Autrement dit

La nouveauté

L’hôtel de guerre

À Sarajevo, en Bosnie-Herzégovine, beaucoup de touristes veulent revivre la guerre. La demande est si forte qu’un certain Arijan Kurbasic a créé le War Hostel Sarajevo. Un hôtel d’un genre nouveau, qui replonge le client dans l’enfer de la ville assiégée (1992-1995). Durant le séjour, le proprio Kurbasic se fait appeler Zero Zone. Une marque de respect minimale pour celui qui assure votre inconfort. Les chambres n’ont pas de lits. Pas d’oreillers. Pas de draps. Toute la nuit, des haut-parleurs crachotent des bruits de bombes et d’armes automatiques. Si ça ne suffit pas, vous pouvez loger dans un infâme réduit sans fenêtre baptisé «le cachot». À intervalles réguliers, l’endroit s’emplit de fumée! Même le proprio estime qu’il faut être «fou pour vouloir dormir là-dedans». Seule concession à la modernité, toutes les chambres sont reliées au réseau WiFi. Apparemment, la clientèle était prête à endurer le bruit, le froid, l’inconfort et les privations, mais pas l’absence de lien Internet! Ils sont fous ces touristes! 

Sources : warhostel.com et The New York Times

***

La comparaison

59,6 milliards $ : ventes au détail le 23 novembre 2018, jour du «vendredi fou», aux États-Unis

53,2 milliards $ : produit intérieur brut de la Bulgarie, en 2017.

Source : Business Insider

 ***

Le prix

200 000 $

Coût annuel de l’entretien de la dépouille embaumée de Vladimir Oulianov, alias Lénine, dans son mausolée de la place Rouge, à Moscou. Périodiquement, des voix s’élèvent pour réclamer que le corps du «père» de la révolution bolchevique soit transféré dans un cimetière. Toujours en vain.

Source : Newsweek

***

Question-éclair

Afin de sensibiliser la population à la souffrance des animaux, l’association végan Peta a proposé (à la blague) de renommer plusieurs noms de rues à travers la France. Jumelez le nom de la rue «carnivore» avec la proposition végan. Un jeu d’enfant.

a) La rue du Jambon (Lille)

b) La rue de la Saucisse (Calvados)

c) La rue des Fromages (Caen)


1) La rue de la Soycisse

2) La rue aux Faux-Mages

3) La rue des Gens-Bons

+

+

Réponses : a et 3, b et 1, c et 2.

Source : Sud Ouest

***

Vrai ou Faux?

L’État cubain tire autant de revenus du «prêt» de milliers de médecins et d’infirmiers à 67 pays, que du tourisme.

+

+

Réponse : Faux. En 2017, les médecins et les infirmiers ont rapporté 11 milliards $, contre trois pour le tourisme. 

Source : Le Monde

***

La comparaison

Pourcentage des citoyens qui estiment que tous les membres des forces armées de leur pays devraient être considérés comme des «héros»:

Aux États-Unis : 50 %

En Grande-Bretagne : 32 %

En Allemagne : 17 %

Source : YouGov.com, cité par Harper’s

***

La durée

101 jours

Durée de la nuit polaire sur le village de Grise Fiord, situé à plus de 1100 kilomètres au nord du cercle polaire arctique, dans le Nunavut. Les 130 habitants du village ont vu le soleil pour la dernière fois de l’année le 31 octobre. Il ne réapparaîtra que le 10 février 2019. Grise Fiord est peuplé de familles inuites que le gouvernement fédéral a «transférées» du nord du Québec, en 1953, pour occuper le territoire.

Source : grisefiord.ca

***

Le pourcentage

67%

Proportion des véhicules vendus en 2017 aux États-Unis qui sont des véhicules utilitaires (VUS) ou des pick-up.

Source : The New York Times

***

Le chiffre

1200

En Asie, c’est le nombre approximatif de centrales thermiques au charbon qui sont en construction ou qui se trouvent à une étape de planification avancée.

Source : Urgewald.org

***

La comparaison 

Augmentation de la population dans les grandes agglomérations urbaines du Canada (2006-2016)

  • Dans les banlieues où l’automobile est absolument indispensable : 2,4 millions
  • Dans les banlieues bien desservies par les transports en commun: 215 000
  • Dans les centres-villes : 275 000

Source : Still Suburban, Growth in Canadian Suburbs (2006-2016), cité par Les Éclaireurs de Radio-Canada

 ***

La récompense

35 000 $

Somme que le gouvernement japonais envisage de verser aux citoyens «actifs» qui acceptent de quitter la grande région de Tokyo pour s’établir ailleurs dans le pays. L’agglomération urbaine compte désormais 38 millions d’habitants. Un Japonais sur trois. Et les autorités ne savent plus trop comment revitaliser les régions.

Source : Courrier international