagne, mettons que tu te dis « Ah, j’vais aller prendre une petite marche avec les ânes et les chèvres... », ben tu fais juste enfiler tes bottes à tuyau, tu passes le licou aux ânes pis tu descends dans le rang.

Les chèvres suivent en gang et en sautillant, faut juste que tu sois assez stratégique pour passer loin du jardin, pis des fleurs, pis de la talle de bleuets, pis de tout finalement.

Éco-logique

La marche, un exercice citoyen?

CHRONIQUE / La marche, c’est bon pour un paquet de trucs, vous saviez ça?

Y a déjà tous les bienfaits physiques; ça aide à diminuer le risque de maladies du cœur et d’accident vasculaire cérébral, le taux de cholestérol, la tension artérielle.