Remplacé en 1946 par le réseau d’autobus de Transport urbain de Hull, le tramway pourrait faire son retour dans la région d’ici quelques années.

Quand Hull et Aylmer avaient leur tramway

Chaque semaine, Le Droit vous fait découvrir un personnage qui se cache derrière le nom d’une rue, d’un parc, d’une école ou d’un édifice, l’appellation d’une ville ou d’une institution d’ici, de façon à découvrir l’histoire de la région. Aujourd’hui : la Hull Electric Company.

Le projet de transport en commun dans la partie ouest de Gatineau pointe de plus en plus vers l’aménagement d’un service de tramway.

Or, il est intéressant de rappeler que le service de tramway a connu une belle histoire à Aylmer et à Hull.

Selon les archives du Musée canadien de l’histoire, c’est le 16 avril 1894 qu’un groupe de gens d’affaires, dont l’entrepreneur Théophile Viau, le banquier Jacques de Martigny et le mécanicien d’usine Stanislas Aubry soumettent au conseil de ville de Hull un projet de transport urbain reliant Hull, Aylmer, Pointe-Gatineau et Ironside.

Ils créent alors la Hull Electric Company, incorporée en 1895. L’entreprise achète cette année-là la centrale hydraulique de William Jackson et Robert Conroy d’Aylmer, qui deviennent les principaux actionnaires de la nouvelle compagnie.

En 1896, la Hull Electric Company construit une centrale électrique aux rapides Deschênes. La centrale fournit l’électricité des tramways de la Hull Electric Railway, et sert à la fois de hangar et de garage de réparation aux tramways de la compagnie. Il sera désaffecté en 1947 lorsque la compagnie cesse ses activités. L’immense bâtiment, situé à l’angle des chemins Lucerne et Vanier, a depuis été transformé en immeuble à appartements avec l’ajout d’une grande aile à l’arrière.

En 1907, la compagnie achète le terrain vacant de Thomas Ritchie, sur la promenade du Portage, pour y construire la sous-station 4 où sera installé le matériel et les accessoires de traction des tramways de Hull à Aylmer, ainsi que tous les poteaux et les lignes du système d’éclairage des rues de Hull-Sud, d’Aylmer et de Deschênes.

En 1928, la Hull Electric Company vend ses intérêts à la Gatineau Electric Light Compagny, laquelle s’en est départi en 1931 au profit de la Gatineau Power CO.

Toutefois, le changement de propriétaire ne touche pas la raison sociale de la Hull Electric Co jusqu’à la fin de son exploitation des tramways le 30 novembre 1946.

La première ligne de tramways faisait la navette entre le terminus, sous l’hôtel Château Laurier à Ottawa et Queen’s Park à Aylmer de 1896 à 1946.

Un circuit passait alors par les rues Youville, Laurier, Hôtel-de-ville, Principale, Eddy, Ste-Hyacinthe, Lévis Maisonneuve et Reboul.

Un autre circuit longeait la rue Montcalm et le boulevard St-Joseph jusqu’à Montclair.

Le projet visant à prolonger la ligne jusqu’à Pointe-Gatineau et Ironside n’a toutefois jamais eu lieu, peut-on lire dans les documents d’archives du Musée canadien de l’histoire.

En 1946, la création par Louis Bisson de la compagnie Transport urbain de Hull, qui exploite des autobus, met fin à l’ère des tramways.

La sous-station 4, qui était située au 70 promenade du Portage, a servi au transport d’électricité jusqu’en 1983.

À la fin des années 1900, l’édifice est transformé en bistro.