Le monde à l’envers

CHRONIQUE / Une de mes amies aime s’informer sur tout ce qui concerne la famille royale. Ce qui se passe entre les murs du palais de Buckingham, les chicanes entre les souverains britanniques, la passion de la reine pour les chiens et les chevaux, et les outfits des princesses Kate et Megan ; tout l’intéresse. Quand c’est tranquille du côté de la monarchie, elle aime bien lire sur ce qui se passe dans la vie de Céline Dion.

Moi, j’avoue aimer regarder des vidéos d’Ellen Degeneres avec ses invités. Je la trouve drôle. Mais ce qui me passionne par-dessus tout, c’est d’écouter des capsules sur la façon d’utiliser des objets de la vie de tous les jours pour mieux en ranger d’autres.

Par exemple, c’est dans ce genre de vidéo que j’ai appris à récupérer les rouleaux de papier de toilette. Certains servent à garder mes papiers d’emballage de Noël comme neufs. Collés ensemble comme pour créer les alvéoles d’une ruche, une douzaine me permettent de retrouver tous nos fils de cellulaire d’un seul coup d’œil. Grâce à un support à revues, j’ai arrêté de me battre avec mes rouleaux de papier d’aluminium et de papier scellant et, à l’aide des élastiques en caoutchouc qui permettent à mes asperges de rester groupées, mes chandails mous tiennent désormais en place sur mes cintres en bois.

Pinterest et 5 minutes Craft, sur Facebook, regorgent de trucs et astuces pour donner une deuxième, voire une troisième vie à un pot Mason, un cintre, un pôle à rideau, un crochet, un mousqueton ou au plus laid des paniers de plastique. Pendant que plusieurs écoutent des séries, moi, je peux passer des heures les yeux rivés à mon écran à apprendre comment ranger mon Windex en économisant de l’espace sous mon évier, et ce, avec une simple tringle à ressorts. On appelle ça voir les choses d’un autre œil.

Voilà pourquoi j’ai eu un sourire en coin quand, récemment, ma fille m’a fait remarquer que depuis toujours, nous n’utilisions pas notre beurrier comme il se doit ! Nous, on met le beurre dans la partie profonde qui, normalement, sert de couvercle. On a toujours utilisé le beurrier de cette façon chez mes parents, alors comme on apprend par mimétisme...

Mais quand on y pense deux minutes : qu’est-ce que ça change, hein ?

Le beurre n’est pas moins bon et il ne beurre pas moins ! On a juste l’air bizarre quand on reçoit. C’est tout.

Certains utilisent des épingles à linge pour sceller leur sac de chips. D’autres des sacs de lait comme boîtes à lunch. Faut nous reconnaître un côté astucieux !

La vie étant bien faite, qui se ressemble s’assemble.

Prenez mon amie qui se passionne pour Sa Majesté et ses sujets. Dans son entrée se trouvent un grand miroir et un joli tableau imprimé. Je la soupçonne de ne pas y avoir porté attention, mais l’image du tableau, placée à l’horizontale, représente en fait une rangée de bouleaux.

Pas grave.

Comme elle avait besoin d’un cadre fait en hauteur dont les couleurs s’agençaient avec son décor, elle l’a mis... à la verticale. Merci. Bonsoir.

Parlez-moi d’un esprit futé capable de penser en dehors de la boîte et qui ose aller à l’encontre des conventions.

Le but recherché n’était-il pas d’ajouter une touche de couleur à l’entrée ? La cible est atteinte. L’art abstrait étant à la mode, tout le monde n’y voit que du feu.

Entre ça et une couverture arborant une tête de loup en guise de rideau, je préfère, de loin, une rangée d’arbres poussant vers la gauche.

Les gens qui s’aventurent à sortir du cadre, j’adore ça.