Jean Larivière
Expert-conseil Chasse et pêche — Collaboration spéciale
Jean Larivière
La plus populaire des nouveautés de la saison 2020 est la possibilité de récolter deux cerfs par chasseur.
La plus populaire des nouveautés de la saison 2020 est la possibilité de récolter deux cerfs par chasseur.

Des nouveautés avantageuses pour la chasse au cerf

CHRONIQUE / Les nouvelles modalités de chasse au cerf, annoncées par le ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs, ont été accueillies avec enthousiasme par de nombreux chasseurs sportifs.

La plus populaire des nouveautés de la saison 2020 est sans contredit la possibilité de récolter deux cerfs par chasseur. Cela est maintenant possible à l’intérieur de deux zones de chasse différentes, ou dans une sous-zone, à l’exception des zones 5 Ouest, 8 Est et 8 Sud.

À titre d’exemple, la zone de chasse 10-Outaouais regroupe deux parties, soit Est et Ouest. Il est donc possible pour un chasseur de se procurer un permis (59,47 $) pour l’une, ainsi qu’un permis supplémentaire (33,75 $) pour l’autre.

Pour ceux qui planifient se procurer les deux permis en même temps, il est important de savoir qu’ils sont valides uniquement dans la zone ou le secteur choisi, comme c’est le cas pour l’orignal depuis plusieurs années. Cela permet aux biologistes de mieux évaluer la pression de chasse en prévision des futures modalités de récolte. Une fois les permis achetés, il est impossible de demander un transfert de zone ou de se procurer un permis supplémentaire afin de chasser dans une autre zone. Selon le directeur général de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs, Alain Cossette, cela aura pour effet de brimer les chasseurs sportifs. Il est donc important que le ministère rectifie cette situation dans les plus brefs délais.

Autre nouveauté : le partage familial du permis de cerf sans bois a également été bien accueilli parmi les gagnants de cette loterie annuelle. Selon les nouvelles règles du ministère, le partage du permis est étendu à toute la famille immédiate, qu’il s’agissent des grands-parents, parents, frères, sœurs, conjoint, enfants, petits-enfants, et même les enfants et les petits-enfants de son conjoint.

Le titulaire du permis de cerf sans bois qui le partage avec un membre de sa famille doit s’assurer que ce dernier est titulaire d’un permis régulier ou supplémentaire qui correspond à la même zone ou la partie de zone.

Lorsqu’un chasseur abat un cerf sans bois en vertu du permis d’un membre de sa famille immédiate, il doit apposer sur l’animal son propre coupon de transport et perforer le permis de cerf sans bois en vertu duquel il a chassé.

Autre nouveauté avantageuse : il est dorénavant possible pour les chasseurs d’enregistrer leur gros gibier en ligne. Pour les chasseurs qui n’ont pas accès à Internet, l’enregistrement en personne chez un délégataire du ministère est toujours possible.

Je profite de l’occasion pour vous souhaiter bonne chasse cet automne ! N’hésitez pas à demander l’aide d’un conducteur de chien de sang de votre région (www.accsq.com/trouvez-un-conducteur) si vous êtes dans l’impossibilité de retrouver votre gibier.