François Legault semble avoir trouvé un milliard de dollars pendant son point de presse de mardi.

Mes clins d'œil de la semaine

Le milliard de Legault

François Legault aura-t-il une marge de manœuvre budgétaire pour faire des promesses pendant la campagne électorale? Le chef de la CAQ semble avoir trouvé un milliard de dollars pendant son point de presse de mardi. Après avoir promis de renégocier l’entente du gouvernement avec les médecins spécialistes qu’il juge trop généreuse, il a déclaré que si le gouvernement va de l’avant, «ça veut dire que nous, qui allons renégocier, on vient d’avoir une marge de manœuvre de 1 milliard $ par année». Hum… M. Legault devra peut-être embaucher Gaétan Barrette pour mener des négociations aussi dures.

***

Yves Francoeur.

Poursuite en vue

Le président de la Fraternité des policiers de Montréal, Yves Francoeur, ne perd rien pour attendre si on se fie aux propos de Jean-Marc Fournier à Tout le monde en parle. Prié d’indiquer s’il poursuivra Francoeur, qui l’a accusé sans preuve d’avoir trempé dans une affaire de trafic d’influence, Fournier a rappelé qu’il n’est pas approprié de répondre à cette question comme ministre du gouvernement. Mais il «arrivera un moment  où je ne serai plus membre du gouvernement, et je verrai les actions que j’aurai à prendre». C’est assez clair, non? 

***

Marc Garneau.

Le train s’en vient!

Dixit le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, les études sur le projet de train à grande fréquence de VIA Rail seront suffisamment étoffées d’ici un an pour permettre au gouvernement fédéral de prendre une décision sur ce projet. Ça tombe bien! Parce que dans un an, nous serons à six mois des élections fédérales, ce qui a généralement pour effet d’accélérer les décisions… Le projet de VIA Rail comprendrait la construction de corridors ferroviaires indépendants de ceux du CN où les trains de marchandises ont la priorité et nuisent au transport des voyageurs. 

***

Régis Labeaume.

«2,9 milliards $, pas plus!»

C’est ce qu’a dit Régis Labeaume, en parlant des coûts du grandiose projet de tramway annoncé aux côtés de Philippe Couillard. Je veux bien partager l’optimisme du maire, mais si j’étais à sa place et à celle de Philippe Couillard, je demanderais la garantie que le gouvernement fédéral assumera sa part des dépassements de coûts si dépassements il y a. Parce que si vous avez un peu de mémoire, vous allez vous souvenir qu’il est arrivé au gouvernement fédéral d’assumer uniquement son pourcentage des coûts prévus au départ, et de laisser les dépassements aux autres paliers de gouvernement. 

***

Carey Price, du Canadien de Montréal.

Quand le tricolore va mal…

Douze blanchissages en ligne pour le Canadien de Montréal… Vous allez dire que je suis superstitieux, mais quand le Tricolore ne fait pas les séries éliminatoires, les Québécois sont maussades et cherchent le trouble ailleurs. Vous souvenez vous du Printemps érable? Je suis convaincu que si les étudiants avaient été occupés à surveiller les exploits de la Sainte-Flanelle dans les bars de la métropole, ils auraient été moins nombreux à manifester dans les rues de Montréal. Heureusement que Gabriel Nadeau-Dubois est maintenant député à l’Assemblée nationale.

***

Le président brésilien Michel Temer prononce un discours lors du Forum international de l’eau.

Effrayant!

La terre pourrait manquer d’eau a-t-on appris cette semaine au Forum international de l’eau au Brésil. Même ce grand pays, qui dispose de 18% de l’eau potable de la planète, est touché dans le nord-est par la plus longue sécheresse de son histoire. Ailleurs dans le monde, des grandes villes comme celle du Cap en Afrique du Sud sont menacées par la sécheresse. L’été dernier, la ville de Rome a dû priver ses habitants d’eau courante pendant 8 heures par jour. Les experts prévoient que les changements climatiques responsables de cette situation vont provoquer des mouvements migratoires encore plus importants au cours des prochaines décennies.