Dans le cas de <em>District 31</em>, on tente encore de trouver une façon de tourner les huit épisodes restants en respectant toutes les conditions imposées par la Santé publique.

District 31: on arrête tout

BLOGUE / Ce n’était qu’une question de jour avant qu’on décide d’annuler les tournages de fictions, en raison du coronavirus. Premières victimes de ces mesures exceptionnelles : les séries District 31 et La faille, et le long métrage Brain Freeze, dont les tournages ont été interrompus mardi matin. Et s’il n’en tient qu’aux neuf associations d’artistes et de professionnels du milieu culturel qui ont imploré le premier ministre d’agir, plus aucun tournage ne devrait avoir lieu, mis à part les émissions d’information.

Comment se conclura la saison de District 31? Quand aura-t-on le fin mot sur la «grossesse» de Nancy Riopelle? Hier matin, la productrice Fabienne Larouche avait toujours espoir que le tournage reprenne aujourd’hui, en prenant les mesures nécessaires. Or, trois acteurs vedettes de la série, Michel Charette, Geneviève Schmidt et Catherine St-Laurent, doivent désormais respecter une période d’isolement de 14 jours après être revenus de voyage, ce qui retarderait trop le tournage. Leurs personnages sont beaucoup trop importants pour qu’on les raye de l’histoire.

Fabienne Larouche est bien consciente que le public très fidèle à la série sera déçu, mais comprend tout à fait les craintes des membres de l’équipe. En fin de journée, elle disait souhaiter que le premier ministre tranche sur la question, de sorte que de telles décisions ne reposent plus sur les épaules des producteurs. À moins d’un revirement, la saison de District 31 se terminera deux semaines plus tôt, une patte en l’air, le 2 avril prochain.

Tel que Charles Lafortune l’anticipait dans ma chronique de lundi, le tournage de La faille a aussi dû être interrompu. «Ce sont les travailleurs qui ont exercé leur droit de refus», m’indique Catherine Escojido, conseillère à la direction de l’Alliance québécoise des techniciens et techniciennes de l’image et du son. Selon elle, «le gros bon sens a triomphé», alors que «les gens sentaient que leur santé n’était pas respectée» sur ces plateaux de tournage, bien que les producteurs aient pris de nombreuses précautions. Pour La faille, dont la deuxième saison est tournée en partie à Québec, on devra peut-être retarder sa mise en ligne sur le Club illico. Le tournage de Brain Freeze, long métrage de Julien Knafo mettant en vedette Roy Dupuis, avait pour sa part commencé le 16 février dernier. Sa sortie n’est prévue qu’au printemps 2021.

Parmi les neuf associations qui demandent au premier ministre François Legault d’exiger la fin des tournages de télé, cinéma, nouveaux médias et publicité, figurent l’Union des artistes, l’Alliance québécoise des techniciens et techniciennes de l’image et du son, et la Société des auteurs de radio, télévision et cinéma. «Inutile de faire une longue démonstration pour illustrer à quel point les consignes données par la santé publique, particulièrement la distanciation sociale, sont inapplicables sur un plateau de tournage ou en studio, des milieux où la promiscuité fait partie des conditions de travail», plaide le collectif, conscient de la baisse de revenus qu’entraînera une telle décision pour ses membres.

TVA ANNULE SON GALA ARTIS

Le Gala Artis, qui devait se tenir le 10 mai prochain à TVA, n’aura pas lieu non plus. Le diffuseur explique que «mobiliser autant d’employés au cours des prochaines semaines pour créer une telle soirée est tout simplement infaisable.» C’est la première fois en 35 ans d’existence que le gala qui récompense les vedettes préférées du public à la télévision est annulé. «Dans les circonstances, c’est sûrement la meilleure décision à prendre, mais c’est extrêmement crève-cœur pour la merveilleuse équipe qui préparait le gala depuis des mois. Ce n’est que partie remise», a écrit sur Facebook Jean-Philippe Dion, qui devait coanimer la soirée avec Maripier Morin pour une troisième année consécutive. À TVA, on admet que la décision a été difficile à prendre, mais étant donné que 350 employés travaillent à cette production, on ne voulait prendre aucun risque. «Comme il est impossible de prévoir l’évolution de la propagation de la COVID-19, et suivant les recommandations du Gouvernement du Québec, TVA ne peut envisager le regroupement de plus de 1000 personnes dans une salle de spectacle, ou même de reporter l’événement pour cette année», poursuit-on. Un autre gala, celui de Québec Cinéma, est prévu pour le 7 juin prochain, sur ICI Télé.

Loto-Québec a pour sa part annoncé avoir mis sa Poule aux œufs d’or en quarantaine. L’émission du jeudi à 19h30 à TVA fera relâche jusqu’à nouvel ordre «pour limiter les déplacements et par souci de protection des gagnants et de la population», a indiqué la société d’État. On suspend aussi la vente de billets. Les tirages du 19 et du 26 mars seront honorés.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.