Joël Martel
Le Quotidien
Joël Martel

Coup de coeur pour un non-jeu

CHRONIQUE / Cette semaine, je vous parle d’un titre très récent qui risque fort bien d’être mon coup de coeur vidéoludique de l’année. Rien de moins! Mais attention, ce n’est pas vraiment un jeu...

There is No Game: Wrong Dimension Éditeur et développeur: Draw Me A Pixel

There is No Game: Wrong Dimension est un titre qui a été développé et édité par Draw Me A Pixel, un tout petit studio indépendant fondé en 2017 par Pascal Cammisotto (KaMiZoTo pour les intimes), l’esprit génial qui se cache aussi derrière ce jeu unique en son genre.

Disons-le, c’est un sacré défi de rendre justice à toute l’ingéniosité qu’on peut retrouver dans There Is No Game.

Tout d’abord, comme l’indique le titre, c’est tout à fait vrai que l’idée principale de ce jeu, c’est justement le fait qu’il n’y ait pas de jeu. En d’autres mots, dès que votre aventure débute, tout ce qu’on a à vous proposer, c’est le titre du jeu et le traditionnel menu de départ, lequel vous propose de débuter une nouvelle partie, de gérer vos paramètres et de quitter le jeu. D’ailleurs, vous avez une bonne idée de ce qui vous attend dans les heures à venir dès votre tout premier clic sur le menu, car celui-ci contient un piège. Mais ne vous emballez pas tout de suite! Je vous le rappelle, il n’y pas de jeu.

Une fois que vous êtes enfin parvenu à déjouer le menu de départ, un narrateur, qui se trouve à être le programme, commence à s’adresser à vous en vous expliquant que la meilleure chose que vous puissiez faire est de quitter ce jeu, car de toute façon, il n’y a pas de jeu.

Ironiquement, c’est là que commencera le « jeu ». En fait, votre mission consiste à convaincre le narrateur de vous dévoiler ce fameux jeu qu’il vous cache et dont il s’entête à nier l’existence.

There is No Game se joue donc comme un bon vieux point and click, mais je tiens absolument à préciser auprès de ceux et celles qui ne raffolent pas du genre que la proposition de Draw Me A Pixel sort totalement des sentiers battus. Ainsi, oubliez la traditionnelle mécanique qui consiste à combiner des actions avec les divers éléments qu’on vous présente. Dans There is No Game, il faut toujours voir au-delà des apparences.

À titre d’exemple, lorsque vous devez trouver un objet s’apparentant à une épée, il vous faut trouver un outil qui vous permet de dévisser la barre d’énergie de votre personnage afin de vous servir de celle-ci en guise d’arme. Notons aussi cette énigme complètement folle où vous devez couper le signal d’un téléviseur afin d’aller y recueillir la « neige » qui apparaît à l’écran... afin de remplir un cornet de crème glacée!

Outre les nombreuses énigmes à résoudre, qui vous apporteront toujours une bonne dose de satisfaction, là où There is No Game frappe doublement dans le mille, c’est dans ses divers clins d’oeil à la culture vidéoludique. Alors que le deuxième chapitre est un hommage aux classiques du point and click de LucasArts dans lequel Sherlock Holmes enquête sur un étrange cas de possession, le troisième chapitre est une célébration très rafraîchissante de l’incontournable titre de la Super Nes The Legend of Zelda : A Link to the Past.

Mais n’allez surtout pas croire qu’on ne s’adresse ici qu’aux vieux nostalgiques, car dès le quatrième chapitre, on vous propulse directement dans le présent, avec une version réactualisée du même titre de Super Nes, sauf que cette fois-ci, adapté en un épouvantable free-to-play.

There is No Game tire ses origines de l’édition 2015 du Newgrounds Construct Jam. Sa toute première version avait grandement enthousiasmé les joueurs. Celle-ci est d’ailleurs disponible gratuitement sur Steam depuis mars dernier et il s’agit d’une carte de visite très efficace afin de vous donner un bon aperçu de l’expérience qui vous attendra dans sa déclinaison ultime : There is No Game : Wrong Dimension.

Photos tirées d’internet

There is No Game : Wrong Dimension est uniquement disponible sur PC et MacOs. Le titre a fait son apparition le 6 août. La version originale, qui est d’une durée d’une vingtaine de minutes, est disponible gratuitement, tandis que Wrong Dimension est offert pour une quinzaine de dollars.