Occupation double Bali, animée par Jay Du Temple, ne rallie pas autant d’amateurs que les cuvées précédentes. La plus grosse production de V à ce jour a été regardée dimanche par 391 000 téléspectateurs dimanche.

Moins d’intérêt pour Occupation double

CHRONIQUE / V a tout misé sur Occupation double Bali. La plus grosse production de la chaîne à ce jour, portant en plus la signature de Productions J. Mais voilà, le public ne suit pas avec la même passion le quotidien des candidats de cette nouvelle cuvée. Lundi, la quotidienne a obtenu son pire score avec 320 000 téléspectateurs, si on exclut les coulisses du jeudi, encore moins populaires.

Un souper presque parfait, qu’OD a remplacé à 18h30 et qui coûte infiniment moins cher, attirait plus de monde chaque soir, à pareille date l’année dernière. C’est sûr que V s’attendait à battre cette émission vieille de huit ans avec son gros canon.

Jacques Mathieu, le directeur principal, programmation et développement de Groupe V Média, aurait bien sûr souhaité de meilleures cotes d’écoute à la télé. Mais il affirme sérieusement qu’il existe un buzz autour de l’émission, et clame qu’elle attire un public jeune, la cible de V. «On a vraiment ramené les 18-34 ans à la télévision. Est-ce qu’on aurait aimé avoir un peu plus d’auditoire à la télévision? C’est sûr que oui», confie M. Mathieu. Il n’est pas question pour l’instant de changer l’émission de case horaire, que ce soit le dimanche ou la semaine. «Pas du tout. On ne prendra aucune décision sous l’effet de la panique, parce qu’on n’est pas paniqués.»

Jacques Mathieu a accueilli avec bonheur la décision récente de Numeris de développer une nouvelle façon de combiner les auditoires télé aux auditoires sur l’ordinateur, la tablette ou le mobile. «C’est de la musique à nos oreilles», dit-il, impatient d’en voir les résultats. Selon ses dires, additionner ces chiffres aux auditoires télé donnerait un portrait plus réaliste du nombre d’adeptes d’Occupation double. Dimanche, 391 000 téléspectateurs ont regardé la soirée d’élimination à la télé, et 97 000 en direct et en rattrapage sur noovo.ca, pour un total de 488 000. C’est mieux, mais pas énorme non plus, si on compare avec les autres titres du dimanche soir. Et qu’en est-il des annonceurs, à qui on avait promis des chiffres plus élevés? «Ils ont quand même à boire et à manger», assure Jacques Mathieu.

Si vous avez regardé par hasard OD la nuit à MusiquePlus, vous avez peut-être constaté qu’on a enlevé le son. C’est durant ces six heures nocturnes qu’Élodie et Joanie avaient tenu des propos racistes. «Étant donné la gestion que ça demande de traiter 42 heures de programmation par nuit dans un délai relativement court, on a tout simplement décidé d’enlever le son. On ne prend pas de chances», affirme Jacques Mathieu. Le patron de la programmation compare ces six heures en ondes à de la slow TV, comme il s’en fait ailleurs dans le monde. «On les voit nager, avoir du fun, discuter, mais on n’entend pas leurs propos.» Presque aussi passionnant que l’ancien foyer de TQS.

Déjà tourné à Bali, un deuxième tapis rouge sera diffusé le 29 octobre prochain, le même soir que le Gala de l’ADISQ.

HISTORIA ET SÉRIES+ VENDUES À BELL

Ce n’était qu’une question de temps avant que les chaînes Historia et Séries+ soient vendues à Bell Média. Corus Entertainment, qui les avait acquises d’Astral en 2013, vient de conclure un accord avec le géant des communications. Valeur de la transaction : 200 millions de dollars. Dans un communiqué, le PDG, Doug Murphy, explique que les deux chaînes «ne sont pas essentielles dans la mise en œuvre du plan stratégique de Corus en ce moment».

Cette transaction devra toutefois obtenir l’aval du CRTC. Rappelons qu’en faisant l’acquisition d’Astral Média en 2013, Bell avait dû s’engager à se départir d’Historia, Séries+ et Télétoon pour obtenir la bénédiction du CRTC. 

La Presse avait annoncé en 2016 que Bell souhaitait remettre la main sur Historia et Séries+.

La décision de Corus d’éliminer de la programmation de Séries+ les séries originales québécoises avait fait la manchette au printemps dernier, soulevant l’indignation du milieu culturel. En août, la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, avait demandé au CRTC de réviser ses décisions sur les renouvellements de licences francophones. Espérons que Bell annonce très prochainement vouloir redonner le feu vert à de nouvelles séries québécoises. Jusqu’à récemment vice-présidente à la programmation et contenu d’Historia et Séries+, Brigitte Vincent a depuis quitté Corus pour Groupe V Média.

Au Québec, Bell Média possède déjà RDS, Canal Vie, Canal D, VRAK, Investigation et Z, alors que Corus demeure propriétaire de Global Montreal, Télétoon et La chaîne Disney.

DISTRICT 31 FAIT LE PLEIN

La curiosité sur le sort de Nadine aura permis à District 31 d’atteindre les 1328 000 téléspectateurs, lundi à ICI Radio-Canada Télé. À peine moins que le premier épisode de la saison, qui détient le record avec 1399 000. À TVA, La voix junior extra n’a pu faire mieux que 518 000. À 19h30, Boomerang (1045 000) l’emporte sur Trop (613 000). À 20h, Faits divers (520 000) ne fait pas le poids contre L’Échappée (1097 000). C’est plus serré à 21h entre Olivier (748 000) et L’imposteur, la suite (633 000).