Tout au long du parcours de la Véloroute de la Chaudière, on peut profiter de services comme des aires de repos bien positionnés.

Au pays des mollets noirs

CHRONIQUE / Les Beaucerons savent faire les choses. Leur fierté s’exprime dans leur esprit entrepreneurial et aussi dans les soins qu’ils mettent à entretenir leur environnement. Elle est évidente dans les soins apportés à leur piste cyclable la Véloroute de la Chaudière.

Comme son nom le dit, elle suit la rivière beauceronne sur une bonne partie du parcours. Elle offre une balade pour débutant et intermédiaire, mais peut aussi permettre aux amateurs de vitesse de mouliner du mollet noir (oups, jarret noir!) avec insistance.

Cette voie cyclable sur asphalte bien entretenue va de Saint-Lambert-de-Lauzon à Saint-Georges-de-Beauce. Toujours en offrant des panoramas impressionnants.  

Plusieurs millions ont été investis dans le passé pour réaliser ce tronçon de la Route verte.

Là où le Cycliste du dimanche n’a pas de félicitation à faire c’est concernant la partie qui va Vallée-Jonction à Saint-Joseph-de-Beauce. Sur de trop longs kilomètres, on doit s’aventurer sur la passante route 173. Rien de bien agréable pour ceux qui souhaitent justement rester loin du trafic. C’est encore plus vrai quand un groupe de motocyclistes venant en sens inverse décide de dépasser à tour de rôle une voiture n’avançant pas assez vite à leur goût. 

Le pire dans tout cela, c’est qu'en roulant sur l’accotement asphalté (quand même assez large) de la 173, on peut voir l’emprise de ce qui devrait recevoir la piste cyclable, dans le champ à quelques dizaines de mètres de la route. Cette fondation surélevée et linaire d’une ancienne voie ferrée a tous les atouts pour accueillir les cyclistes. Son revêtement semble davantage attirer les quads.

Quand on pose la question et on fouille un peu, on comprend que l’aménagement d’une piste cyclable distincte est dans les cartons. Bien hâte d’y user du caoutchouc quand le tronçon sera complété. Un autre troçon entre Beauceville et Saint-Georges-de-Beauce est à faire. On vise l’été 2021, me dit-on. 

Un projet de relier cette piste cyclable à sa voisine, la Cycloroute de Bellechasse, existe. Ainsi jumelées, elles deviendraient une destination cycliste incontournable au Québec. On se croise les doigts! 

Tout au long du parcours de la Véloroute de la Chaudière, on peut profiter d’une série de services (sanitaire, sécurité, information, etc.) et d’aires de repos. Les stationnements sont bien distancés afin de pouvoir choisir la longueur de sa randonnée. 

Comme la piste cyclable va d’une ville à l’autre, il est facile de trouver le moyen de se restaurer. Par exemple, en se stationnant à Sainte-Marie-de-Beauce, des restaurants et des épiceries sont à proximité quand vient l’heure des repas. Si on veut vivre une expérience de supermarché un peu éclatée, il faut entrer dans la succursale de Les Pères Nature, une épicerie tout en couleurs qui sait faire découvrir de nouvelles saveurs à la clientèle.

Il est possible d’aller visiter le parc nature du Domaine Taschereau, le plus inondable au Québec! Situé au coeur de la ville de Sainte-Marie, il est le site idéal pour la marche en famille et l’observation de plus de 150 espèces d’oiseaux.

À Vallée-Jonction, la piste cyclable passe tout près du Musée ferroviaire de Beauce et d’une ancienne locomotive à vapeur.

 

Le lien: veloroutedelachaudiere.com


Mon truc du dimanche : Quand vient le temps d’initier le petit dernier aux joies du vélo, on ne souhaite pas qu’il se blesse évidemment. Le gazon, trop difficile à pédaler. L’asphalte, trop dangereux pour les genoux en cas de chute. Ma recommandation : le sable d’un terrain de baseball. Juste assez dur pour ne pas nuire aux efforts de l’enfant et juste assez mou pour permettre de prendre l’équilibre!


Du lundi au dimanche: Jean-Pierre Huot est le créateur du site web Réseau ADNduVélo. Le concept a été créé en avril 2014. Le site www.adnduvelo.com a ensuite été conçu et mis en ligne en juin 2014 avec la page Facebook. ADNduVélo est un réseau non commercial, sans publicité et philanthropique ayant comme mission de faire la promotion du vélo récréatif et caritatif au Québec. C’est gratuit! Bravo M. Huot.


Vos suggestions et commentaires à cplante@latribune.qc.ca.

Twitter : @cplante2

Facebook : facebook.com/claude.plante2