Le Droit
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
L’amour inconditionnel

Isabelle Légaré

L’amour inconditionnel

CHRONIQUE / En faisant des boîtes en prévision de son déménagement, Danielle Harnois a retrouvé des cartes d’anniversaire et des bricolages que lui ont fabriqués Mathieu et Gabriel. Ces cadeaux offerts à l’occasion de la fête des Mères étaient souvent agrémentés d’un «Je t’aime» et d’un «Merci de prendre soin de moi».
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Le plus beau voyage de Lydiane St-Onge

Isabelle Légaré

Le plus beau voyage de Lydiane St-Onge

CHRONIQUE / Lydiane St-Onge parcourt la planète. À ce jour, elle a exploré plus de cinquante pays. La globe-trotteuse a vu des endroits insoupçonnés, des lieux magnifiques, des coins reculés... Elle a plongé dans les mers du monde et gravi de hauts sommets. Aujourd’hui, la jeune femme vit sa plus grande aventure. Le voyage d’une vie. Le bonheur d’être maman.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Les yeux bleus de Noah

Isabelle Légaré

Les yeux bleus de Noah

CHRONIQUE / Noémy Leclerc se souvient d’avoir pleuré lorsqu’on lui a annoncé que son garçon présentait un trouble du spectre de l’autisme. Noah avait 2 ans. Jusqu’à ce jour, la maman se nourrissait de paroles rassurantes de gens de son entourage, des parents et amis bien intentionnés.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Un nouveau rein pour deux frères

Isabelle Légaré

Un nouveau rein pour deux frères

CHRONIQUE / Mathyce et Trystan ont des airs de famille et beaucoup plus encore, une force tranquille qui leur a grandement servi au cours de la dernière année. À sept mois d’intervalle, les deux frères ont subi une greffe rénale. Une transplantation avec donneur vivant pour l’aîné et à partir d’un donneur décédé pour le cadet. Portrait en double d’une qualité de vie retrouvée.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
L’abeille parmi les abeilles

Isabelle Légaré

L’abeille parmi les abeilles

CHRONIQUE / «Laisse-les faire, elles vont simplement voler autour de toi. Il fait encore froid à l’extérieur, elles veulent se coller, mais ne vont pas t’attaquer. Elles sortent des ruches pour aller chercher un peu de sucre ici et là et rentrent aussi vite.»
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Laurie-Ann et le commandant Chiasson

Isabelle Légaré

Laurie-Ann et le commandant Chiasson

CHRONIQUE / Ce jeudi, à 19h pile-poil, nous serons 1,8 million de personnes rivées devant le téléviseur pour assister à la grande finale de District 31, la quotidienne qui n’a plus besoin de présentation. Comme plusieurs, Laurie-Ann Mongrain, 16 ans, sera assise sur le bout de son fauteuil, captivée par les derniers rebondissements de cet ultime rendez-vous avec ses personnages préférés, le commandant Daniel Chiasson en tête.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Le rôle d’une vie

Isabelle Légaré

Le rôle d’une vie

CHRONIQUE / Marc-André Dowd venait de nous faire part, avec enthousiasme et conviction, des valeurs d’égalité, de liberté, de respect et de dignité qui l’animent dans ses fonctions lorsque le collègue photographe, discret derrière son appareil, a lu dans mes pensées et m’a devancée d’une fraction de seconde.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Golfeur, guitariste et évêque

Isabelle Légaré

Golfeur, guitariste et évêque

CHRONIQUE / Les bibelots religieux et les souvenirs rapportés de séjours à l’étranger ont déjà trouvé leur place sur les murs fraîchement repeints. Joli. Ce n’est cependant pas les objets de décoration qui attirent d’abord l’attention en entrant dans la grande pièce, mais plutôt un banc de musculation avec poids et haltères, juste à côté d’un vélo stationnaire.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Toujours barbier à 80 ans

Isabelle Légaré

Toujours barbier à 80 ans

CHRONIQUE / Raymond Larivée aurait pu accrocher ses ciseaux et sa tondeuse il y a longtemps déjà, mais à 80 ans et des poussières, le barbier affectionne toujours autant son métier pour commencer à songer à la retraite.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Le but gagnant de «Coach Elliot»

Isabelle Légaré

Le but gagnant de «Coach Elliot»

CHRONIQUE / «Te souviens-tu de la phrase qui était écrite au-dessus de ton lit, dans ton ancienne chambre?» Elliot a une excellente mémoire. «Trouve ton étoile et ne la quitte jamais des yeux», récite l’adolescent de 16 ans en rappelant à sa mère que des guirlandes lumineuses avaient également été accrochées au mur.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
La jungle en folie

Actualités

La jungle en folie

CHRONIQUE / Épargnée jusqu’à ce jour par la COVID-19 et ses variants, j’ai cependant été frappée par un autre type de virus dont je suis toujours atteinte, deux ans plus tard. J’ignore s’il s’agit d’une éclosion, mais les cas confirmés n’ont pas diminué. Apparue au début de la pandémie, la folie des plantes d’intérieur n’est pas près de disparaître. Pour plusieurs, on parle même d’une infection à vie.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Deux poches de patates en moins

Isabelle Légaré

Deux poches de patates en moins

CHRONIQUE / Arriver à se libérer d’un important surplus de poids tout en passant ses journées les deux mains dans les chaudrons, à humer des arômes qui titillent les papilles gustatives et ouvrent l’appétit. Le défi est de taille, c’est le cas de le dire, mais pas insurmontable.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Le moteur de Marion

Isabelle Légaré

Le moteur de Marion

CHRONIQUE / Marion Laidet a fait tatouer cette phrase dans son dos, directement sur la colonne vertébrale: «Il n’existe pas de meilleur exercice pour le coeur que de se pencher pour aider quelqu’un à se relever.»
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Une <em>Résiliente</em> à la santé de Mélia

Isabelle Légaré

Une Résiliente à la santé de Mélia

CHRONIQUE / De façon générale, Mélia, 17 ans, n’aime pas le goût de la bière, mais concède avec amusement que l’odeur de celle-ci n’est pas désagréable. Quant au nom La Résiliente, l’adolescente ne savait pas ce que cela voulait dire avant que sa mère lui explique que c’est la capacité d’une personne à surmonter les épreuves.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Le fils protecteur

Isabelle Légaré

Le fils protecteur

CHRONIQUE / Zachary Chevrette, 12 ans, a repris cette semaine le chemin des classes après un an et demi à la maison. Pendant tout ce temps, le garçon est resté chez lui, à faire l’école en ligne, sans pouvoir recevoir des amis ou leur rendre visite, même en gardant deux mètres de distance et le masque. Ses sorties se sont résumées à s’amuser autour de la demeure avec vue sur la campagne environnante. Comment va-t-il après ce long confinement à devoir se contenter de sa propre compagnie? Très bien. Sa mère est en vie et c’est tout ce qui compte.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
La mauvaise cible

Isabelle Légaré

La mauvaise cible

CHRONIQUE / Sylvie Bureau n’a pas choisi de faire de la politique, encore moins d’être accablée d’injures. Une plainte vient d’être déposée à la police pour intimidation, mais le mal est fait. S’il n’en tenait qu’à elle, la femme déménagerait dans un autre quartier.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Son cœur est en Ukraine

Isabelle Légaré

Son cœur est en Ukraine

CHRONIQUE / Ce qui se passe au loin, en Ukraine, touche de près Anne-Marie Naumiak qui partage son quotidien entre son domicile, à Trois-Rivières, et son travail, à Manawan. Elle est très inquiète pour ses proches qui vivent dans ce pays de nouveau confronté à la guerre.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Dans la tête de Danielle

Isabelle Légaré

Dans la tête de Danielle

CHRONIQUE / Danielle Duval aime s’entourer de couleurs. Sitôt qu’elle met la dernière touche de peinture sur une toile, une nouvelle oeuvre prend forme. C’est comme ça tous les jours. Plus rien ne l’arrête depuis que sa vie n’est plus la même en raison d’une rupture d’anévrisme au cerveau.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Pour adoucir le choc

Isabelle Légaré

Pour adoucir le choc

CHRONIQUE / Marie-Ève Croteau n’attendra pas que tombent ses longs cheveux d’un brun éclatant. Elle va les raser avant. Personne ne l’y oblige. C’est sa décision pour amortir le choc.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Sourds et à l’écoute des clients [VIDÉO]

Isabelle Légaré

Sourds et à l’écoute des clients [VIDÉO]

CHRONIQUE / La cliente ne s’est pas montrée impatiente lorsque le commis de la boucherie, à qui elle venait de demander une coupe de viande particulière, lui a fait signe d’attendre une minute avant de disparaître sans prononcer un mot. Elle aurait pu se dire: «Non, mais qu’est-ce qui lui prend?»
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Le ronronnement de Méo

Isabelle Légaré

Le ronronnement de Méo

CHRONIQUE / Aline l’appelle Méo, comme son défunt chat. Il miaule, cligne des yeux en penchant légèrement la tête de gauche à droite, se couche sur le dos pour se laisser caresser le ventre... Ce Méo ressemble beaucoup à l’ancien, à la différence qu’il faut appuyer sur un bouton pour activer son paisible ronronnement.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Une amoureuse pour Alexandre

Isabelle Légaré

Une amoureuse pour Alexandre

CHRONIQUE / Alexandre Préfontaine n’a jamais vraiment été chanceux en amour, même en provoquant sa chance. Il a déjà eu une blonde. Ça remonte à la fin du primaire. Depuis, c’est compliqué. D’autres auraient abandonné la partie. Pas lui. Le célibataire de 37 ans ne perd pas espoir de gagner le cœur d’une femme qui acceptera de marcher à ses côtés. Au-delà des préjugés.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Un mariage à l’hôpital

Isabelle Légaré

Un mariage à l’hôpital

CHRONIQUE / L’amour est plus fort que tout. Mario Lacroix et Jean-Guy Laveault en sont l’exemple parfait. Une rose multicolore à la boutonnière, ils se sont dit oui pour la vie à l’hôpital, malgré la maladie et le temps qui jouent contre eux.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
L’adorable martre... qui montre les dents

Isabelle Légaré

L’adorable martre... qui montre les dents

CHRONIQUE / Cette semaine, du bout de son museau de météorologue, une marmotte nous a prédit un printemps tardif avant de rentrer sagement dans son terrier pour le reste de l’hiver. Pendant ce temps, une martre d’Amérique fait la pluie et le beau temps dans le parc national de la Mauricie. Elle se croit tout permis. Par notre faute.