Les multiples facettes du pinot noir

CHRONIQUE / Cultivé en Gaule avant l’arrivée des Romains pour sa finesse et ensuite raffiné en Bourgogne, le pinot noir est aujourd’hui produit à travers le monde où il se révèle sous différents profils. En rouge, cette variété est une excellente candidate pour la consommation estivale. Voici quelques suggestions pour vous faire découvrir ses multiples facettes.

Pinot noir 2017, Willamette Valley, Cloudline (code SAQ : 11 334 161 ; 24,55 $)

Très apprécié des consommateurs québécois et produit en grande quantité, ce vin n’est pas tombé dans un style plus commercial. Il a su conserver son aspect qualitatif au fil du temps. Typique de l’Oregon, on y retrouve complexité et matière. Le nez dévoile des arômes de thym, de fruits rouges et des notes terreuses. Des saveurs de framboise et de cerise charment en bouche. À la fois frais à l’attaque et chaleureux en finale, ce pinot noir ne manque pas de mouvement et de tonus. Très bon rapport qualité-prix qu’on appréciera avec un burger de porc ou des saucisses grillées.

Pinot noir 2018, Reserva, Valle de Leyda, Montgras (code SAQ : 13 713 472 ; 17,40 $)

Grâce à ses terres fertiles, son climat idéal et sa main-d’œuvre passionnée, le Chili possède plusieurs atouts pour la production de vins de qualité. On y retrouve d’excellents pinots noirs riches et concentrés en saveurs fruitées. À cela s’ajoutent des notes animales et une touche légèrement épicée qui confèrent au pinot noir chilien sa personnalité. Cette cuvée de la maison Montgras en est un bel exemple. Elle possède des arômes de cerise, une bouche rassasiante aux saveurs de fruits rouges bien juteux, des tanins arrondis et un bel équilibre. Pas particulièrement long, mais à ce prix, c’est tout à fait recommandable ! Accompagnez-le d’une salade au poulet grillé et petits fruits des champs.

Bourgogne Hautes-Côtes de Beaune 2017, Domaine Billard Père et Fils (code SAQ : 13 239 862 ; 26,65 $)

Bien qu’il soit cultivé mondialement, c’est en Bourgogne que le pinot noir brille de tous ses feux. Cépage fragile et capricieux, il trouve sa terre de prédilection en sols bourguignons. Ce vignoble familial, situé près de Puligny-Montrachet au sud de Beaune, produit des vins de qualité et de facture traditionnelle. Au nez, il offre un bouquet complexe aux arômes de cerises bien mûres, de thym, de champignons, de cuir et de terre. La texture est soyeuse en bouche, dotée d’une belle vivacité et de saveurs de canneberge, de pomme-grenade et de fraise. Les tanins sont souples et la finale est portée par des notes légèrement fumées. Un accord sublime avec des côtelettes de porc sur le barbecue.