Le Droit
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Faire triompher le beau, malgré le choc

Paule Vermot-Desroches

Faire triompher le beau, malgré le choc

CHRONIQUE / «Des belles histoires, je pourrais vous en raconter des tonnes. Des histoires très positives de préposés qui se donnent tellement dans ce qu’ils font». De par ces quelques mots, Marie-Ève Jobin souhaite tout de suite mettre la table. L’infirmière qui oeuvre depuis cinq ans au CHSLD Cooke de Trois-Rivières a été, tout comme l’ensemble de ses collègues, choquée et troublée d’apprendre que l’un des leurs avait été arrêté, la semaine dernière pour agression sexuelle sur une résidente. Et comme l’ensemble de ses collègues, Marie-Ève tente aujourd’hui de reprendre le dessus sur ses émotions en essayant le plus possible de mettre le focus sur le positif. Parce que du positif, il y en a. Tellement!
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Grande guignolée des médias: c’est l’heure de se serrer les coudes!

Paule Vermot-Desroches

Grande guignolée des médias: c’est l’heure de se serrer les coudes!

CHRONIQUE / Au comptoir d’aide alimentaire du Centre Roland-Bertrand de Shawinigan, un homme s’approche. En insécurité alimentaire, habitué de fréquenter l’endroit durant l’année pour pouvoir se nourrir, il se montre cette fois-ci hésitant à demander de l’aide. Derrière le comptoir, la directrice générale adjointe, Caroline Chartier, reste surprise. Cette année, cet homme, pourtant en situation de pauvreté extrême, ne demandera pas son panier de Noël. «J’ai vu aux nouvelles que ça va mal pour pas mal de monde en ce moment. Je vais laisser mon panier aux autres. Je vais m’arranger autrement.»
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Le buzz Marie-Andrée Cadorette

Paule Vermot-Desroches

Le buzz Marie-Andrée Cadorette

CHRONIQUE  |  «Elle est dans le Top 10 des 19 saisons», écrivait l’animateur Guy A. Lepage sur Twitter dans la nuit de dimanche à lundi, au sujet du passage de la directrice générale de Saint-Sévère, Marie-Andrée Cadorette, sur le plateau de Tout le monde en parle. Joint lundi après-midi, l’animateur s’est toutefois ravisé au Nouvelliste. «C’est parce que je ne me suis pas donné la peine de compter, mais c’est sûrement dans le Top 5 de l’histoire du show», a-t-il confié.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Noël du Pauvre: la tradition de générosité au temps de l’inflation [VIDÉO]

Paule Vermot-Desroches

Noël du Pauvre: la tradition de générosité au temps de l’inflation [VIDÉO]

CHRONIQUE / Le sous-sol du Centre d’action bénévole de Nicolet a été transformé en petit bureau, l’espace de quelques jours. À cet endroit, on accueille les gens qui n’ont d’autre choix que de demander de l’aide au Noël du Pauvre afin d’arriver à combler les besoins de base en cette fin d’année. Par la porte, deux personnes entrent l’une après l’autre. Elles ne se connaissent pas. Mais elles ont toutes les deux un point en commun: c’est la toute première fois qu’elles osent demander de l’aide. Parce qu’elles n’ont plus le choix.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Quand le bénévolat aussi souffre de la pénurie de main-d’œuvre

Paule Vermot-Desroches

Quand le bénévolat aussi souffre de la pénurie de main-d’œuvre

CHRONIQUE / La journée s’annonce chargée au Centre d’action bénévole de Nicolet. Sur le bureau de la réception, une liste de plus de 25 personnes qui auraient besoin d’un transport aujourd’hui pour aller à un rendez-vous médical. Depuis que plusieurs services de santé ont été déplacés ailleurs qu’à l’hôpital de Nicolet, nombreuses sont les demandes de transport pour aller vers Trois-Rivières, Drummondville, Montréal... Mais aujourd’hui, il faudra dire non au deux tiers de ces demandes. On manque de bénévoles pour pouvoir conduire ces personnes à leurs rendez-vous médicaux.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
L’art, pour voir au-delà des barreaux [VIDÉO]

Paule Vermot-Desroches

L’art, pour voir au-delà des barreaux [VIDÉO]

CHRONIQUE / Entre ses mains, Mathieu tient fièrement son oeuvre qu’il vient de réaliser. D’un côté, on perçoit une photo d’un rodéo du Festival western de Saint-Tite, photo qu’il a peinte de rouge et de noir. Quand il était petit, il allait tout le temps voir les rodéos avec sa grand-maman qui habitait Saint-Tite. Puis, de l’autre côté de l’oeuvre, un taureau en cage. Une cage dont les barreaux apparaissent si lourds qu’ils écrasent l’animal qui ne peut plus bouger. «On se sent parfois comme ça ici, comme le taureau en cage», confie Mathieu.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Se battre pour la liberté des personnes handicapées

Paule Vermot-Desroches

Se battre pour la liberté des personnes handicapées

CHRONIQUE / «Les personnes handicapées sont autre chose que juste un handicap. Nous sommes des personnes à part entière. Mais constamment, on doit se battre pour avoir notre place. Déjà que l’organisation de notre vie tourne autour de notre handicap, déjà que c’est fatiguant de vivre avec notre condition. Si en plus il faut se battre pour pouvoir avoir un peu de liberté, c’est épuisant.»
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Après l’enfer, se relever avec courage

Paule Vermot-Desroches

Après l’enfer, se relever avec courage

CHRONIQUE / Ce qui fait la valeur d’une personne n’est pas de ne jamais tomber, mais bien de pouvoir se relever après chaque chute. Pour le Trifluvien Gilbert Demers, la chute a été longue, ardue, douloureuse. Pendant des années, il a vécu l’horreur aux mains de personnes qui n’ont fait que profiter de lui. Épuisé et sans ressources, Gilbert aurait bien pu tout laisser tomber il y a quelques années. Mais avec l’aide des bonnes personnes, du soutien du Centre le Havre et à force de persévérance, il a pu se relever de façon magistrale. De l’itinérance qu’il vivait il y a cinq ans, Gilbert a complété ce mois-ci un programme qui lui a permis de terminer ses études secondaires et d’espérer désormais une meilleure vie.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Réussite éducative: qui veut lever la main?

Paule Vermot-Desroches

Réussite éducative: qui veut lever la main?

CHRONIQUE / A-t-on assisté à la naissance d’un grand mouvement, mercredi, à Espace Shawinigan? On peut se le demander puisque pour la première fois en plus de dix ans, l’ensemble de la classe politique de la Mauricie a pris un engagement formel afin de s’impliquer dans la réussite éducative des jeunes de notre région. Un concept qui paraissait peut-être flou jusqu’alors, croyant à tort que cette réussite reposait uniquement sur les épaules de l’école et du milieu familial. Désormais, en Mauricie, on semble vouloir affirmer que la réussite de nos jeunes, elle repose sur les épaules de tout le monde.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Une reconstruction qui doit passer par les régions

Paule Vermot-Desroches

Une reconstruction qui doit passer par les régions

CHRONIQUE  |  Le départ de Dominique Anglade de la direction du Parti libéral du Québec était inévitable, voire la seule décision qu’elle pouvait prendre dans les circonstances. Mais son départ ne suffira pas à redresser le parti du jour au lendemain. Une longue route se trace devant les militants et celui ou celle qui lui succédera éventuellement. Et cette route, elle passera inévitablement par la reconquête des régions, qui ont visiblement été délaissées par le PLQ dans les dernières années.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
L'année de tous les défis... surtout budgétaires!

Paule Vermot-Desroches

L'année de tous les défis... surtout budgétaires!

CHRONIQUE / Êtes-vous de ceux qui attendent impatiemment que le gouvernement de la CAQ vous verse un chèque variant de 400$ à 600$ d’ici la fin de l’année 2022? Cette promesse électorale, aussi alléchante pouvait-elle être, ne vivra toutefois pas longtemps dans vos poches. Car s’il faut en croire les exercices budgétaires qui se préparent dans l’ensemble des municipalités de la Mauricie, du Centre-du-Québec, mais aussi partout au Québec, ce «cadeau» promis par François Legault, c’est en grande partie en hausses de taxes municipales que vous allez le dépenser. Et les municipalités crient à l’aide pour ne pas que ça se produise.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Le coquelicot-gate de l'hôtel de ville de Trois-Rivières

Paule Vermot-desroches

Le coquelicot-gate de l'hôtel de ville de Trois-Rivières

CHRONIQUE / La Commission municipale du Québec a peut-être déterminé qu’il ne s’était pas tenu de propos «violents, misogynes ou racistes» au conseil municipal de Trois-Rivières, elle n’en a pas pour autant conclu qu’il y règne un climat de travail sain. Mercredi matin, on a probablement atteint le fond du baril de ce qu’on pouvait entendre autour de cette table, avec ce qui émergera certainement comme le «coquelicot-gate». Une énième prise de bec sur la place publique entre le maire et certains membres du conseil qui nous laisse voir à quel point le climat de travail est gangrené au conseil municipal. Et à quel point il est urgent qu’on se sorte de ce tourbillon malsain.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Quel gâchis!

Paule Vermot-Desroches

Quel gâchis!

CHRONIQUE / On ne voulait pas y croire, mais c’était pratiquement écrit dans le ciel dès que cette histoire a été portée à l’attention du public, au printemps dernier. Un propriétaire qui venait d’acheter un immeuble de 23 chambres en mauvais état, et qui souhaitait tout de même doubler le montant des loyers de personnes en situation de pauvreté. Puis, quelques semaines plus tard, ce même propriétaire remettait en vente l’immeuble sans aucune amélioration, espérant empocher un généreux profit. Lundi, il a bien fallu se rendre à l’évidence. Rien n'a été fait pour améliorer l'état du bloc, qui était devenu dangereux. Par mesure de sécurité, il a fallu le condamner et en évacuer tous les locataires, qui se retrouvent devant rien.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Un budget au compte-gouttes à Trois-Rivières

Paule Vermot-Desroches

Un budget au compte-gouttes à Trois-Rivières

CHRONIQUE / Il y a quelque chose de confus dans la façon dont l’information entourant l’exercice budgétaire de la Ville de Trois-Rivières circule à l’heure actuelle. Bien qu’on sache évidemment qu’il faudra se préparer à une facture salée sur le compte de taxes municipales, la façon dont on laisse échapper quelques bribes d’informations relatives à ce qui pourrait être sacrifié a de quoi inquiéter la population. 
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Cyberharcèlement et sextage: à un seul clic d’une infraction criminelle

Paule Vermot-Desroches

Cyberharcèlement et sextage: à un seul clic d’une infraction criminelle

CHRONIQUE / Une chicane entre amis, le partage d’une photo intime entre deux nouveaux jeunes amoureux, un malentendu banal qui dégénère lorsque porté à l’attention de plusieurs autres personnes... Il y a de ces situations auxquelles sont confrontés les adolescents et qui, amplifiées par le phénomène des réseaux sociaux et des nouvelles technologies, peuvent déraper en un temps record. À Trois-Rivières, depuis plusieurs mois, on s’emploie cependant à outiller les adolescents afin de mieux gérer ces situations lorsqu’elles surviennent et, surtout, de comprendre que les gestes posés à travers ces situations n’ont rien de banal. Ils peuvent même parfois être de nature criminelle.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Djemila Benhabib: «Présentement, on bâtit la laïcité sur un désert»

Paule Vermot-Desroches

Djemila Benhabib: «Présentement, on bâtit la laïcité sur un désert»

CHRONIQUE / Il y avait plus d’un an qu’elle n’avait pas remis les pieds en Mauricie. Un an... mais c’est comme si c’était hier. La militante et écrivaine Djemila Benhabib renoue ces jours-ci avec ce coin du monde où elle a vécu de nombreuses années, et où elle a toujours conservé une résidence secondaire. À l’invitation de la Librairie Poirier où elle participera à une rencontre d’auteur ce jeudi 27 octobre, celle qui a fait de la laïcité de la sphère publique le combat de sa vie est venue présenter aux Trifluviens son dernier ouvrage, Islamophobie, mon oeil! Un ouvrage qui dérangera certainement, ce que Djemila Benhabib n’a jamais eu peur de faire. Rencontre avec une citoyenne du monde qui se bat chaque jour pour la liberté d’expression, au prix de sa propre sécurité.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
«Nos enfants, ils vont aller où?»

Paule Vermot-Desroches

«Nos enfants, ils vont aller où?»

CHRONIQUE / Érick Gravel a la mine basse lorsqu’il s’approche de la piscine du parc Jean-Béliveau. Au cours des derniers étés, il y emmenait sa petite Alyson, aujourd’hui âgée de huit ans, afin qu’elle puisse se rafraîchir. Pour ce père de famille qui ne roule pas sur l’or, le fait que l’accès à cette piscine de son quartier soit gratuit fait toute la différence. Mais la semaine dernière, Érick a appris que la Ville de Trois-Rivières venait d’ajouter la piscine du parc Jean-Béliveau à la liste de cinq piscines qui pourraient bientôt fermer de façon définitive. Une question de disponibilité de sauveteurs, mais d’abord et avant tout de budget, de choix difficiles à faire en période d’inflation.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Jean Boulet: se relever de la tempête

Paule Vermot-Desroches

Jean Boulet: se relever de la tempête

CHRONIQUE «Je ne suis pas naïf. Il y a des gens qui disent toutes sortes de choses. Sur le plan humain, ça a été très difficile. Mais le 3 octobre, j’ai senti la chaleur humaine, l’appui des Trifluviens et des Trifluviennes. Ce qu’ils m’ont dit, c’est qu’ils étaient fiers de ma prestation à Québec, et ils ont été capables de faire la part des choses. Ils n’ont pas défini un mandat de quatre ans par un propos isolé de 15 secondes.»
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
La Mauricie continuera d’avoir une voix forte

Paule Vermot-Desroches

La Mauricie continuera d’avoir une voix forte

CHRONIQUE / Le suspense aura finalement duré jusqu’à la toute dernière minute jeudi à l’Assemblée nationale à Québec. La Mauricie attendait, depuis un bon moment, de savoir si elle conserverait ses deux ministres au sein du cabinet Legault. Car si la nomination de Sonia LeBel ne semblait qu’une formalité, on aurait pu craindre que la difficile fin de campagne du ministre Jean Boulet puisse lui coûter son poste, sachant déjà qu’elle lui coûterait la responsabilité du dossier de l’Immigration. Or, le député de Trois-Rivières a toujours la confiance du premier ministre pour s’occuper du ministère du Travail. Et si Jean Boulet a perdu quelques plumes dans cette aventure, l’essentiel demeure: la Mauricie continuera d’avoir une voix forte au conseil des ministres.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Raser la nature pour mieux voir la rivière

Paule Vermot-Desroches

Raser la nature pour mieux voir la rivière

CHRONIQUE  /  Le spectacle qui s’offre aux yeux de Jocelyn Landry le désole au plus haut point. Sur les rives de Trois-Rivières sur Saint-Laurent, des dizaines d’arbres, de vinaigriers et une quantité importante de végétation viennent d’être coupés, voire parfois arrachés, afin de dégager la vue vers la rivière. Le citoyen, qui avait l’habitude de venir se promener à cet endroit, y avait même planté des arbres au cours des dernières années. L’un de ces pins qu’il avait planté il y a environ huit ans vient d’être éventré. Sur le sol, deux arbres coupés ont été laissés là. D’autres sont tombés vers le talus, après le passage de la machinerie il y a environ deux semaines.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Inflation: des choix déchirants aux impacts frustrants

Paule Vermot-Desroches

Inflation: des choix déchirants aux impacts frustrants

CHRONIQUE / On savait déjà que l’exercice budgétaire des villes et municipalités allait être tout un casse-tête cette année en raison de l’inflation. À Trois-Rivières, on vient probablement d’assister aux premières manifestations des choix les plus déchirants auxquels il faudra s’astreindre dans ce contexte, et ça n’augure rien de simple pour la suite des choses. Projet de réfection de la salle J.-Antonio-Thompson revu à la baisse, hausse des tarifs pour l'implantation du bac brun et collecte des déchets aux deux semaines au centre-ville, même l'été, ne sont que quelques exemples. Et politiquement, ça ne passe pas comme une lettre à la poste.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
La deuxième chance de Paul

Paule Vermot-Desroches

La deuxième chance de Paul

CHRONIQUE / La voix de Paul au bout du fil est claire et enjouée. Dans moins de deux heures, il se mettra en route vers le travail. Un travail qui le rend fier, un travail dans le domaine de la voirie qui le stimule et lui donne confiance un peu plus chaque jour en ses capacités. Cette fin de semaine, il ira certainement rendre visite à ses enfants et ses petits-enfants, son autre grande source de fierté. Un scénario qui tranche terriblement avec sa vie d’il y a quelques années. Car pendant plusieurs années, Paul a été prisonnier au pénitencier de La Macaza.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Rêver mieux... pour ne pas rater son coup

Paule Vermot-Desroches

Rêver mieux... pour ne pas rater son coup

CHRONIQUE / Des barbecues collectifs installés sur le toit des édifices, des piscines communautaires à proximité des demeures qui forment votre quartier, la porte arrière de votre maison qui s’ouvre directement sur un immense parc plutôt que sur de petites cours individuelles... Ce qui se dessine sur cette feuille de papier est une idéation de ce que pourrait être un prochain quartier résidentiel trifluvien. Peut-être même ce à quoi pourrait ressembler le développement à venir sur les terrains de l’ancienne usine Aleris dans le secteur Cap-de-la-Madeleine. On jase là...
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Jamais comme les autres

Paule Vermot-Desroches

Jamais comme les autres

CHRONIQUE / Manège de chevaux, écuries et box, selles en cuir, fers à cheval, musique country et danse en ligne... voilà un décor peu habituel pour qu’un auteur procède au lancement de son roman. Mais le Trifluvien Guillaume Morrissette n’a jamais eu l’habitude de faire les choses comme tout le monde. Samedi soir, c’est au beau milieu du Centre équestre D&R de Bécancour qu’il lancera son dixième roman, Le dernier manège. Un dixième roman en dix ans.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Et tombe le rideau!

Paule Vermot-Desroches

Et tombe le rideau!

CHRONIQUE / C’était devenu pas mal habituel. De plus en plus souvent, ça arrivait. Lorsque Steve Dubé entrait à l’épicerie pour faire ses courses, des gens l’arrêtaient dans les allées pour lui parler du dernier spectacle qu’ils étaient allés voir à l’Amphithéâtre Cogeco. On l’arrêtait pour le féliciter du travail accompli, de la programmation. «Ah! On l’aime ben, notre amphithéâtre», lui lançait-on souvent. Et à chaque fois, le directeur général de l’amphithéâtre souriait. De plaisir, oui, mais pour d’autres raisons aussi.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Salaire des élus: que Québec s’en mêle!

Paule Vermot-Desroches

Salaire des élus: que Québec s’en mêle!

CHRONIQUE / Il n’y aura jamais de bon moment pour discuter d’une augmentation salariale chez les élus municipaux. Ce ne sera jamais une idée qui plaira à la population. Ce sera toujours un sujet délicat qui divisera dans l’opinion publique pour de multiples raisons. Mais à Trois-Rivières, ce débat a trop longtemps traîné. Les élus devront trancher leur propre augmentation salariale sous peu, ce qui est justifié, mais aussi en soi une aberration. Il est plus que temps que Québec se mêle du dossier du salaire des élus municipaux, quitte à faire une entrave dans la sacro-sainte autonomie des municipalités.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
La région opte pour le statu quo

Paule Vermot-Desroches

La région opte pour le statu quo

CHRONIQUE / On ne s’attendait pas à beaucoup de suspense en Mauricie et au Centre-du-Québec, et il n’y en aura pas eu. La victoire de la Coalition avenir Québec dans l’ensemble des comtés desservis par Le Nouvelliste était prévisible, et elle est également plus que légitime avec des majorités absolues dans plusieurs comtés. Une victoire convaincante pour ce parti, qui ne devrait toutefois pas complètement écarter l’enjeu de la représentativité du vote partout dans la province. Un vote pour lequel plusieurs Québécois se retrouvent pratiquement orphelins aujourd’hui à l’Assemblée nationale.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
S’occuper de politique

Paule Vermot-Desroches

S’occuper de politique

CHRONIQUE / L’heure du choix a sonné, mes amis! À moins que vous ne fassiez partie du quart de la population de la Mauricie et du Centre-du-Québec ayant voté par anticipation, c’est aujourd’hui que vous vous rendrez aux urnes afin de continuer d’écrire l’histoire démocratique de notre province. Un devoir de citoyen, certes. Un droit fondamental, absolument. Mais surtout, un rappel on ne peut plus important que tôt ou tard, il faut s’occuper de politique. Parce que, qu’on le veuille ou non, tout est politique.