Dès la fin du premier épisode des «Chefs!», on a une bonne idée de la brigade de 12 candidats avec qui ont passera les 10 semaines.

«Les chefs!»: le printemps peut commencer

CHRONIQUE / À défaut du printemps, qui se fait attendre, on peut toujours se dire que «Les chefs!», eux, seront là deux mois et demi plus tôt. Le premier épisode montré aux journalistes, prévu pour le lundi 16 avril à 20h sur ICI Radio-Canada Télé, annonce une huitième saison enlevante, à la hauteur de cette formule éprouvée.

Premier défi: une longe d’agneau en croûte de sel. La presque totalité des 12 aspirants-chefs, aussi prometteurs soient-ils, n’avaient jamais fait ça de leur vie. Ça paraît si simple, rendu à l’atelier de Daniel Vézina en fin d’émission. Mais avant, vous les verrez utiliser toutes sortes de méthodes pas concluantes. Très peu ont pensé saisir leur viande avant de l’enrouler dans la pâte. Ça donne ce que ça donne. Attendez de voir les deux candidats qui auront moins bien réussi leur défi s’affronter en duel, pour une entrée de boudin en 15 minutes.

Comme chaque année, on présente les 12 candidats de 22 à 35 ans dans de courtes vignettes efficaces et concises. De sorte que, dès que la première se termine, on a une bonne idée de la brigade avec qui on passera les 10 semaines, jusqu’à la finale, qui opposera les trois meilleurs. Huit aspirants-chefs sont des hommes, et autant sont de la grande région de Montréal. Les deux candidats de Québec sont Rémi Harvey, responsable du soir au 47e Parallèle, et Andrée-Ann Lachance, chef d’équipe au Ciel! Bistro-Bar. Laurent Matte-Boily, de Stoneham, travaille quant à lui comme sous-chef Chez St-Pierre, dans le Bas Saint-Laurent. D’origine française, Clément Bellaigue, de Montréal, n’avait jamais entendu parler du jambon à l’ananas, un plat bien québécois. Le résultat devrait être intéressant.

Une première: deux candidats sont en couple, Paméla Dalpé, de Longueuil, et Xavier Duhamel-Pard, de Saint-Bruno-de-Montarville. On imagine déjà ce que ça peut donner si les amoureux doivent s’affronter au duel. La production insiste: les deux méritent leur place et ne sont pas là que pour donner une twist intéressante à l’émission. Sachez d’ailleurs que certains couples se sont formés par les années passées durant la production, mais qu’aucun n’a tenu le coup.

À l’animation, Élyse Marquis n’a jamais été aussi à l’aise, encore plus spontanée et drôle dans ses commentaires. On retrouve avec autant de bonheur le mentor des candidats, Daniel Vézina, et nos trois juges favoris, Normand Laprise, Jean-Luc Boulay et Pasquale Vari. Une équipe unie et rodée, loin de fonctionner sur le pilote automatique, mais qui semble au contraire prendre encore plus de plaisir à voir évoluer ces espoirs de la cuisine. Trois juges renommés rendront visite aux aspirants-chefs durant la saison.

Si on a devancé la diffusion, c’est pour profiter d’un auditoire plus captif et abondant qu’en plein été. Mais que regardera-t-on cet été, une fois Les chefs! terminée? La directrice générale de la Télévision de Radio-Canada, Dominique Chaloult, répond que sa grille estivale est plus étoffée que celle des concurrents, et que le public pourra se rabattre sur Les échangistes, Le beau dimanche et le nouveau talk-show Les poilus.

***

LÂCHER PRISE: ÇA CONTINUE

Sophie Cadieux et Sylvie Léonard reviennent pour une troisième saison dans «Lâcher prise».

Madeleine et Valérie, mère et fille, poursuivront leur bisbille perpétuelle dans Lâcher prise, renouvelée officiellement pour une troisième saison sur ICI Radio-Canada Télé. Pas une surprise, puisque la comédie d’Isabelle Langlois rallie chaque semaine 887 000 fidèles, le lundi à 19h30. La série a battu à deux reprises sa rivale de TVA, En tout cas, qui a fini avec une moyenne de 1 047 000. J’ai préféré de loin la deuxième saison à la première, un peu trop caricaturale à mon goût. Les situations sont suffisamment absurdes, pas besoin d’en rajouter. Et chaque parole qui sort de la bouche de Madeleine, jouée avec mordant par Sylvie Léonard, est savoureusement cynique. Disponible intégralement depuis plusieurs semaines sur l’Extra d’ICI Tou.tv, Lâcher prise se poursuit jusqu’au lundi 16 avril à 19h30, sur ICI Radio-Canada Télé.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.