Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Señor Lingot: Sur les traces d'un narcotrafiquant slovaque.... de Sainte-Foy [PHOTOS + VIDÉO]

Isabelle Mathieu
Isabelle Mathieu
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
«Si je te demande ton personnage de bandit préféré dans la région de Québec, tu me répondrais quoi?» «Yvan Cech en fut un solide.»

La réponse par message-texte est rapide et catégorique. Pour ceux qui ont combattu le crime organisé pendant des années, comme mon interlocuteur Roger Ferland, enquêteur jeune retraité du SPVQ, le nom d’Yvan Cech, notre Señor Lingot, résonne encore.

Yvan Cech
Yvan Cech

Pour moi, pas du tout. Mais je suis curieuse.

Sur les traces d’un narcotrafiquant slovaque… de Sainte-Foy

C’est ainsi que s’amorce la quête d’information pour connaître ce narcotrafiquant au vernis d’homme d’affaires, qui, un pied à Sainte-Foy, l’autre en République dominicaine, a importé des centaines de kilos de cocaïne cachés dans des lingots d’aluminium.

La police a retrouvé dans un entrepôt de Beauport des lingots d’aluminium qui ont servi à importer 318 kilos de cocaïne en 2004.

Pourquoi en faire un balado?

Parce que ce personnage criminel narcissique, manipulateur, parfois comique, a quelque chose d’irrésistible.

Parce que derrière le narcotrafiquant, on voit tout un monde apparaître. Un monde de stratagèmes, de codes, un monde où règnent l’appât du gain, les goûts de luxe et souvent la violence.

Pourquoi en faire un balado? Parce que l’enquête Bromure qui a mené au coffrage d’Yvan Cech et à l’une des plus grosses saisies de cocaïne au Québec est un vrai roman policier, plein d’intrigues, de risques et de coups de chance.

Et parce que c’est une bonne occasion de décrire le travail de l’ombre de centaines de policiers qui font la guerre à la drogue, un combat incessant, une roue qui tourne sans fin.

Une partie des 375 paquets de cocaïne saisis dans le véhicule de John Beauchesne le 25 août 2005. Les paquets étaient marqués du petit diable, logo des producteurs colombiens.
Le 18 mars 2005, les policiers ont fait une entrée subreptice chez Attilio Martinez. Ils ont photographié des liasses de billets; 152 000$ en argent américain et 22 800$ en argent canadien

Merci à tous les intervenants qui ont accepté de me confier leurs souvenirs, dans un contexte d’entrevue compliqué par les contraintes sanitaires de la pandémie.

Toute ma gratitude à la réalisatrice du balado, Marlène Bordeleau de CKIA FM, à la talentueuse illustratrice Hélène Bernier Hbé qui a capturé l’esprit du Señor Lingot, et à toute l’équipe de la Ligue d’improvisation musicale de Québec qui nous a concocté une magnifique trame sonore.

___

Señor Lingot

  • Recherche, rédaction et narration : Isabelle Mathieu
  • Montage et réalisation : Marlène Bordeleau, CKIA
  • Illustration : Hélène Bernier
  • Interprétation des extraits de la déclaration d’Yvan Cech à la police : Vasko Peev
  • Musique originale : Martien Bélanger, Andrée Bilodeau, Frédérick Desroches et Mélissa Labbé de la Ligue d'improvisation musicale de Québec
  • Enregistrement et mixage : Yves Drolet au Studio Sismique