Vue du pont de la Chaudière après l’incendie du 26 avril 1900.
Vue du pont de la Chaudière après l’incendie du 26 avril 1900.

Hull réduite en cendres

Raymond Ouimet
Collaboration spéciale
CHRONIQUE — NOTRE HISTOIRE / Hull, le soir du 25 avril 1900. La famille Guimond — Napoléon, 21 ans, son épouse Malvina Forget, 19 ans, et leur enfant de 8 mois, Lorenzo —, emménageait au 101 de la rue Chaudière (Saint-Rédempteur), sur la falaise surplombant le petit lac Minnow. Le lendemain matin — un jeudi —, un soleil radieux luttait contre le fort vent du nord-ouest qui balayait les toits de bardeaux noircis des maisonnettes. Jusqu’à ce jour, le printemps avait été plutôt doux, et en ce matin tragique du 26 avril le mercure indiquait 17,2 °C. Napoléon Guimond s’était levé de bon matin pour aller travailler.