Selon le site web de l'hôpital Montfort, "Le Carrefour santé d’Orléans [...] est un partenariat entre l’Hôpital Montfort et le Bureau des services à la jeunesse, le Centre de ressources de l’Est d’Ottawa, le Centre hospitalier pour enfants de l’Est de l’Ontario, le RLISS de Champlain, Santé publique Ottawa, les Services communautaires de géronto-psychiatrie d’Ottawa et Soins continus Bruyère."

Le Carrefour santé Dr-Émile-Major – Orléans

CHRONIQUE / On parle depuis une décennie de la construction éventuelle d’un carrefour santé dans le secteur Orléans. C’est long, dix ans. Une éternité lorsqu’il est question d’augmenter l’offre de services de santé.

Mais ce dossier progresse un peu plus rapidement depuis un certain temps. On voit même la lumière au bout du tunnel, alors qu’on parle d’une ouverture possible de ce carrefour santé dès 2019 ou 2020.

C’est quoi le Carrefour santé d’Orléans, demandez-vous ? Bonne question. Et j’ai obtenu la réponse sur le site web de l’Hôpital Montfort. Voici ce qu’on peut lire :

« Le Carrefour santé d’Orléans, un projet du gouvernement de l’Ontario, est un partenariat entre l’Hôpital Montfort et le Bureau des services à la jeunesse, le Centre de ressources de l’Est d’Ottawa, le Centre hospitalier pour enfants de l’Est de l’Ontario, le RLISS de Champlain, Santé publique Ottawa, les Services communautaires de géronto-psychiatrie d’Ottawa et Soins continus Bruyère. »

Ouf ! Ça fait du monde à la messe, comme on dit. Pas surprenant que ça prenne du temps à se concrétiser ce projet-là. Mais poursuivons la lecture. Voici ce qu’on ajoute sur le site de Montfort :

« Lorsque le projet sera complété, les résidents de la grande région d’Orléans, des nouveau-nés jusqu’aux aînés, pourront bénéficier de programmes intégrés et centrés sur leurs besoins, offerts dans les deux langues officielles et à proximité de leur domicile. »

Eh bien... comme un mini-hôpital au coin de la rue, quoi. De quoi faire saliver les résidents de l’Outaouais. 

Si je vous parle de tout ça ce matin, c’est qu’il existe un comité de citoyens d’Orléans qui travaille depuis 2011 pour que ce futur Carrefour santé d’Orléans porte le nom d’un médecin décédé en 1972. On voudrait que ce centre de santé se nomme Carrefour santé Dr-Émile-Major – Orléans. On dit toutefois que les responsables de ce projet sont réticents à ce que le carrefour santé porte ce nom.

Je n’ai pas connu le Dr Émile Major. J’ai cependant connu son fils. Celui-ci était le directeur-adjoint de l’école secondaire que je fréquentais dans mon adolescence. Et puisque je m’étais découvert un réel talent pour faire l’école buissonnière – ou skipper des cours, comme on disait à Vanier – disons que je me retrouvais souvent dans le bureau de M. Major. Et celui-ci me disait chaque fois que je faisais partie de son fan-club. J’en étais fier. C’est-à-dire jusqu’à ce qu’il m’impose trois heures de retenue après les classes.

Je suis donc allé me renseigner sur le Dr Émile Major. Et croyez-moi, si quelqu’un mérite qu’un centre de santé porte son nom, c’est bien lui ! Son parcours est renversant.

Le Dr Major a d’abord ouvert une pratique générale à Orléans en 1925. De 1951 à 1969, il a cumulé les fonctions de médecin hygiéniste des cantons de Cumberland (1942) et de Gloucester (1946), de coroner des Comtés unis de Prescott et de Russell et du comté de Carleton de 1951 à 1969. Il a de plus été secrétaire du  village d’Orléans de 1931 à 1935, puis nommé juge de paix en 1941.

Ça ne s’arrête pas là. Dr Émile Major a aussi été marguiller, commissaire d’école, dentiste, président de la Société d’histoire et de généalogie d’Ottawa-Hull de 1963 à 1971 et médecin à l’Hôpital Montfort de 1953 à 1972, dont deux ans comme président du bureau médical. En 1963, la Chambre de commerce d’Orléans le nommait « citoyen de l’année ».

Un parcours renversant, disais-je. Un pionnier d’Orléans et de la grande région d’Ottawa. Un grand Franco-Ontarien qui a soigné des milliers de gens, qui a mis au monde des milliers d’enfants, et qui a été un leader exemplaire dans sa communauté.

Je me joins donc au Comité Dr Émile Major pour réclamer que le futur Carrefour santé d’Orléans porte le nom Carrefour santé Dr-Émile-Major – Orléans.

Le gros bon sens le dicte.