Les « p’tites sœurs », comme on les appelle affectueusement, ont vendu leur monastère de la rue Laurier du secteur Hull à la Commission de la capitale nationale (CCN) en mars 2017.

Les p’tites annonces des p’tites sœurs

CHRONIQUE / Les Servantes de Jésus-Marie ne savent plus à quel Saint se vouer.

Elles veulent aider, donner, mais elles n’arrivent pas à trouver preneur. Comme quoi il n’est pas toujours facile d’aider.

Cette congrégation de sœurs cloîtrées déménagera l’an prochain. Les « p’tites sœurs », comme on les appelle affectueusement, ont vendu leur monastère de la rue Laurier du secteur Hull à la Commission de la capitale nationale (CCN) en mars 2017. Et elles déménageront bientôt dans un couvent beaucoup plus petit.

Dans le cadre de cette relocalisation, elles doivent se départir d’un lot d’équipements d’aide à la perte d’autonomie, dont certains sont pratiquement neufs. On parle de chaises gériatriques, de fauteuils roulants, de lève-personne, de marchettes, de matelas, de cannes, de tables de lit et j’en passe.

Et les Servantes de Jésus-Marie ne veulent pas vendre ces objets, mais bien les donner. Le hic, c’est que personne ne semble en vouloir.

« J’ai contacté à peu près tout ce qui existe comme associations et organismes, explique Alain Lamarche, un consultant recruté par les religieuses pour les aider dans ce déménagement. Certains ont démontré beaucoup d’intérêt, mais je n’ai reçu aucun rappel pour venir voir les objets à donner. C’est vraiment particulier.

« Idéalement, poursuit-il, ces objets seraient donnés à un organisme sans but lucratif de la région. Les Servantes veulent éviter de les donner à des commerces ou des gens qui en feraient la revente. »

Les religieuses désirent se départir du lot d’un seul coup, si possible, afin d’éviter le cas par cas. En d’autres mots, elles ne veulent pas une atmosphère de vente de garage dans leur couvent.

Y a-t-il quelqu’un, quelque part, qui aurait besoin de ces équipements ou qui connaît un organisme qui pourrait les utiliser à bon escient ? Si oui, communiquez avec Alain Lamarche au 819-777-6939.

Un tout nouveau monastère

Je reviens au déménagement des Servantes de Jésus-Marie.

Comme nous l’avons rapporté en février dernier, l’emménagement de cette congrégation au Centre diocésain de Gatineau du boulevard Mont-Bleu n’aura pas lieu. Pour des raisons techniques, le projet était irréalisable, a-t-on conclu à l’archidiocèse de Gatineau.

Mais bonne nouvelle, un monastère flambant neuf leur sera construit sur le terrain du Centre diocésain.

« Ce nouveau monastère sera beaucoup moins grand que l’ancien, a indiqué M. Lamarche. Et le déménagement de la rue Laurier au boulevard Mont-Bleu est prévu pour le printemps 2019. »

Reste maintenant à voir ce que la CCN fera du couvent centenaire du 210 rue Laurier, une propriété évaluée à 8,7 millions $.

En français, mon chum

Changement de sujet…

Lu hier sur la page Facebook de mon bon ami Jean Cloutier, le conseiller municipal du quartier Alta Vista, à Ottawa :

« Today, we mark the International Day of Pink. Let’s unite to celebrate diversity and raise awareness to stop homophobia, transphobia, transmisogyny and all forms of bullying ans live a life of kindness ! »

Il est bien beau ton message, mon chum. Inspirant, même. Mais je cherche la version française sur ta page Facebook et je ne la trouve pas. Elle est inexistante. Et je dois te dire Jean que ce n’est pas la première fois que ça se produit, ni la première fois qu’on me le souligne.

Combien compte-t-on de francophones encore dans Alta Vista ?