Marc Allard
Le Soleil
Marc Allard
66 jours de patience

Nous, les humains

66 jours de patience

CHRONIQUE / Les salles d’entraînement sont fermées? «C’est le temps de me faire un gym au sous-sol!» vous êtes-vous dit. Un banc de musculation, des poids libres, un appareil elliptique, un rameur, au diable la dépense.
Marc Allard
Le Soleil
Marc Allard
Êtes-vous Tiger ou Roger?

Nous, les humains

Êtes-vous Tiger ou Roger?

CHRONIQUE / En 2006, Tiger Woods est monté à bord de son jet privé pour se rendre à New York, où Roger Federer jouait en finale du U.S. Open, un des quatre tournois majeurs du tennis professionnel.
Marc Allard
Le Soleil
Marc Allard
Ciao Facebook!

Nous, les humains

Ciao Facebook!

CHRONIQUE / Depuis deux semaines, j’ai vu un tas de gens sur les médias sociaux qui étaient révoltés après avoir vu le documentaire Derrière nos écrans de fumée (The Social Dilemma) sur Netflix. Puis, ils ont vite renoué avec le ronron de leur fil Facebook, moi pareil.
Marc Allard
Le Soleil
Marc Allard
L’ennui porte conseil

Nous, les humains

L’ennui porte conseil

CHRONIQUE / Des terrains de soccer cadenassés, des rubans jaunes sur les modules de jeu, des barrages policiers, des parents qui travaillent avec leurs bébés dans les bras. «On ne veut pas revivre ça», disait la pub du gouvernement.
Marc Allard
Le Soleil
Marc Allard
Le savon de l'espoir

Nous, les humains

Le savon de l'espoir

CHRONIQUE / Après sept mois de pandémie et un régime strict de lavage de mains à l’école, je me disais que ce serait réglé. Mais non, mes enfants oublient encore de se laver les mains.
Marc Allard
Le Soleil
Marc Allard
Le deuxième cerveau

Nous, les humains

Le deuxième cerveau

CHRONIQUE / Les deux souris — appelons-les Molo et Jojo — avaient des personnalités très différentes. Molo était de nature très anxieuse et osait à peine sortir des recoins ombragés de sa cage; Jojo était sûre d’elle-même, grégaire, et se promenait partout, du moins dans les limites de son espace grillagé.
Marc Allard
Le Soleil
Marc Allard
L’été du contentement

Nous, les humains

L’été du contentement

CHRONIQUE / J’ai hâte à la fin des classes. Comme l’an passé, on a loué un énorme chalet à cinq familles dans Portneuf. Je nous vois à la grande table, les 11 enfants et les 10 adultes, trinquant au début de l’été.  
Marc Allard
Le Soleil
Marc Allard
Comment survivre aux files d'attente 

Nous, les humains

Comment survivre aux files d'attente 

CHRONIQUE / Comment survivre aux files d’attente. J’ai eu une vision d’horreur, samedi, en passant en voiture devant le IKEA de Québec. Des dizaines et des dizaines de personnes faisaient la file à deux mètres de distance pour entrer dans le temple du mobilier à assembler.
Marc Allard
Le Soleil
Marc Allard
Comment prévenir les Tanguy

Nous, les humains

Comment prévenir les Tanguy

CHRONIQUE / J’ai le bonheur de vous annoncer que j’ai réduit des deux tiers ma charge de travail parentale dans la cuisine. Le matin et le midi, j’ai cessé de préparer les repas de mes enfants. Maintenant, la règle, c’est : «débrouillez-vous».
Marc Allard
Le Soleil
Marc Allard
Attention, pénurie de sommeil

Nous les humains

Attention, pénurie de sommeil

CHRONIQUE / Depuis que les écoles sont fermées, Audrey*, une enseignante dans une école primaire de Québec, se réveille souvent au milieu de la nuit. Les yeux ouverts dans la noirceur, Audrey attrape son téléphone sur la table de chevet. Il est 2h du matin. 
Marc Allard
Le Soleil
Marc Allard
Le deuil de la normalité

Nous, les humains

Le deuil de la normalité

CHRONIQUE / C’est épatant de voir à quel point on s’est vite adaptés à nos vies à distance. La semaine, mes filles apprennent les maths en ligne, ma blonde voit ses clients par Zoom et moi j’assiste parfois à des conférences de presse «webdiffusées». Et la fin de semaine? Yé, on fait des 5 à 7 sur Messenger!
Marc Allard
Le Soleil
Marc Allard
Les livreurs de bonheur

Nous, les humains

Les livreurs de bonheur

CHRONIQUE / Je me demande ce qui est arrivé avec les poules au chocolat de Mme Gignac. Peut-être que les enfants les ont englouties en quatre bouchées, ou peut-être qu’ils ont détaché une plume de cacao par jour, pour que le délice dure jusqu’à la fin de la semaine?
Marc Allard
Le Soleil
Marc Allard
Le gardien de l’épicerie

Nous, les humains

Le gardien de l’épicerie

CHRONIQUE / L’homme de 75 ans s’est mis à faire des push-ups à l’entrée du Maxi de New Richmond, en Gaspésie. «J’ten forme, mon p’tit jeune, tu vas voir!» a-t-il lancé à l’agent de sécurité posté à l’entrée du supermarché.
Marc Allard
Le Soleil
Marc Allard
S'ils avaient su

Nous, les humains

S'ils avaient su

CHRONIQUE / Ils avaient l’air de trouver ça drôle. Lundi après-midi, je faisais des provisions de café au Nektar Caféologue avant que ça ferme. Derrière moi, un gars et une fille dans la vingtaine se bidonnaient en voyant les clients prendre leurs distances l’un de l’autre.