Paul-Robert Raymond
Le Soleil
Paul-Robert Raymond
En 2019, il s’est vendu au Québec 23 759 camions Ford F-150. Cependant, ce volume de vente est demeuré stable par rapport à l’année précédente, enregistrant une légère progression de 1,2 %.
En 2019, il s’est vendu au Québec 23 759 camions Ford F-150. Cependant, ce volume de vente est demeuré stable par rapport à l’année précédente, enregistrant une légère progression de 1,2 %.

Le F-150, la Civic et le RAV4 au sommet du «top» 50 des ventes au Québec

CHRONIQUE / «Protégez-Vous» vient de publier une compilation des 50 véhicules les plus vendus au Québec. Presque sans surprise, le camion Ford F-150 est au sommet, suivi par la compacte Honda Civic et le VUS Toyota RAV4.

En 2019, il s’est vendu au Québec 23 759 camions Ford F-150. Cependant, ce volume de vente est demeuré stable par rapport à l’année précédente, enregistrant une légère progression de 1,2 %. Par contre, ses concurrents directs, les camions Ram 1500-2500-3500, ont connu une hausse de popularité de 30,5 %, avec presque 14 000 unités vendues. Les Ram se trouvent au quatrième rang du top 50, alors qu’ils étaient au neuvième l’année précédente.

Dans les 10 véhicules se trouvant dans le haut de la liste, on retrouve six modèles appartenant aux catégories des VUS et des camions. Pour ceux-ci, leurs ventes en chiffres absolus sont en progression, alors que dans le cas des voitures se trouvant dans le top 10, leur variation annuelle est négative.

Cela confirme la tendance lourde à laquelle les VUS et les camions ont la cote auprès des acheteurs. Près de la moitié des véhicules vendus au Québec (47 % en première place) étaient des VUS et 15,3 % (en troisième place), des camions. Ce qui représente plus de 62 % des ventes de véhicules neufs.

Protégez-Vous dénombre 208 000 VUS vendus en 2019 au Québec. «Un record absolu.»

Maintenant, les voitures compactes demeurent au deuxième rang, en totalisant 19,8 % des ventes. Mais leur empreinte sur le marché est en baisse avec un déclin de 14 % de leurs ventes.

Dans les véhicules électrifiés, seulement deux modèles figurent dans ce top 50, soit la Toyota Prius (4549 unités vendues, progression de 109,1 % en 27e place) et la Chevrolet Bolt EV (2829 unités vendues, progression de 93 % en 40e place).

Cela peut assurément s’expliquer par la disponibilité accrue de ces modèles sur le marché avec la suppression du rabais gouvernemental de 14 000 $ en Ontario, incitant les constructeurs à vendre ses véhicules électriques ici. Ce qui est notamment vrai pour la Chevrolet Bolt EV. 

Et pourquoi aucun autre véhicule électrique ne se trouve dans la liste? Probablement en raison de l’offre pour plusieurs modèles qui est faite au compte-gouttes.

Voilà ce qui m’amène à un argument souvent répété quant à la volonté de passer au véhicule électrique. Plusieurs répètent que les voitures électriques sont des «chars de riches» en raison des prix plus élevés à l’achat que des véhicules à moteur à combustion. Et sans compter sur l’image projetée par les Tesla (Model S et Model X) dont le prix est vraiment élevé.

Cependant, la lecture des chiffres de Protégez-Vous me fait réaliser que plusieurs sont prêts à payer des prix équivalents à ceux des véhicules électriques pour se payer un Ford F-150. 

Même si le moins coûteux des F-150 se vend 29 339 $, la plupart des acheteurs opteront pour les modèles de moyen ou haut de gamme, pouvant se détailler au-delà de 40 000 $. Le plus luxueux se vend 83 829 $. Le prix de base représente plutôt celui que paieront des parcs automobiles, dont les ventes sont aussi comptabilisées par Protégez-Vous.  

Les résultats complets de la compilation de Protégez-Vousbit.ly/37eyNA6