La reine du country pop, Shania Twain, qui a lancé son cinquième album, Now, a dû réapprendre à chanter. La maladie de Lyme dont elle est atteinte a endommagé ses cordes vocales, mais certainement pas son charisme.

Shania, en français s'il vous plaît!

CHRONIQUE / Je savais qu'elle se débrouillait en français. Mais qu'elle le parlait avec autant d'aisance? C'est dans cette langue, qu'elle a perfectionnée durant ses années en Suisse, que Shania Twain, Ontarienne d'origine, a charmé le public de «Tout le monde en parle» dimanche soir. Et une étoile du match pour Shania.

La reine du country pop, qui a lancé son cinquième album, Now, son premier en 15 ans, a dû réapprendre à chanter. La maladie de Lyme dont elle est atteinte a endommagé ses cordes vocales, mais certainement pas son charisme.

Il a été question de son divorce très médiatisé, et de l'histoire d'amour qui a suivi avec l'ex-mari de sa meilleure amie, qui l'avait trompée son propre ex-mari. «Alors, vous êtes perdus? Vous êtes toujours là?» a-t-elle blagué après l'explication de ce scénario digne des soaps américains.

Come On Over reste l'album le plus vendu de tous les temps par une artiste féminine avec 40 millions d'exemplaires. La chanson That Don't Impress Me Much lui avait entre autres été inspirée par Brad Pitt, qui se montrait dénudé dans les magazines. «Où sont les limites de la vie privée? J'ai trouvé ça triste. Et c'était ça qui était pas impressionnant!» dit-elle.

Les influenceurs de la série de VRAK, Marc Fitt, Elisabeth Rioux et Alicia Moffet, font carrière avec leur image sur le Web. Ceux-ci se font offrir de promouvoir des shakes, du thé pour maigrir et des agents blanchissants pour les dents, mais disent non pour préserver leur crédibilité. Très active sur Instagram, Elisabeth demande néanmoins de 10 000 à 12 000$ pour une publication payée. Après sa participation à La voix, Alicia Moffet a eu une «écoeurantite» du chant. En tournée, des côtés de l'industrie l'ont «turnée off», dit-elle, avant d'avoir repris goût au chant et à son rêve de faire carrière.

Fascinant personnage que le cinéaste des fonds marins, Mario Cyr, qui vulgarise à merveille sa passion. Lors de ses nombreux voyages en Arctique, le Madelinot a constaté les effets de la fonte des glaces sur les déplacements des animaux, à tel point qu'il devient difficile de planifier les tournages. Mario Cyr, qu'on verra durant les Fêtes dans la série documentaire Un homme à la mer à ICI Radio-Canada Télé, a frôlé la mort en 2010, sous la banquise en observant les bélugas. Plongé dans le coma en raison d'une valve gelée, il a été sauvé in extremis.

«Grâce à lui, on pourra enfin se faire les ongles dans l'avion», a dit Guy A. Lepage pour présenter Marc Garneau. Une première visite du ministre des Transports du Canada, qui a défendu la loi permettant d'apporter une lame d'au plus six centimètres en avion, y compris les kirpans. Le ministre plaide que cet objet cérémonial est porté sous le vêtement. Il affirme que coupe-ongles, tire-bouchons et couteaux suisses ne représentent pas une menace, et que la France, l'Allemagne, l'Italie, la Grande-Bretagne et l'Espagne les admettent déjà dans les avions.

Au sujet des migrants, Marc Garneau affirme que le gouvernement déploie des ressources aux États-Unis pour leur expliquer les règles. Seulement 10% des migrants haïtiens ont été admis comme réfugiés au Canada, rappelle-t-il. La carte du fou du roi: «Lors de votre prochain vol, si vous ressentez la furieuse envie de vous curer les ongles, les petits coins de cette carte sont parfaits.»

Après un cancer des ovaires, Mélanie Renaud est en reconstruction. On la sent fragile et confiante à la fois. La révélation de l'ADISQ en 2002 n'avait pas fait d'albums depuis neuf ans. Des années à se rouler plusieurs joints par jour. Même qu'elle ne se souvient de rien de son expérience «Notre-Dame de Paris» en France, qu'elle a passée gelée. «Je fume encore parce que j'aime ça, mais j'ai trouvé l'équilibre, parce que sinon, je serais pas ici», admet-elle.

Elle n'est plus l'être égocentrique qu'elle a été, de son propre aveu. «J'ai fait de l'abus de pouvoir avec les gens. […] Astheure, j'ai peur des compliments.» Elle préfère finalement que sa carrière en France n'ait jamais levée. «J'aurais tout fait foirer».

Très éloquent, le chroniqueur et animateur Christian Page a réduit en pièces plusieurs théories du complot, dont celle de l'orchestration des attentats du 11 septembre par le gouvernement Bush. Il évite habituellement de se prononcer à la radio sur ce sujet, qui lui vaut souvent des menaces de la part d'auditeurs. L'une des théories les plus farfelues est celle des «chemtrails», ces traînées blanches laissées par les avions, qui seraient en réalité des gaz neurotoxiques envoyés pour rendre les populations malades. Assurément le segment le plus amusant de la soirée.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.