La rivière Gatineau devant l’église Saint-François-de-Sales
 La rivière Gatineau devant l’église Saint-François-de-Sales

Des héros ordinaires

Raymond Ouimet
Collaboration spéciale
Je ne sais pas si vous l’avez remarqué, les véritables héroïnes et héros de notre coin de pays ont rarement une rue ou une école à leur nom. Ces distinctions honorifiques sont généralement réservées aux politiciens, aux gens d’affaires et aux vedettes du sport. Je veux aujourd’hui rappeler la mémoire de quelques-unes de ces personnes, dont deux qui sont allés jusqu’au sacrifice suprême. Croyez-le ou non, il est arrivé que l’on rende hommage à la victime sauvée plutôt qu’à ses sauveteurs.