Mylène Moisan

L’humour au temps du corona (prise 4)

CHRONIQUE / Rebelote, voici pour un quatrième samedi un hétéroclite florilège de blagues et de traits d’esprit que j’ai vu passer sur les réseaux sociaux au cours de la semaine et d’autres que j’ai reçus par courriel de lecteurs. Que l’on soit terrés à la maison ou que l’on assure un service essentiel, nous sommes tous ensemble dans cette galère, dans ce combat inédit contre le coronavirus.

Ce que nous vivons a maintenant un nom officiel, le Grand Confinement, en référence à la Grande Dépression des années 30.

Et, plus que jamais, nous avons besoin de rire.

Un lecteur m’a écrit cette semaine, Paul Lamontagne a partagé avec moi une citation qui n’est pas de lui — il ne se souvenait pas de l’auteur —, je trouve qu’elle résume parfaitement ce rendez-vous humoristique.

— Qu’est-ce que l’humour?

— C’est rire quand même.

À 17 ans, on se faisait faire des fausses cartes pour pouvoir entrer dans les bars et maintenant à 70 ans, on va se faire faire des fausses cartes pour entrer dans les épiceries.

Jean-Pierre Plamondon*, par courriel.

Pour la première fois de l’histoire, chaque femme sait où est son mari.

Michèle Fontaine

Finalement… Les Américains, ils ne sauvent le monde que dans les films.

Wellie Denoncourt

Citation du jour, d’un garagiste qui vient de rouvrir. On comprend le sens, mais la formulation… priceless! «C’est sûr qu’on n’est pas à pleine capacité parce qu’on veut respecter le moins de monde possible dans le garage.»

Pierre St-Arnaud

Comme nous sommes en période d’entraide, j’ai mis mes factures dans la boîte aux lettres du voisin.

Le Lorrain

Mon chum m’a acheté une mappemonde et m’a donné un dard. «Lance le dard et où il tombe, je t’emmène là après la pandémie.» On va passer deux semaines en arrière du frigidaire!

François Therrien

Porter un masque à l’intérieur de la maison est maintenant fortement recommandé. Pas tant pour la COVID-19, mais pour arrêter de manger.

Des proverbes

25e jour de confinement, mon groupe sanguin est devenu A-péritif.

Le Peuple Confiné

Femme avec Purell cherche homme avec papier hygiénique et gants pour relation propre.

KeepYourSmile.Net

Mon voisin commence à disjoncter avec le confinement, je l’ai vu parler à son chien… J’ai raconté ça à mon aspirateur, on était morts de rire!

Claude Dutil

Je me sens comme si j’avais 16 ans à nouveau. Mes cheveux sont longs, l’essence n’est pas chère et j’ai interdiction de sortir.

Le Lorrain

Si Donald Trump avait été capitaine du Titanic

— Y a pas d’iceberg

— On ne va pas frapper d’iceberg

— J’ai su avant tout le monde que c’était un iceberg

— Y a personne qui connaît mieux les icebergs que moi

— C’est de la faute des pingouins s’il y a des icebergs

— Y a personne qui n’aurait pu prévoir cet iceberg

— On ne peut pas permettre à un iceberg d’arrêter notre bateau

— L’équipage répand de fausses nouvelles à propos des icebergs

— Certains d’entre vous devront se noyer

— Je suis le meilleur capitaine, demandez à n’importe qui

KeepYourSmile.Net

Un jeune enfant pose une question à sa mère :

— Est-ce que j’ai été adopté?

— Pas encore, on a mis l’annonce qu’hier.

Jocelyn, par courriel

C’est bien la première fois que quelque chose de la Chine «toffe» aussi longtemps.

KeepYourSmile.Net

Même si tu connais le caissier. Même si t’achètes une seule bouteille. Même si c’est pour un cadeau. Même si t’as l’air plus jeune que ton âge. Même si tes enfants sont d’accord... À la SAQ, si t’as plus de 70 ans, 

c’est NON!

Yvan Dumont, par courriel

97 % des gens qui ont un abonnement à un gym ne savent pas que leur gym est fermé !

KeepYourSmile.Net

S.v.p, arrêtez vos blagues sur la COVID-19. Une ou deux, c’est drôle, mais au bout d’une quarantaine, ça devient lourd…

Le Lorrain

*Étant donné qu’il est parfois difficile de remonter à l’origine des contenus sur les réseaux sociaux, j’ai indiqué la page de la personne ou du groupe où j’ai trouvé chacune des blagues.