La maison Rajotte-Klock, située au 14 rue Principale, à Aylmer.

Les belles maisons d’Aylmer

Chaque semaine, Le Droit vous fait découvrir un personnage qui se cache derrière le nom d’une rue, d’un parc, d’une école ou d’un édifice, l’appellation d’une ville ou d’une institution d’ici, de façon à découvrir l’histoire de la région. Aujourd’hui : les belles maisons d’Aylmer.

La rue Principale à Aylmer tire une partie de son charme de dizaines de magnifiques maisons bourgeoises qui ont été conservées au fil du temps dans leur état d’origine.

Parmi ces superbes résidences, il y a la maison du docteur E.L. Quirk. Située au 32 rue Principale, elle est désormais connue comme la Maison des sources où pratiquent plusieurs professionnels en santé naturelle.

Cette résidence fait partie de l’inventaire des bâtiments historiques canadiens pour sa qualité architecturale, ainsi que pour son histoire, car elle était la résidence et le lieu de travail de l’un des premiers médecins d’Aylmer.

La maison du docteur E.L. Quirk

La maison du docteur Quirk fait d’ailleurs partie du circuit historique du Vieux-Aylmer. Le circuit, qui s’étend sur 1,5 kilomètre, met en valeur le patrimoine architectural du quartier que l’on reconnaît comme le mieux préservé de la ville de Gatineau.

« La maison faite de briques rouges est de style géorgien qui se caractérise notamment par la symétrie de l’architecture d’inspiration romaine et grecque, la porte centrale, les colonnes surmontées d’un fronton et le corps du bâtiment composé de deux étages », souligne-t-on dans la description faite sur le site qui met en valeur le réseau patrimonial du Vieux-Aylmer.

Le docteur Edward Langton Quirk est né à Aylmer de parents d’origine irlandaise. Sa famille habitait dans une maison située au coin des rues Helenore et John, à environ 500 mètres au nord de l’auberge Symmes.

C’est en 1892, soit quatre années après ses études en médecine, que le Dr Quirk a fait construire cette maison de briques rouges où il a exercé sa profession pendant de nombreuses années.

Il recevait ses patients dans la salle de consultation installée à l’avant de la résidence, et réalisait des opérations dans une salle de chirurgie qui était située à l’arrière de l’immeuble.

La Maison Rajotte-Klock 

Sur la même rue, on retrouve aussi la maison Rajotte-Klock.

Cette maison, classée site patrimonial, aurait été construite vers 1870 par le propriétaire de la compagnie de bateaux à vapeur Upper Ottawa Steamboat Company, rappelle-t-on sur le site du Réseau du patrimoine de Gatineau et de l’Outaouais.

Elle logera Alexis Rajotte, le capitaine des bateaux à vapeur Monitor et Treasurer.

D’ailleurs, plusieurs maisons des environs logeaient à cette époque les capitaines des bateaux à vapeur qui circulaient alors sur la rivière des Outaouais.

La maison est ensuite achetée en 1890 par James Bell Klock, originaire d’Aylmer, qui y a habité jusqu’à la fin des années 1890. M. Klock déménage alors dans une maison voisine. Il sera ensuite élu député conservateur de 1896 à 1900.

Une des principales caractéristiques de cette maison est sa solide construction en madriers sur plat. Le mur extérieur, qui est recouvert de briques, est constitué de planches larges de sept pouces et d’un pouce d’épaisseur.