Jean-François Cliche
Le Soleil
Jean-François Cliche
Deuxième vague de COVID-19: la faute aux écoles ?

Science

Deuxième vague de COVID-19: la faute aux écoles ?

SCIENCE AU QUOTIDIEN / «Pourquoi cette deuxième vague de COVID-19 ne s’est pas produite au milieu de l’été, quand nous étions tous en party, en vacances, au travail avec un relâchement évident des mesures de précaution ? Pendant toute cette période, à partir de mai, l’épidémie n’a pas progressé. Puis soudain, en septembre, c’est reparti. J’ai beau chercher une cause qui pourrait expliquer tout ça, je n’en trouve intuitivement qu’une seule : la réouverture des écoles, avec des mesures sanitaires pratiquement inexistantes si l’on analyse bien la situation réelle à l’interne. Existe-t-il des études à ce sujet ?», demande Denis Verret.
Jean-François Cliche
Le Soleil
Jean-François Cliche
Geler des pieds donne-t-il le rhume?

Science

Geler des pieds donne-t-il le rhume?

SCIENCE AU QUOTIDIEN / «À travers les ans j’ai remarqué  que je me retrouvais avec la grippe ou le rhume si je me laissais geler les pieds. Depuis que je fais attention à cela, je passe habituellement l’hiver sans grippe ou rhume. Avez-vous une explication ?», demande Louisette Turcotte, de Sherbrooke.
Jean-François Cliche
Le Soleil
Jean-François Cliche
Pourquoi le rhume court-il toujours ?

Science

Pourquoi le rhume court-il toujours ?

SCIENCE AU QUOTIDIEN / «Pourquoi les rhinovirus (virus du rhume) sont-ils toujours aussi présents malgré les mesures sanitaires ? Depuis le retour de mes deux plus jeunes à la garderie, les deux ont attrapé le rhume au moins 2-3 fois chacun. Pourtant, lorsque je regarde la fiche de Santé Canada sur les rhinovirus [https://bit.ly/3ohQ99i], les mesures à prendre pour éviter la transmission sont les mêmes que pour le coronavirus. Y a-t-il une explication pour cela ?», demande Patrick Robert-Meunier, de Gatineau.
Jean-François Cliche
Le Soleil
Jean-François Cliche
Les feuilles rouges sont-elles en avance cette année ?

Science

Les feuilles rouges sont-elles en avance cette année ?

SCIENCE AU QUOTIDIEN / «Cette année plusieurs personnes de mon entourage constatent que les feuilles des arbres rougissent au moins une bonne semaine plus tôt que d’habitude. La luminosité étant le premier facteur du rougissement des feuilles, qu'est-ce qui a pu se passer cette année pour qu’il soit devancé ? Est-ce que la fumée des feux sur la côte ouest aurait diminué la luminosité suffisamment pour accélérer le processus ?», demande Guy Lamoureux, de Laval.
Jean-François Cliche
Le Soleil
Jean-François Cliche
COVID-19 : la 2e vague n’est pas une illusion statistique

Science

COVID-19 : la 2e vague n’est pas une illusion statistique

SCIENCE AU QUOTIDIEN / «L’augmentation récente du nombre de cas de COVID-19 au Québec semble concorder avec une augmentation du nombre de tests. La relation entre les deux n’est toutefois jamais mentionnée par le gouvernement ou les médias. Alors est-ce que la hausse des cas est réelle ou ne pourrait-elle pas simplement s’expliquer par le fait qu’on teste davantage ?», demande Marc Fortin, de Gatineau.
Jean-François Cliche
Le Soleil
Jean-François Cliche
Le masque qui… infecte ? Vraiment ?

Science

Le masque qui… infecte ? Vraiment ?

SCIENCE AU QUOTIDIEN / «Plusieurs personnes de mon entourage viennent de tomber malade de diverses infections pulmonaires qui se révèlent finalement sans rapport avec la COVID-19. Ce sont toutes des personnes actives, ne fumant pas, âgées de 20 à 50 ans. Et leur autre caractéristique commune (à ma connaissance) est que, depuis deux mois, elles ont été obligées de travailler toute la journée avec un masque. Alors je me demande : le port du masque en lui-même pendant de longues heures n’est-il pas suffisamment malsain pour provoquer ce genre d’affection ?», demande Jacques Louis Ravenel, de Manosque, en France.
Jean-François Cliche
Le Soleil
Jean-François Cliche
Quelle architecture pour la pandémie?

Science

Quelle architecture pour la pandémie?

SCIENCE AU QUOTIDIEN / «Y a-t-il des gens qui revoient présentement les normes architecturales afin de les adapter aux pandémies? Et si oui, quels changements sont envisagés? Je le demande parce que je suis récemment allé dans une clinique médicale et, étrangement, tout l’espace me semblait à repenser! Même les portes d’un supermarché auraient mieux convenu parce qu’elles s’ouvrent toutes seules, ce qui ne force pas tout le monde à toucher la même poignée!», demande Jacques Foucher, de Laval.
Jean-François Cliche
Le Soleil
Jean-François Cliche
Peut-on «cesser» d’être autiste ?

Science

Peut-on «cesser» d’être autiste ?

SCIENCE AU QUOTIDIEN / «Serait-il possible que l’on soit autiste léger pendant l’enfance et que l’on réussisse petit à petit, en devenant adulte, à surmonter son autisme pour revenir dans une certaine «norme» comportementale», demande Laurette Wolles, d’Écully (France).
Jean-François Cliche
Le Soleil
Jean-François Cliche
Pourquoi la COVID-19 frappe-t-elle les noirs plus durement?

Science

Pourquoi la COVID-19 frappe-t-elle les noirs plus durement?

SCIENCE AU QUOTIDIEN / «Considérant le fait que les noirs aux États-Unis représentent environ 13 % de la population américaine, serait-il possible de connaître leur proportion parmi les quelque 180 000 morts de la COVID-19 recensés à ce jour? Je pose cette question car on rapporte que la population noire est plus pauvre et moins instruite en plus de souffrir de surpoids, à cause d’un mauvais régime alimentaire. Est-ce que cela témoigne de "racisme systémique"?», demande Pierre Sénécal, de Saint-Lambert.
Jean-François Cliche
Le Soleil
Jean-François Cliche
Merdologie 101

Science

Merdologie 101

SCIENCE AU QUOTIDIEN / «Il existe une multitude de fumiers — de poule, de mouton, de vache, purin de porc, etc. Ces excréments d’animaux sont épandus dans nos champs afin de les fertiliser et ainsi obtenir de meilleures récoltes. Alors je me demande : pourquoi les excréments humains ne seraient-ils pas réutilisés de la même manière ?», demande Yolaine Gauthier, Québec.
Jean-François Cliche
Le Soleil
Jean-François Cliche
L’«art» des sudokus, c’est aussi l’art de les coter !

Science

L’«art» des sudokus, c’est aussi l’art de les coter !

SCIENCE AU QUOTIDIEN / «Une question me turlupine depuis longtemps… Je me doute bien que les grilles de sudoku sont construites par ordinateur, mais comment fait-on pour déterminer à l’avance le niveau de difficulté d’une grille ?», demande Michelle Caron, de Québec.
Jean-François Cliche
Le Soleil
Jean-François Cliche
Les pieds arrêtent-ils de grandir un jour ?

Science

Les pieds arrêtent-ils de grandir un jour ?

SCIENCE AU QUOTIDIEN / «J’ai 53 ans et, depuis que j’ai atteint ma taille adulte, j’ai toujours porté des souliers de grandeur 10. Mais il semble maintenant que les 10 sont devenus beaucoup trop petits. À la boutique de chaussures, une employée a mesuré mes pieds et je dois désormais porter des 12. Alors je me demande : est-il possible que mes pieds aient grandi depuis les deux ou trois dernières années, ou est-ce que les tailles de chaussures ont changé ?», aimerait savoir Daniel Hurtubise, de Gatineau.
Jean-François Cliche
Le Soleil
Jean-François Cliche
Quelle pente peut gravir un tramway ?

Science

Quelle pente peut gravir un tramway ?

SCIENCE AU QUOTIDIEN / «Le tracé sous-terrain du futur tramway, sous le quartier Saint-Jean Baptiste, a été présenté aux résidants et aux médias récemment. À la question «Pourquoi un tunnel alors qu’il serait tellement plus simple (et meilleur marché !) d'emprunter la Côte d’Abraham ?», la réponse de la Ville fut que cette pente est trop forte pour les tramways modernes. Mais comment expliquer alors que les tramways anciens, dès 1897 et jusqu’en 1948, la montaient sans problème ? La véritable raison ne serait-elle pas que cela Ville veut sauvegarder l’espace déjà dédié à l’automobile ?», demande Michel Beaulieu, de Québec.
Jean-François Cliche
Le Soleil
Jean-François Cliche
COVID-19 : la «Suède d’Asie»

Science

COVID-19 : la «Suède d’Asie»

SCIENCE AU QUOTIDIEN / «Pourquoi le Japon a-t-il eu si peu de cas confirmés et de morts liés à la COVID-19 comparativement au Canada, qui pourtant possède seulement le tiers de la population du Japon ?», demande Michel Jacob, de Trois-Rivières.
Jean-François Cliche
Le Soleil
Jean-François Cliche
Nicheuse en série

Science

Nicheuse en série

SCIENCE AU QUOTIDIEN / «J’ai remarqué un couple de roselins au début du printemps dans notre petit cèdre, juste devant ma fenêtre, et j’ai pu observer toutes les étapes allant de la couvaison jusqu’à la sortie du nid le 5 mai dernier. Je croyais qu’ils avaient quitté le nid pour de bon avant de voir deux mâles tourner autour du nid et se chamailler, alors que la femelle semble être restée dans le nid. Est-il possible qu’ils fassent une deuxième couvaison? Et pourquoi y a-t-il deux mâles ?», demande Marie-Chrystel Marier, de Sherbrooke.
Jean-François Cliche
Le Soleil
Jean-François Cliche
La COVID-19 peut-elle laisser des séquelles psychologiques ?

Science

La COVID-19 peut-elle laisser des séquelles psychologiques ?

SCIENCE AU QUOTIDIEN / «Mon père de 96 ans est officiellement rétabli de la COVID-19 depuis le 24 mai, après 3 semaines à l’hôpital et une semaine malade à sa résidence. Il n’a jamais été aux soins intensifs. Cependant, il aurait dû débuter un peu de physiothérapie la semaine dernière mais a catégoriquement refusé à chaque essai. On nous dit qu’il crie de le laisser tranquille, qu’il est malade et trop fatigué. Il a même fait peur à une préposée avec son attitude. Ça ne ressemble pas du tout à mon père, qui a toujours été un homme aimable, cohérent et actif. Alors est-ce que la COVID-19 laisse des traces psychologiques ? Ou une espèce de traumatisme ?», demande Suzanne Perrault, de Saint-Lambert.
Jean-François Cliche
Le Soleil
Jean-François Cliche
Les poules urbaines sont-elles des sources fréquentes de maladies ?

Science

Les poules urbaines sont-elles des sources fréquentes de maladies ?

SCIENCE AU QUOTIDIEN / «On sait que la plupart des virus qui infectent les humains viennent de contacts rapprochés avec des animaux d’élevage ou sauvages. Alors est-ce que la nouvelle mode d’élever ses propres poules (en ville comme en campagne) ne constitue pas un risque supplémentaire d’apparition de nouveaux virus ? Quelles sont les mesures à prendre pour éviter que les poules nous transmette des maladies ?», demande Mathieu Frégeau, de Québec.
Jean-François Cliche
Le Soleil
Jean-François Cliche
La COVID-19 survit bien dans l’eau (mais on ne l'attrapera pas en nageant)

Science

La COVID-19 survit bien dans l’eau (mais on ne l'attrapera pas en nageant)

SCIENCE AU QUOTIDIEN / «Est-ce que le virus de la COVID-19 peut survivre dans l’eau non chlorée comme celle des lacs ? Son enveloppe «graisseuse» le fait-il flotter en surface pour lui permettre ensuite d’infecter les personnes qui profitent d’une bonne baignade ?», demande Paule Boisseau, de Québec. De son côté, Marie Morneau, elle aussi de Québec, aimerait savoir : «Quand les piscines vont rouvrir, privées comme publiques, est-ce que le fait qu’on y mette du chlore assurera la sécurité des baigneurs contre la COVID-19 ?»

Jean-François Cliche
Le Soleil
Jean-François Cliche
Les asymptomatiques deviennent-ils immunisés ?

Science

Les asymptomatiques deviennent-ils immunisés ?

SCIENCE AU QUOTIDIEN / «Ma fille de bientôt 13 ans se demandait récemment : est-ce qu’une personne qui est uniquement porteuse du virus (donc asymptomatique) peut ré-attraper la COVID-19 ? Aura-t-elle des anticorps même si elle n’a jamais développé la maladie ?», demande Joëlle Fournier, de Montréal.
Jean-François Cliche
Le Soleil
Jean-François Cliche
Non, toujours pas de COVID-19 au Québec en janvier

Science

Non, toujours pas de COVID-19 au Québec en janvier

SCIENCE AU QUOTIDIEN / Tout au long de la crise de la COVID-19, mes collègues de Québec Science et du Centre Déclic et moi-même tentons de répondre à vos questions sur le coronavirus, en tenant compte des découvertes les plus récentes. Mais les connaissances sur cette maladie avancent très vite, alors il vaut la peine de revisiter certaines questions lorsque de nouvelles données deviennent disponibles.
Jean-François Cliche
Le Soleil
Jean-François Cliche
COVID-19 : ça se confirme pour la perte de goût et d’odorat

Science

COVID-19 : ça se confirme pour la perte de goût et d’odorat

SCIENCE AU QUOTIDIEN / Chaque jour, mes collègues du Centre Déclic et de Québec Science et moi-même répondons à vos questions sur la COVID-19 au meilleur des connaissances du moment. Mais avec les efforts de recherche considérables qui sont consacrés au coronavirus actuellement, ces connaissances-là évoluent très vite. Alors voici deux petites mises à jour, histoire de vous tenir au courant des tout derniers développements !
Jean-François Cliche
Le Soleil
Jean-François Cliche
COVID-19 : des nouvelles des chats et des maringouins…

Science

COVID-19 : des nouvelles des chats et des maringouins…

SCIENCE AU QUOTIDIEN / Les connaissances sur la COVID-19 évoluent très vite. Même s’il en reste beaucoup à apprendre sur le virus, les publications savantes se succèdent à un rythme effréné depuis quelques semaines. Alors même si mes collègues du Centre Déclic, de Québec Science et moi-même tentons de vous fournir quotidiennement les réponses les plus à jour possible aux questions que vous nous envoyez, il arrive que de nouvelles études deviennent disponibles après la publication de nos réponse.
Jean-François Cliche
Le Soleil
Jean-François Cliche
Le «matériel semi-vivant»...

Science

Le «matériel semi-vivant»...

SCIENCE AU QUOTIDIEN / «Nous savons que le coronavirus se transmet par contact des mains infectées avec le visage. Mais pendant que le coronavirus est sur les mains, est-il en mesure de se déplacer d’une quelconque façon ? Pourrait-il, par exemple, partir de la paume et se rendre au bout de l’index ?», demande Guy Drouin, de Québec.
Jean-François Cliche
Le Soleil
Jean-François Cliche
Pour en finir avec la «covid-19 de laboratoire»

Science

Pour en finir avec la «covid-19 de laboratoire»

SCIENCE AU QUOTIDIEN / «Que penser de l’information qui circule actuellement voulant que ce sont des chercheurs français et chinois qui auraient créé le virus de la covid-19 il y a quelques années et qui auraient déposé le brevet suivant : http://bit.ly/2Uj2ls5. Pour ma part, je crois qu’il s’agit d’une fake news, mais n’ai pas les arguments nécessaires pour démentir cette information auprès de mes proches», demande Violette Tardif, de Québec.
Jean-François Cliche
Le Soleil
Jean-François Cliche
Coronavirus: les anticorps des patients guéris peuvent-ils être utiles ?

Science

Coronavirus: les anticorps des patients guéris peuvent-ils être utiles ?

SCIENCE AU QUOTIDIEN / «Comme il y a des gens qui guérissent du coronavirus, on peut dire sans crainte de se tromper qu’ils ont développé les anticorps nécessaires à cette guérison. Alors ne pourrait-on pas, à partir d’une analyse sanguine, identifier ces anticorps afin d’en faire soit un vaccin ou à tout le moins un médicament contre ce virus ?», demande Martin Paradis, de Saint-Martin-de-Beauce.
Jean-François Cliche
Le Soleil
Jean-François Cliche
Vers la «fin de la civilisation»?

Science

Vers la «fin de la civilisation»?

SCIENCE AU QUOTIDIEN / «J'ai été fort surpris de lire récemment un article citant Dominic Champagne qui disait :  «Une des sommités climatiques au monde, John Schellnhuber, nous dit que la différence entre 2 °C et 4 °C de réchauffement, savez-vous c’est quoi? Pis c’est pas une joke! C’est la fin de la civilisation humaine !» Ça me semble un peu gros comme affirmation, non ?», demande Daniel Bouchard, de Québec.
Jean-François Cliche
Le Soleil
Jean-François Cliche
Faut-il avoir peur du COVID-19 ?

Science

Faut-il avoir peur du COVID-19 ?

SCIENCE AU QUOTIDIEN / «Pourquoi faut-il craindre le coronavirus davantage que la grippe saisonnière ? J’ai lu récemment que notre bonne vieille grippe saisonnière avait déjà tué 10 000 personnes aux États-Unis depuis l’automne, des gens de tous âges. Alors pourquoi cette panique mondiale et tous ces reportages sur le coronavirus chinois ? Si les médias du monde entier et l’OMS nous faisaient des rapports quotidiens sur les ravages de la grippe, ne serions-nous pas totalement paniqués à chaque année ?», demande Flore Fournier, de Saint-Augustin-de-Desmaures.
Jean-François Cliche
Le Soleil
Jean-François Cliche
Pipelines : pourquoi ne pas passer par la baie d’Hudson?

Science

Pipelines : pourquoi ne pas passer par la baie d’Hudson?

SCIENCE AU QUOTIDIEN / «Pourquoi est-ce qu’on ne construirait pas un pipeline entre Fort McMurray et le port de Churchill, dans la baie d’Hudson? Ça ferait autant l’affaire du Québec, qui ne semble pas vouloir d’un pipeline, que de l’Alberta, qui cherche des sorties sur la mer pour son pétrole. Churchill est un port en eau profonde. Et puis, pour ce qui est des glaces, lorsqu’il passera 10 ou 20 pétroliers par semaine aller-retour, le chenal n’aura pas le temps de regeler, quitte à y faire passer une couple de brise-glace en plus. Alors ça vaut la peine d’y penser, non?», demande Ernest Laplante, de Notre-Dame-du-Nord.
Jean-François Cliche
Le Soleil
Jean-François Cliche
Les hauts et les bas du thermostat

Science

Les hauts et les bas du thermostat

SCIENCE AU QUOTIDIEN / «J’aimerais comprendre une chose que tout le monde dit vraie, mais que personne n’explique. On nous demande de baisser le thermostat l’hiver pour économiser de l’énergie. Pour ceux qui chauffent à l'électricité, je peux comprendre. Mais moi, je chauffe au mazout. Si je garde la température de la maison à 21°C et la descend à 17°C la nuit ou quand je quitte, je ne vois pas de quelle façon on économise. Quand il fait froid, la maison se refroidit rapidement et aussitôt que la température baisse de 1°C sous le réglage, la fournaise repart — qu’il fasse 20 ou 16°C n’y change rien. Alors où est l’économie dans tout ça?», demande Thérèse Boileau, de Gatineau.
Jean-François Cliche
Le Soleil
Jean-François Cliche
Comment gâcher un party d’astronautes

Science

Comment gâcher un party d’astronautes

SCIENCE AU QUOTIDIEN / «La NASA doit résoudre plusieurs problèmes avant de pouvoir envoyer des humains sur la planète Mars, dont l’épineuse question : comment protéger les astronautes des radiations solaires et des rayons cosmiques ? Sur Terre, nous sommes protégés des radiations solaires et des rayons cosmiques par le champ magnétique terrestre. Alors pourquoi ne pas induire un champs magnétique autour du vaisseau spatial équivalent au champs magnétique terrestre ? Est-ce parce que la demande en énergie électrique serait trop grande ?», demande Jacques Blouin, de Québec.