Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Sylvain St-Laurent
Le Droit
Sylvain St-Laurent
Braden Holtby a quitté les Capitals de Washington pour revenir au Canada et porter les couleurs des Canucks la saison prochaine.
Braden Holtby a quitté les Capitals de Washington pour revenir au Canada et porter les couleurs des Canucks la saison prochaine.

Grande valse des gardiens

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE — ESPACE LNH / Les gardiens sont presque toujours les joueurs les plus importants, sur la patinoire. Ce sera encore plus vrai, dans le contexte d’une saison écourtée, dans la Ligue nationale.

Ceux qui seront capables de voler quatre ou cinq matches pourraient traîner une équipe moyenne jusqu’aux séries éliminatoires. En séries, on le sait, tout est possible.

Ceux qui auront du mal à se mettre en marche, après une longue saison morte, pourraient en revanche entraîner de bonnes équipes vers le fond du classement.

Pour rendre l’histoire encore plus intéressante, un nombre assez élevé de gardiens d’expérience ont changé d’adresse durant l’automne.

On pourrait facilement se perdre, tant le carrousel a tourné.

Alors que les camps d’entraînement se mettent en branle, dans plusieurs villes, on prend des nouvelles de ceux qui auront le plus d’impact devant leurs nouveaux filets.

***

Braden Holtby à Vancouver

Rude entrée en matière ! Fier Canadien, membre de l’équipe qui a remporté le dernier tournoi de la Coupe du monde, Braden Holtby était fier de rentrer au pays. Il a demandé à l’artiste suédois David Gunnarsson de lui préparer un masque célébrant les traditions autochtones de la côte ouest.

C’était un faux pas. S’il ne connaissait pas encore la définition du terme « appropriation culturelle », il a eu droit à un cours intensif.

Holtby n’aura pas vraiment le temps de s’apitoyer sur son sort.

Avec leurs jeunes joueurs de talent, les Canucks ont causé une belle surprise, dans les séries éliminatoires de la coupe Stanley. Le gardien Thatcher Demko fait partie de la mouvance, mais il n’a pas fini de faire ses preuves.

S’il a besoin de soutien, il pourra se compter chanceux de trouver un champion de la coupe Stanley dans son coin.

***

Matt Murray

Matt Murray à Ottawa

Dans la nouvelle Division canadienne, les Canucks ont une chance de s’en sortir. Les Sénateurs ? Pas vraiment.

Murray aura quand même beaucoup de la pression sur les épaules. Il a paraphé un contrat de 25 millions $ US avec un club qui n’a pas l’habitude de gaspiller son argent.

On répète souvent qu’il vient de connaître une saison difficile, à Pittsburgh. Sera-t-il capable de se relever, sans avoir Sidney Crosby et Evgeni Malkin dans son coin ?

***

Jacob Markstrom

Jacob Markstrom à Calgary

Les Flames occupaient le huitième rang dans l’Association Ouest, lorsque la saison régulière 2019-2020 a été interrompue. Un petit miracle, quand on regarde les statistiques de leurs deux gardiens.

David Rittich a fait du mieux qu’il peut, mais il n’a jamais vraiment porté l’étiquette du gardien de buts numéro un.

Markstrom, son nouveau partenaire, a été constant à défaut d’être spectaculaire, durant ses années à Vancouver.

Il aura sans doute besoin d’en faire un peu plus, dans la rivalité albertaine où il sera constamment confronté au joueur le plus dynamique sur la planète.

« En plus, en affrontant les mêmes clubs deux ou trois fois d’affilée, on va avoir l’impression de se trouver dans les séries éliminatoires. Ce sera plus intense. J’ai hâte », a-t-il déclaré, récemment, dans une visioconférence avec les médias.

Il sera intéressant de voir à quel point son discours aura évolué, d’ici la mi-avril.

***

Devan Dubnyk

Devan Dubnyk à San Jose

La fin d’une époque ou un simple accident de parcours ?

Pendant des années, les Sharks ont été un modèle de constance. Entre 2004 et 2019, ils ont raté les séries éliminatoires une seule fois.

L’an dernier, ils ont trébuché. Pour se relever, ils feront confiance à deux gardiens qui ont aussi connu une saison difficile.

Dubnyk a participé aux Matches des étoiles de 2016, 2017 et 2019. Il est désormais âgé de 34 ans. Lui reste-t-il quelques tours de magie en réserve ?

Dubnyk ne voulait pas quitter le Minnesota. Il a la chance de se joindre à une formation qui regroupe toujours quelques patineurs de qualité.

***

Corey Crawford

Corey Crawford au New Jersey

Il faudra un certain temps pour s’y habituer. Crawford a 35 ans. Il a passé les 17 dernières années dans l’organisation des Blackhawks de Chicago. Après Jonathan Toews, Patrick Kane et Duncan Keith, il est probablement le joueur le plus fréquemment associé à leur plus récente séquence glorieuse.

Les Devils sont jeunes. Ils voudront sans doute officiellement passer le flambeau à Mackenzie Blackwood. Le jeune pourra compter sur le soutien d’un champion de la coupe Stanley.