Le Manoir Louis-Joseph-Papineau à Montebello. François-Joseph Audet, Aegidius Fauteux, Édouard-Zotique Masicotte et Gérad Malchelosse, le 27 mai 1934.
Le Manoir Louis-Joseph-Papineau à Montebello. François-Joseph Audet, Aegidius Fauteux, Édouard-Zotique Masicotte et Gérad Malchelosse, le 27 mai 1934.

Sacrer comme un charretier

Raymond Ouimet
Collaboration spéciale
CAPSULE DE NOTRE HISTOIRE / Il y a longtemps que nous jurons au Québec, mais jamais, semble-t-il, autant qu’en ce début de XXIe siècle. Il est vrai que nous avons eu des ancêtres portés sur les jurons. Le roi de France, Henri IV lui-même, jurait abondamment. Son juron préféré : jarnidieu pour je renie Dieu (transformé en jarnicoton). Et que dire de Rabelais (1494-1553), cet auteur français qui, dans ses écrits, a été, avec plus de talents, le précurseur de certains humoristes québécois ? Son personnage, Gargantua, jurait avec régularité en disant reniguebieu, c’est-à-dire je renie Dieu.