Le pavillon Alexandre-Taché de l’Université du Québec en Outaouais est situé le boulevard qui porte aussi son nom, dans le secteur Hull de Gatineau.

Alexandre Taché, avant le boulevard et le pavillon

CHRONIQUE / Le boulevard Alexandre-Taché, situé dans le secteur Hull à Gatineau, tire son origine du député de l’Union nationale de Hull entre 1936 et 1955.

Dans un hommage qui lui a été rendu en 1997 lors de l’inauguration du pavillon Alexandre-Taché de l’Université du Québec en Outaouais, situé sur le boulevard qui porte aussi son nom, dans le secteur Hull de Gatineau, on a rappelé l’importance de son implication pour la reconstruction d’établissements et d’institutions régionales, comme les écoles, la prison de Hull, l’Hôpital du Sacré-Cœur ou encore l’Orphelinat Sainte-Thérèse. Il a aidé à l’essor touristique de la région par l’amélioration du réseau routier, aidé des troupes théâtrales et littéraires de Hull et de nombreux artistes locaux, dont certains sont devenus célèbres comme le peintre Jean Dallaire, le comédien Guy Provost et le pianiste Léon Bernier. Il a aussi contribué aux œuvres éducatives et charitables, de même qu’aux associations sportives et culturelles de la ville.

Né à Saint-Hyacinthe le 17 août 1899, Louis-Joseph Alexandre-Hyacinthe Taché était le neuvième des douze enfants de Joseph de la Broquerie Taché et de Marie-Louise Langevin. Notaire de profession, son père se signala davantage dans le monde du journalisme comme directeur-propriétaire du Courrier de Saint-Hyacinthe de 1902 à 1914. Puis, à Ottawa, il fut imprimeur du Roi, de 1914 à 1920, et conservateur de la Bibliothèque du Parlement, de 1920 à 1932. Comme plusieurs membres de sa famille avant lui, il avait milité dans les rangs du parti conservateur et s’est présenté en vain dans deux élections fédérales à Saint-Hyacinthe, au début du siècle.

Alexandre Taché fait ses études classiques au Séminaire de Saint-Hyacinthe (1913-1914) et à l’Université d’Ottawa (1914-1920), où il décroche un baccalauréat et une licence en philosophie. En 1946, l’Université d’Ottawa lui a d’ailleurs décerné un doctorat en droit honoris causa.

Licencié en droit avec distinction de l’Université de Montréal en mai 1923, Alexandre Taché est admis au Barreau du Québec en juillet de l’année suivante. Il exerce sa profession d’avocat à Hull de 1923 à 1954, puis s’associe à son fils Pierre, nouvel avocat, jusqu’à sa nomination comme juge en 1955. En 1939, il est nommé conseiller du Roi et élu bâtonnier du Barreau de Hull, jusqu’en 1941.

Alexandre Taché vers 1930.

Parallèlement au droit, il s’implique au sein de l’Association conservatrice de Hull, dont il sera trésorier et président.

En 1936, il se joint au nouveau parti provincial de l’Union Nationale fondé par Maurice Duplessis, et devient député de Hull à Québec et président du Comité des comptes publics. Défait aux élections du 25 octobre 1939, il est réélu à Québec aux élections de 1944, 1948 et 1952. Le 7 février 1945, il devient président de l’Assemblée législative. Lorsqu’il quitte en 1955, il est l’Orateur de la Chambre à Québec ayant les plus longs états de services depuis la Confédération.

En décembre 1955, il donne sa démission comme député pour devenir juge de la Cour du Magistrat à Hull, puis, trois années plus tard, juge de la Cour supérieure pour les comtés de Hull, Labelle et Pontiac.

Alexandre Taché a épousé Berthe Laflamme, à Hull, le 26 octobre 1925. Il est décédé le 9 mars 1961 et inhumé dans le cimetière Notre-Dame de Hull.

SOURCE : Biographie remise en 1997 lors de la cérémonie consacrant l’appellation du pavillon Alexandre-Taché.