L'édifice de la Banque-de-Montréal, sur la rue Eddy, fait partie du patrimoine immobilier du secteur Hull, à Gatineau.
L'édifice de la Banque-de-Montréal, sur la rue Eddy, fait partie du patrimoine immobilier du secteur Hull, à Gatineau.

L’édifice de la Banque-de-Montréal et son style Beaux-Arts

Chaque semaine, Le Droit vous fait découvrir un personnage qui se cache derrière le nom d’une rue, d’un parc, d’une école ou d’un édifice, l’appellation d’une ville ou d’une institution d’ici, de façon à découvrir l’histoire de la région. Aujourd’hui : l’édifice de la Banque-de-Montréal.

Une ancienne succursale bancaire située à l’intersection de la promenade du Portage et de la rue Eddy fait partie du patrimoine immobilier du secteur Hull à Gatineau.

Selon le Répertoire du patrimoine du Québec, la valeur patrimoniale de l’édifice repose sur le fait qu’il représente le type des succursales bancaires construites au tournant du XXe siècle. L’immeuble fait partie du site du patrimoine du Portage constitué en 1998.

L’édifice de la Banque-de-Montréal a été construit en 1907. Il se distingue par son architecture de style Beaux-Arts, avec une façade arrondie et un toit à croupes dissimulé derrière un parapet, d’après les plans d’Arthur Weekes et d’Allan Keefer.

Alors que le siège social des banques était construit selon une architecture monumentale très ornementée, les succursales de style Beaux-Arts se caractérisent par une volumétrie plus modeste et un décor moins élaboré. « Elles doivent quand même représenter le prestige et la solvabilité de l’institution tout en restant plus discrètes que le siège social. On voulait notamment créer une atmosphère plus intime où les affaires courantes pouvaient être traitées discrètement », peut-on lire sur le site du Répertoire du patrimoine du Québec.

La succursale de Hull reprend en tous points le plan de l’immeuble construit par la Banque de Montréal à Westmount en 1904.

L’immeuble présente également une valeur historique puisqu’il témoigne de la reconstruction du centre-ville de Hull après le Grand Feu de 1900, qui a détruit la plupart des bâtiments.

Il rend aussi compte du redressement économique de la ville de Hull pendant la première décennie du XXe siècle.

Le 30 mars 1907, la Banque de Montréal acquiert un terrain dans Hull pour y établir une succursale.

Le site, situé à l’angle des rues Bridge (rue Eddy) et Main (promenade du Portage) est prometteur.

Il se trouve à proximité des installations des compagnies Eddy et Booth, qui employaient des centaines d’employés, et du lieu de correspondance des transports publics.

Pendant les travaux, un comptoir bancaire est temporairement ouvert dans un hôtel voisin le 1er mai 1907.

Les architectes Weekes et Keefer sont formés à Boston. Ils réalisent plusieurs bâtiments situés à Ottawa, dont la Banque de Montréal, sur la rue Bank (1908-1909), l’édifice Canada Life ou Saxe Building (1909-1910) et le Birks Building (1910-1911).

La succursale de Hull acquiert son indépendance par rapport à celle d’Ottawa en 1918. Puis, elle ouvre une sous-succursale, deux années plus tard, dans la maison Carrière, rue Victoria à Hull.

Divers commerces

Elle cesse toutefois ses activités à l’automne 1970, le bâtiment était alors vendu à un restaurateur. Quatre ans plus tard, l’immeuble est acquis par la Commission de la Capitale nationale, qui le louera à plusieurs restaurateurs. Toutefois, aucun d’entre eux n’y reste longtemps, faute de clientèle.

En 1990, la CCN se départit du bâtiment qui aura plusieurs propriétaires et servira à divers commerces dont un prêteur sur gages.